Troyes – Nantes (1-0) : La belle victoire troyenne en 3 chiffres !

Samedi soir les hommes de Bruno Irles sont allés décrocher leur seconde victoire consécutive en Ligue 1 face à des Nantais bien timides. Retour sur trois chiffres pour apprécier ce pas en plus vers le maintien en Ligue 1.

Une victoire sous le signe du collectif

8

C’est le nombre de corners qu’a obtenu l’équipe de Troyes hier soir, signe d’une domination territoriale assez conséquente. Un total plus élevé que lors des matchs précédents, la gestion des coups de pied arrêtés a été primordiale dans l’obtention de la victoire. Florian Tardieu a lui aussi été impeccable au moment de les tirer, pour apporter le danger sur la cage d’Alban Laffont.

Un tel nombre de corner montrer une vraie pression mise sur les cages adverses, une attitude offensive et ambitieuse entrevue depuis quelques matchs qui promet de bonne chose à l’aube de la dernière ligne droite. Le jeu de tête des joueurs troyens a été important hier, Irles joue avec les qualités de son équipes et cela fonctionne pour le moment. Des latéraux offensifs qui n’hésitent pas à adresser des centres que réceptionnent les attaquants ou les milieux qui apportent le surnombre comme Kouamé de nombreuses fois hier.

11

Encore une statistique offensive pour aller dans la continuité de la première statistique. 11, c’est le nombre de tirs effectués par Ugbo et ses coéquipiers lors de ce match, ce qui confirme la pression mise sur les buts nantais. 7 tirs seulement lors de la première mi-temps avec un but pour récompenser tous les efforts offensifs, Troyes a été ambitieux dans le jeu, et la victoire est au bout.

Un nouvel allant offensif mis en lumière par le but victorieux, un long ballon dans la surface, Palmer-Brown qui se bat pour remiser de la tête et garder le ballon dans l’aire de jeu. Chavalerin est à la réception de cette remise, il centre fort et Ugbo conclut du pied gauche dans le but vide. Une grosse présence numérique dans la zone de vérité qui est récompensée, c’est aussi le football qui est récompensé.

La joie des Troyens après le but de Ugbo

39%

Si en première mi-temps les Troyens ont été ambitieux dans le jeu, avec beaucoup de situations créées, la deuxième période a été synonyme de solidité et de solidarité. 39%, c’est la possession de balle pour les coéquipiers de Chavalerin en seconde période. Organisés dans un 5-4-1 hybride avec des pistons hauts sur le terrain, l’ESTAC a su être solide lorsque Nantes s’est réveillé et protéger le but d’avance après la pause.

Une solidité illustrée par le nombre de duels remportés sur la seconde période, un chiffre deux fois plus important que pour les Nantais. 38 duels gagnés pour Troyes, 16 dégagements à 4, mais aucune occasion franche pour les hommes d’Antoine Kombouaré. Les Troyens ont donc pris par surprise les Nantais en première période avant de se montrer solide pour préserver les trois points, ce genre de victoire qui forge un groupe et qui lance une dynamique pour le maintien.

Grâce à cette victoire Troyes se relace dans la course au maintien avec deux victoires d’affilées et un troisième match sans défaite. Désormais 15èmes avec 28 points, l’ESTAC est-il sur le chemin du maintien?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :