Bodø/Glimt, la Conférence League lui va si bien

Pour les quarts de finales de Conférence League, le surprenant club de Bodø/Glimt affrontera la Roma. Les deux équipes s’étaient déjà affrontées en phase de groupe. Retour sur l’histoire du club norvégien et leur parcours dans cette campagne européenne 2021/2022.

Le club se construit une légère réputation (© Maxppp)

Un club à plusieurs vitesses

Créer en 1916, le club norvégien a tardé à se faire connaître dans son pays. Situé au Nord de la Norvège, le club gagne sa première compétition nationale (Coupe de Norvège) en 1975. Quelques années plus tard le club va malheureusement descendre jusqu’en troisième division norvégienne.

En 1993, le club de Bodø retrouve l’élite norvégienne. Il termine par la même occasion vice-champion de la Eliteserien et remporte également sa deuxième Coupe de Norvège. Le club arrivera à se maintenir dans le championnat norvégien durant treize ans. À l’issue de leur descente lors de la saison 2005, le club commence a joué les ascenseurs entre la première et la deuxième division.

Cette fameuse année 2005 se termina avec une terrible dernière place pour les Superlaget, synonyme de relégation. Depuis le club, le club a connu deux descentes supplémentaires (2009 et 2016). Durant cette période, le club se bat systématiquement pour le maintien. Jusqu’à sa montée en 2017 qui va changer la phase de l’actuel quart de finaliste de la Conférence League.

Fini les galères pour le club (© Bodø/Glimt)

Bodø/Glimt enfin parmi les grands

Depuis quelques petites années, le club fait partie des grosses équipes norvégiennes. Lors de la saison 2019, il termine pour la quatrième fois de son histoire vice-champion de Norvège derrière Molde. Pour l’anecdote, cette saison là, l’ancien club d’Erling Haaland remporte son quatrième titre de Champion de Norvège.

La consécration vient la saison suivante avec enfin un titre de champion. Devançant le tenant du titre de 19 points. Une consécration pour ses joueurs qui n’en demandaient pas tant après avoir été touché comme tous les autres championnats par la COVID-19. L’année dernière, Bodø/Glimt a réussi à conserver son titre de champion. Le club devance toujours Molde mais cette fois-ci avec seulement trois points d’avances. Deux titres consécutifs pour ce club qui commence à construire un palmarès. Actuellement en demi-finale de la Coupe de Norvège, le club espère bien la remporter cette année. Le dernier sacré datant de 1993.

Deuxième sacre de suite pour le club (© Glimt_fr Twitter)

Première vraie campagne européenne réussie

Le club de Bodø n’est pas à ses premiers matchs de Coupe d’Europe. C’est lors de la campagne de 1976/1977 de la Coupe des coupes que le club norvégien dispute son premier match européen. Cette saison là, leur adversaire au premier tour était le Napoli. Une phase aller retour perdue 1-0 à domicile puis 2-0 en Italie.

La saison dernière, les Norvégiens ont affrontés l’AC Milan lors des troisièmes tours de qualifications pour l’Europa League. Une opposition qui se fera sur un seul match suite à la pandémie. Ce jour-là, le club de Bodø-Glimt s’était incliné 3-2 à San Siro. Une défaite qui les éliminait de la compétition mais fort d’avoir tenue tête à un grand d’Europe leur a donné une motivation supplémentaire pour la suite.

Un match tremplin pour Bodø/Glimt (© Imagoimages)

Cette force se traduit cette saison avec l’excellent parcours du club en Conférence League. Passé proche de l’élimination lors du troisième tour face au FC Pristina et lors des barrages face au Zalgiri Vilnius, leur match de poule ont été plus intéressante. Placé dans le groupe C avec le Zorya Louhansk, le CSKA Sofia ainsi que la Roma, la mission s’annonçait compliqué.

Cependant, le club termine ces phases de groupes avec une étonnant deuxième place mais surtout en ayant jamais connu la défaite lors de ces six matchs. Ils ont notamment accroché la Roma chez elle (2-2) mais surtout signé le plus bel exploit de leur carrière en ayant rasé le club de la Roma en Norvège sur le score de 6-1 lors du troisième match de poule. Une performance surprenante mais motivante pour ses joueurs qui élimineront l’historique club des Celtics de Glasgow sur un score cumulé de 5-1. Ensuite c’est l’AZ Alkmaar qui a subit la foudre des Norvégiens en prolongations. Pour ces quarts de finale, le club retrouvera donc la Roma.

L’ex joueur Erik Botheim était l’homme du match avec 2 buts et 3 passes décisives face à la Roma (© Maxppp)

L’exploit est-il encore réalisable ?

Coup de chance ou non, toujours utile que ces deux matchs sans défaites face à l’équipe de José Mourinho a donné confiance au Superlaget. Malheureusement cette fois-ci, les données ne sont pas les mêmes. La Roma pourrait avoir besoin de se trophée.

Lors des matchs de groupe, le club de la Louve était à la lutte pour une place en Ligue Des Champions mais aujourd’hui tout à changé. Les coéquipiers de Tammy Abraham sont à la lutte pour jouer l’Europa League l’année prochaine. Si jamais il n’y arrive pas, le possible titre en Conférence League leur offrirait ce ticket. Une conséquence qui pourrait faire peser la balance du côté des Romains.

Pour le club Norvégien de l’attaquant Runard Espejord, ce match se jouera sans réelle pression. Leur objectif étant déjà atteint, il ne devrait prendre que du plaisir sur cette phase aller-retour tout en espérant à un exploit. Ce sera l’occasion de surveiller l’attaquant âgé de 21 ans ainsi qu’Ola Solbakken et Alfons Sampsted qui pourrait arriver dans l’un des cinq grands championnats dans peu de temps. Ils imiteront ainsi Patrick Berg (Lens) et Petter-Hauge (AC Milan).

Les Superlaget sont prêts à en découdre (© FanHub)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :