Ces six joueurs qui ont réussi leur premier tournoi !

Conclue par la magnifique victoire des bleus sur l’Angleterre, l’édition 2022 du tournoi des six nations a vu naître de nouvelles pépites. Nous en avons sélectionné six d’entre elles.

Ange Capuozzo est l’un des plus grands espoirs d’un renouveau italien

Ange Capuozzo (Italie)


Le jeune franco-italien de 22 ans, qui évolue au FC Grenoble (Pro D2), a réussi des débuts fracassants dans le tournoi ! Auteur d’un doublé contre l’Écosse, il est aussi à l’origine de la victoire historique des transalpins au Pays de Galles (21-22), lors de la dernière journée. S’il n’a joué que deux bouts de matchs, il a déjà montré sa qualité de vitesse et d’appuis exceptionnelle. Encore friable en défense, il possède un immense potentiel, qu’il devrait confirmer dès la saison prochaine au Stade Toulousain !

Melvyn Jaminet (France)


Titulaire lors des cinq rencontres des Bleus durant ce tournoi, Melvyn Jaminet (22 ans) a remporté son premier Grand Chelem. En onze sélections, il s’est imposé dans l’esprit du staff à l’arrière du XV de France. Pas toujours souverain dans les airs, en difficulté face au vent écossais, le joueurs de l’USAP a néanmoins tiré son épingle du jeu en inscrivant 54 points au cours de ce tournoi (2ème meilleure réalisateur). Son mental et ses relances ambitieuses seront aussi deux points forts à exploiter dans les années à venir.

Mack Hansen (Irlande)


A l’occasion de la première journée du tournoi face au Pays de Galles (29-7), Mack Hansen (23 ans) fêtait sa première sélection avec l’équipe d’Irlande. Auteur d’un essai face à l’équipe de France, le joueur d’origine australienne a fait forte impression. Absent face à l’Angleterre, il a disputé quatre des cinq rencontres de son équipe. Rapide, véloce, il possède les qualités de l’ailier moderne pour être l’une des étoiles montantes du rugby irlandais.

Taine Basham (Pays de Galles)


Auteur de trois rencontres pour son premier tournoi, Taine Basham (22 ans) s’est révélé être un joueur très rude. En troisième ligne, il fut le seul gallois – ou presque – à la hauteur lors du déplacement en Irlande. A cette occasion, il inscrivait son premier essai international. Il a enchaîné lors de la victoire sur l’Ecosse (20-17), et la courte défaite en Angleterre (23-19). Il a malheureusement disparu des deux dernières feuilles de match, pour des erreurs à Twickenham. Dommage, puisque sa jeunesse et sa force ne demandent qu’à être exploitées dans une équipe en chute libre.

Rory Darge (Écosse)


Au sein d’une troisième ligne écossaise décimée, Rory Darge (22 ans) s’est révélé être une force vive pour l’avenir. Avec un essai inscrit tout en puissance face aux Bleus, il a mis en lumière son rôle de l’ombre. Plaqueur acharné, gratteur au rendez-vous, il a plutôt bien comblé les absences des cadres du poste, tel que Hamish Watson. Troisième ligne très actif, coureur, Rory Darge est un éclair dans un tournoi écossais décevant au regard des ambitions de l’équipe entraînée par Gregor Townsend.

Marcus Smith (Angleterre)


Pour son premier tournoi, la pépite du rugby anglais a été élu par trois fois homme du match. En alignant des performance de très haut niveau, Marcus Smith (22 ans) a tenté de surnager au coeur d’une équipe anglaise en difficulté. S’il a terminé meilleur réalisateur du tournoi (61 points), il s’est aussi montré très à l’aise dans la conduite du jeu du XV de la Rose. Bon dans l’occupation, brillant dans le jeu à la main, l’ouvreur des Harlequins semble avoir une palette complète pour s’imposer dans la années à venir comme l’un des meilleurs joueurs du tournoi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro