Haas : Kevin Magnussen #20, remplaçant de Nikita Mazepin.

En réponse à l’invasion l’Ukraine par la Russie, l’écurie américaine Haas a décidé de retirer son sponsor Uralkali de sa monoplace aux essais de Barcelone. Quelques jours plus tard, c’est le pilote Nikita Mazepin qui faisait les frais de la situation.

Kevin Magnussen remplace Nikita Mazepin pour la saison 2022.
Kevin Magnussen fait son retour chez Haas en remplacement de Nikita Mazepin. ©Haas

Un véritable remue-ménage chez Haas

L’invasion de l’Ukraine par Vladimir Poutine a eu un impact assez impressionnant chez Haas. Et oui, quand le principal sponsor est Russe, cela pose un réel problème. Comme une grande partie du monde du sport a réagi à cette guerre en isolant la Russie, la FIA n’a pas dérogé à la règle. Entre un Grand Prix de Russie annulé pour les saisons à venir et un code de conduite spécifique imposé aux pilotes russes, les mesures s’enchaînent.

Toutefois, l’écurie Haas a pris ses dispositions assez rapidement. En effet, dès les essais de Barcelone fin février, le sponsor majoritaire Uralkali a disparu de la monoplace. Haas a fait le choix de rompre son contrat avec l’entreprise appartenant à l’oligarque russe Dmitry Mazepin. Seulement voilà, si ce nom vous est familier c’est sûrement parce qu’il est porté par un pilote de l’écurie : Nikita Mazepin. Le jeune pilote étant le fils du dirigeant d’Uralkali, sa place a très vite été mise en danger.

La VF-22 a sa sortie, avec le sponsor Uralkali. ©Haas

En plus des mesures déjà en vigueur, telles que l’interdiction de diffuser l’hymne russe lors d’événements supervisés par la FIA, certains pays ont fait le choix de mesures drastiques à l’égard des russes. La Grande-Bretagne par exemple, a banni tous les pilotes de nationalité russe ou biélorusse de son sol. Ainsi, Nikita Mazepin est privé du Grand Prix de Silvertsone. Idem pour l’Allemagne. Ce pourquoi le 5 mars, le pilote a appris, en même temps que le public, la rupture de son contrat par l’écurie elle-même.

Les pépins s’enchaînent pour Haas, qui doit alors choisir un nouveau pilote titulaire. Si l’écurie aurait pu choisir son pilote de réserve, Pietro Fittipaldi, Haas a affirmé vouloir un pilote avec davantage d’expérience pour la saison à venir. Alors en attendant de trouver la perle rare, le Brésilien a pris les commandes de la VF-22 pour la première partie des essais de Bahreïn.

Enfin, la première partie pour Haas. L’équipe de Gene Haas a pris un sacré retard sur le planning d’origine, étant donné que les voitures se sont retrouvées bloquées à Londres à cause d’une panne d’avion à Istanbul. En compensation, la FIA a accordé à l’écurie américaine le droit de courir entre 17h et 19h chaque soir, deux après la fin des essais officiels.

L’écurie a donc dû commencer ses tests une demi-journée plus tard après avoir reçu un second coup sur la tête. Car maintenant que les Mazepin n’ont plus rien à voir avec Haas, le dirigeant d’Uralkali a lancé une procédure de remboursement des fonds investis pour la saison 2022. Finalement, l’Américaine Haas a officialisé le nom du nouveau coéquipier de Mick Schumacher la veille des essais, soit mercredi 9 mars. Et l’heureux élu n’est autre que Kevin Magnussen, bien connu du paddock.


Le retour de Kevin Magnussen

Il sera le nouveau coéquipier de Mick Schumacher pour la saison à venir. Mais qui est-il ?

Kevin Magnussen est loin d’être un inconnu au bataillon. Il est même bien connu par une bonne partie du paddock étant donné qu’il a déjà couru en Formule 1. Le Danois a fait son entrée dans la catégorie reine des sports automobiles en 2014. Il a roulé deux ans avec McLaren – Mercedes avant de rejoindre Renault F1 en 2016. Et avant d’intégrer l’écurie Haas en 2022 après une saison hors des circuits de Formule, il a fait partie de l’équipe…(un peu de suspens) Haas ! En effet, Kevin Magnussen a été le coéquipier de Romain Grosjean au sein de l’écurie américaine de Gene Haas entre 2017 et 2020.

Mais s’il avait fait une croix définitive sur la F1 après son éviction fin 2020, l’appel du team principal de l’écurie Günther Steiner lui a fait revoir ses positions. Magnussen lui-même a révélé avoir été très surpris de cet appel.

Entre temps, le pilote n’a pas chômé. Le Danois fait alors le choix de l’endurance. Il rejoint l’écurie Chip Ganassi Racing pour la saison 2021 et participe ainsi au championnat américain d’endurance IMSA. Avec cette équipe, il remporte notamment la course de Détroit et se classe septième du championnat. Alors qu’il s’apprête à entamer une nouvelle saison en WEC avec Peugeot, le voilà rappelé par Haas pour faire de nouveau partie de l’écurie.

« J’étais vraiment surpris mais très heureux de recevoir l’appel de Haas. J’avais d’autres projets pour la saison 2022, mais l’opportunité de retourner concourir en F1 et avec une équipe que je connais très bien était tout simplement trop attirant. »

Kevin Magnussen

Kevin Magnussen a signé le meilleur temps des essais ce vendredi, après Pierre Galsy jeudi et juste avant Max Verstappen ce samedi. Reste à voir comment se comportera la VF-22 de Haas et si le Danois parviendra à s’adapter aux toutes nouvelles caractéristiques.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro