Juventus – Villarreal (0-3) : Une élimination au goût amère

Pour les derniers matchs retours de ces huitièmes de finale, la Vieille Dame recevait Villarreal après avoir ramener un nul lors du match aller. Longtemps en bonne position pour se qualifier, les coéquipiers de Manuel Locatelli ont sombré. Retour sur cette palpitante rencontre.

Des regrets pour les Bianconeri (© Getty Images)

Le réalisme de Villarreal

La différence entre une équipe moyenne et une grande équipe se joue sur son réalisme lors des grands matchs. Certes les coéquipiers d’Etienne Capoue ne font pas partie des grandes équipe scomme le Bayern ou City mais sur les deux confrontations avec la Juventus, ils se sont comportés comme tel.

Les 45 premières minutes ont été dominé par la Vieille Dame. Pas moins de 59 offensives ont été lancés par le club italien pour un total de 9 tirs dont 4 cadrés. Des chiffres bien au-dessus des 4 tirs (0 cadrés) des Submarino Amarillo. Malgré les tentatives de Dusan Vlahovic, encore très en vue, et Morata, le retour aux vestiaires se fera sur un score nul et vierge. Au vue du scénario, les Bianconerri devait se qualifier sans réel encombre.

La seconde période a été un peu plus équilibré. Les hommes d’Unai Emery ont commencé à pousser en fin de match pour au final terminer la seconde période avec 3 tirs cadrés qui conduiront à 3 buts (dont 2 pénaltys). Ils ont réussi là où les hommes de Massimiliano Allegri ont échoué. Une défaite qui conduit par conséquent à une élimination. Une désillusion pour ce club qui avait toutes les cartes en main pour se qualifier au tour suivant. Pour Villarreal, ils atteignent les quarts de finale de Ligue Des Champions pour la première fois de leur histoire.

Une qualification HISTORIQUE (© Marco Bertorello / AFP)

Le fait de match : Un retour qui change la physionomie

Depuis trois saisons, Villarreal compte sur son sérial buteur espagnol, Gérard Moreno. L’attaquant blessé depuis 12 février dernier, a débuté la rencontre sur le banc de touche. Son entrée à 15 minutes de la fin du match a été une réussite. Il a pu amener son calme et son expérience comme la saison dernière en Ligue Europa.

Sur les trois buts de son équipe il marque un but et est à l’origine du penalty provoqué. Le tout en 15 minutes et face à la Juventus. Gerard Moreno n’est pas un grand nom dans la liste des attaquants mais rends de belles copies quand on fait appel à lui. Sa vivacité ainsi que sa capacité à garder le ballon est précieuse. Espérons qu’il fasse de même lors des quarts.

Une entrée décisive pour l’Espagnol (© Icon Sport)

Les Tops et les Flops

Les Tops

Gerard Moreno : Comme évoqué ci-dessus, le numéro 7 espagnol a changé le cours du match en peu de temps. Cette place de les tops est plus que mérité

La solidité de Villarreal : La grande force du football réside dans son collectif et non dans ses individualités. Cette rencontre en a été le parfait exemple. Une solidarité exemplaire qui a été récompensé par une qualification.

Les Flops

Juan Cuadrado : Le Colombien âgé de 33 ans, va terminer sa 7e saison à la Juventus. Une expérience qu’il n’a pas mise à profit. Souvent débordés et dans les mauvais coup, ce match est à oublier et pose question d’un rajeunissement de l’effectif bianconeri.

Arthur : Voilà un autre joueur qui a amplement déçu côté Vieille Dame. Le Brésilien de 25 ans n’a pas réussi à tenir son rang au milieu de terrain aux côtés de Manuel Locatelli. Lorsqu’un joueur qui évolue au cœur du jeu à un coup de moins bien, l’équipe est souvent pénalisée. Auteur de bonnes prestations précédemment, il a failli au pire des moments.

La question qui fâche : La Juventus est-elle encore un grand d’Europe ?

Pour se poser cette question, nous sommes partis d’une statistique intéressante. Sur les trois dernières éditions de Ligue Des Champions, à chaque fois la Vieille Dame s’est fait sorti en huitièmes de finale.

Lors de la campagne 2019/2020, les Bianconeri se sont fait sortir par Lyon avec la règle du but à l’extérieur qui était encore d’actualité. La saison suivante, c’est au tour du FC Porto de sortir le club italien toujours grâce au but à l’extérieur. Cette année, Villarreal est l’heureux élu. Trois équipes où la Juventus avait sur le papier toute les armes pour passés.

Les années jeunesse de ce cador d’Italie semblent loins. Malgré sa quatrième place en Serie A, il ne faut pas oublier le mauvais début sa saison du club. Elle a réussi à remonter la pente mais n’est pas à l’abri de devenir outsider lors de la prochaine campagne de LDC si qualification il y a. Quoiqu’il en soit, les dirigeants doivent faire un grand ménage dans le club, et miser un peu plus sur la jeunesse. Un vent d’air frais leur ferait le plus grand bien.

L’heure du ménage va sans doute arriver (© Marco Bertorello / AFP)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro