Récap NBA de la nuit du 8 au 9 mars : les favoris ne tremblent pas, career high pour Darius Garland

Seulement six matchs étaient au programme de cette nuit en NBA sans grands chocs en perspective. Les surprises n’ont pas eu lieu mais heureusement pour le spectacle, certaine stars ont éclairé la nuit de performances magistrales. Voici le récap du Club115.

Darius Garland en feu face aux Pacers (crédits : theScore.com)

MVP de la nuit : Kyrie Irving

Il avait déclaré devoir augmenter son niveau de jeu afin de donner une chance aux Nets en post season. Les actes ont accompagné les paroles pour Kyrie Irving auteur d’un match sensationnel face aux Hornets. Véritable leader technique sur ce match malgré la présence de Durant à ses côtés, il a fait preuve d’une adresse chirurgicale. 50 points à 15/19 au tir dont un superbe 9/12 à 3 points, Uncle Drew a réalisé sa meilleure marque de la saison, la 7ème de la ligue à 50 points ou plus cette année. De plus, il a délivré 6 passes en ne perdant que 3 ballons et a réalisé une interception. Kyrie Irving est MVP de la nuit pour la première fois de l’année et on espère de tout cœur que ça n’est que le début.

Pas besoin de vaccin pour mettre 50 points (crédits : Golf Single Player)

Magic vs Suns : 99-102

Chris Paul blessé au petit doigt, Devin Booker toujours dans le health and safety protocol, les Suns évoluent sans leur deux stars mais cela ne les empêche pas de gagner des matchs. Ils ont toutefois connu des difficultés face à la dernière équipe de la ligue, suffisant pour sortir de l’ordinaire. Orlando les aura fait douter jusqu’au bout grâce à une belle prestation collective et un bon Wendell Carter Jr (20 points, 12 rebonds). Toutefois, les champions en titre de la conférence Ouest sont trop forts en fin de match, exécutant encore une fois à la perfection et prenant les bonnes décisions tactiques (faire faute à 12 secondes de la fin avec trois points d’avance). DeAndre Ayton a réalisé un chantier avec 21 points et 19 rebonds, bien accompagné par Landry Shamet (21 points). Phoenix est toujours solide leader à l’Ouest, Orlando est bon dernier à l’Est.

Hornets vs Nets : 121-132

L’affiche était de haute importance entre deux équipes à la bagarre pour éviter le play-in à l’Est. Restants sur quatre défaites consécutives, les Nets se sont relancés en pouvant enfin aligner le duo Kevin Durant-Kyrie Irving (le match se déroulant à Charlotte). Le second nommé a rendu le match facile à Brooklyn d’une performance phénoménale (voir MVP de la nuit), faisant presque oublier la nuit inhabituellement timide de Durant (14 points, 7 passes). En face, Charlotte s’est réveillé en seconde mi-temps sans parvenir à combler le déficit de 26 points accumulé durant les 24 premières minutes. Lamelo Ball (24 points, 7 passes), Miles Bridges (30 points) et Terry Rozier (30 points, 4 rebonds) ont pourtant fait leur match profitant d’une opposition loin d’être centrée sur la défense. Malheureusement si l’on ajoute Kelly Oubre (15 points), 4 joueurs ont inscrit 83% des points de l’équipe, preuve d’une profondeur trop faible pour répondre à la forme d’Irving. Les Nets restent 9ème juste derrière leur adversaire du soir.

Pacers vs Cavaliers : 124-127

La (seule) surprise de la soirée aurait pu venir du côté de l’Indiana, les Pacers ayant accroché Cleveland jusque dans les dernières minutes. Malheureusement pour eux Darius Garland a réalisé son plus gros total au scoring en carrière à l’aide d’une deuxième mi-temps prodigieuse. Auteur de seulement 10 points après deux quart-temps, il en a mis 31 par la suite pour une ligne de stats de 41 points, 13 passes et 5 rebonds. La seule raison pour laquelle il n’est pas MVP de la nuit s’appelle Kyrie Irving et les deux candidatures étaient plus que sérieuses. Evan Mobley s’est également démarqué (22 points, 13 rebonds, 5 interceptions) dans un match faisant oublier son statut de rookie. Chez les Pacers, Haliburton a encore brillé avec 25 points, 9 passes et 4 rebonds. Les Cavs semblent émoussés depuis plusieurs rencontres mais parviennent malgré tout à engranger une victoire importante pour éviter la 7ème place et le play-in de l’Est (ils sont 6ème). Indiana est 13ème.

Grizzlies vs Pelicans : 132-111

Il n’y a jamais eu match entre Memphis et la Nouvelle-Orléans. 19 points d’écarts à la mi-temps, 28 à l’issue du 3ème quart, aucun titulaire de l’équipe du Tennessee n’a eu à jouer plus de 29 minutes. Pourtant sur une bonne dynamique ces derniers temps, l’absence de Brandon Ingram a trop pesé chez les Pelicans face à une équipe bien en place comme celle des Grizzlies. CJ McCollum (32 points, 11 passes) a tout de même été bon en tant que patron de l’équipe. Ja Morant n’a lui pas eu à forcer (24 points, 8 passes, 8 rebonds) prenant le soin d’alimenter ses compilations de highlights d’un trois points lointain en toute fin d’horloge des 24. Jaren Jackson Jr et Desmond Bane l’ont soutenu au scoring avec 22 points chacun. Memphis lutte pour conserver sa 2ème place à l’Ouest, les Pelicans sont 10ème.

Duel de stars (crédits : The Commercial Appeal)

Thunder vs Bucks : 115-142

Le score n’est pas flatteur pour Oklahoma qui s’est écroulé dans le dernier quart-temps (22-37) mais la défaite reste logique au vu du match. Les titulaires des Bucks n’ont pas eu à forcer mais 27 minutes sur le parquet ont suffi à Giannis Antetokoumpo pour afficher une feuille de stats à 39 points, 7 passes, 7 rebonds et 3 interceptions. Son bras droit Khris Middleton a fait le travail avec 25 points et 9 passes. Les fans du Thunder ont encore une fois pu profiter du one man show de Shai Gilgeous-Alexander (33 points, 14 passes, 8 rebonds, 3 interceptions), brillant depuis son retour de blessure. Aucun de ses partenaires n’a inscrit plus de 13 points, rendant difficile un exploit contre Milwaukee. La défaite ne traumatisera sans doute pas Oklahoma plus intéressé par leur prochain pick de draft que par leur classement actuel. Les Bucks sont 3ème de l’Est, Oklahoma est 14ème à l’Ouest.

Warriors vs Clippers : 112-97

Le dernier match de la nuit n’aura pas offert un grand suspens, les Warriors se détachant dans le deuxième quart-temps (33-15) pour ne plus laisser les Clippers revenir. Les joueurs de Tyronn Lue ont livré une bien pâle copie, portés malgré tout pas un bon Nicolas Batum des deux côtés du terrain (17 points, 6 rebonds, 2 interceptions). Stephen Curry a connu un nouveau match difficile (15 points, 5 passes) mais est entré un peu plus dans l’histoire des Warriors en devenant le joueur avec le plus d’interceptions (1361) de l’histoire de la franchise. En difficulté à trois points, il n’a pas fait mieux que son splash bro Klay Thompson (20 points, 5 rebonds), les deux combinant un vilain 3/15 de loin. Restant sur 5 défaites consécutives, cette victoire fera du bien à Golden State en attendant le retour de Draymond Green (entre 7 et 10 jours). Les Dubs sont troisième de l’Ouest, collés au basques des Grizzlies. Les Clippers s’accrochent eux à leur 8ème place.

Stephen Curry, meilleur intercepteur de l’histoire des Warriors (crédits : Philippine Star)

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro