Brest- OM (1-4) : Une victoire avec la manière

Pour cette dernière rencontre de la 28ème journée de Ligue 1, Brest accueillait l’OM. Un match où les Marseillais ont maîtrisé leur sujet. Voici ce qu’il faut retenir de cette affiche du dimanche soir.

Enfin une victoire sans encombre (© IconSport)

Les Marseillais ont étouffé les Brestois

Pour le jour de ses 62 ans, Sampaoli a été fidèle à lui même. Un XI de départ incohérent avec notamment un 4-3-3 sans ailiers. Ce n’est pas une première mais en l’absence de Payet cela s’annonçait encore plus complexe.

Pourtant, les hommes de Sampaoli ont pris le match par le bon goût. Impatient de faire ses preuves en l’absence de Dimitri Payet, Amine Harit lance Milik qui la remet ensuite à Gerson et lui permet ainsi d’inscrire son cinquième but en championnat. Une réalisation dès la 3ème minute, soit le deuxième avant le quart d’heure de jeu depuis le début de la saison du côté olympien. Une entrée en matière surprenante tant on connaît les difficultés des Phocéens cette saison. Habitué à relâcher la pression, cette fois-ci il n’en était rien. Les Guendouzi, Gerson et Milik ont mis à contribution Marco Bizot durant les 45 premières minutes, sans pour autant faire trembler les filets de nouveau.

La deuxième période a été plus équilibré. Revenu avec de meilleurs intentions, les Brestois ont cependant été puni à l’heure de jeu par Arek Milik. L’attaquant polonais qui avait vu le portier brestois arrête son coup-franc en seconde période, inscrit une tête imparable à la suite d’un corner d’Amine Harit. Cela faisait un mois qu’il n’avait plus marqué en Ligue 1. Cruel pour les joueurs de Der Zakarian qui étaient tout proches d’égaliser par l’intermédiaire de Le Duaron qui dans un angle fermé et sans gardien aux cages choisit l’option de la passe en retrait qui sera intercepté par les Marseillais. Auteur d’un bon match, Harit se chargera de marquer le troisième but olympien en étant à la réception sur un ballon repoussé par le gardien de Brest suite à une frappe de Gerson.

Milik vient de marquer son 19ème but TCC (© Getty Images)

Un temps additionnel de folie

Avec un score de 3-0, Marseille reprenait la deuxième place avec la même différence de but mais avec un total de buts marqués plus élevés. Mais les 4 minutes supplémentaires auraient pu tout gâcher.

Chez les Brestois, un duo de remplaçants a sauvé les meubles. À la 91ème minute, Del Castillo tire un corner et trouve la tête de Cardona qui marque d’une tête décroisé. Les deux joueurs étaient rentrés respectivement à la 66ème minute et à la 77ème minute. Une tête qui ne fera pas éviter la défaite mais qui envoie à ce moment l’OM à la troisième place du championnat.

Le but de Cardona n’aurait rien changé pour Brest (© Ligue 1)

On connaît l’OM, cette équipe est capable du meilleur comme du pire. Ce dimanche soir, le bonheur était au rendez-vous. Quelques secondes après le but de Brest, Pau López envoie sur orbite Cengiz Ünder très fraîchement entré. Le Turc devance les défenseurs et le gardien brestois et envoie le ballon dans le but vide. Depuis qu’Opta analyse la Ligue 1, le portier olympien est le premier à réaliser une passe décisive sous le maillot olympien. Ce score de 4-1 permet de reprendre cette deuxième place perdue 30 secondes auparavant. Une victoire pleine de maîtrise pour les Marseillais.

Les Tops et les Flops

Les Tops

Amine Harit : Cela ne semblait peut évident au début de la rencontre et pourtant le Marocain fait bien parti de nos tops. Très en vue dans ce match que ce soit offensivement ou même défensivement, il a été auteur d’un but et d’une passe décisive. Sur le but de Gerson il est aussi l’auteur de l’avant dernière passe. De bon augure avant le match retour à Bâle.

Un Harit des grands soirs étaient présents (© IconSport)

Gerson : On le sait que depuis quelques temps, le Brésilien monte en puissance. Positionné en tant que milieu gauche, il a été au diapason pour son équipe. Longtemps critiqué, il commence à faire l’unanimité et les Brestois ont dû comprendre les raisons.

Les Flops

L’attaque brestoise : Comme face à Lorient le week-end dernier, les attaquant n’ont que très peu existait face à la défense marseillaise. Malgré leur but et l’énorme occasion de Le Duaron, la réussite n’était pas présente. Le déplacement à Angers pourrait être un remède face à ces deux échecs consécutifs.

Luan Peres : Cela peut paraître sévère pour un joueur qui n’a joué que 20 minutes mais le défenseur n’a pas réussi son entrée. Son carton jaune qui lui vaudra une suspension face à Saint Étienne en est la preuve. Sa baisse de régime est notable par rapport à son début de saison. Sampaoli pourrait le faire souffler complètement, même si cela n’est pas dans ses plans. Le match face à Saint-Etienne devra se faire sans sa présence dans le groupe.

La question qui fâche : Harit peut-il prendre la place de Payet ?

Un débat qui pourrait vite prendre fin mais toujours utile que le match d’Harit peut soulever cette interrogation. D’autant plus qu’il devrait être de nouveaux titulaire face à Bâle ce jeudi.

Personne n’est dupe, depuis son arrivée à l’OM, le meneur de jeu marseillais s’est montré important au sein de l’équipe. Malheureusement, sa méforme depuis quelques matchs donne l’envie aux supporters de le voir un peu sur le banc. D’autant que Marseille est efficace sans lui. Een 9 matchs cette saison, l’OM à enregistré 5 victoires pour 2 nuls et 2 défaites. Des statistiques plus qu’honorable pour une équipe qui serai dépendante de Payet.

Juger le Marocain sur ce match par rapport aux nombreux services rendus par Payet ces dernières années est tiré par les cheveux mais toujours utile que s’il réalise encore une telle prestation face à Bâle, Sampaoli pourrait envisager de mettre Payet sur le banc le temps de quelques matchs.

Payet doit faire attention (© Icon Sport)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :