Juventus- Inter Milan (0-1) : Les malheurs de la Vieille Dame

Ce dimanche soir, la Serie A nous a offert une magnifique rencontre entre la Juventus et l’Inter Milan. Contre le cours du jeu, c’est les Nerazzuri qui se sont imposés. Retour sur cette rencontre riche en émotions.

Une défaite cruelle (© Icon Sport)

L’envie des Bianconerri

Pour ce match entre le 3e et le 4e de Serie A, l’intensité était de mise. Les joueurs de Massimiliano Allegri ont pris le match par le bon goût avec de la vitesse, des combinaisons et des cascades d’occasions. De la 1ere minute à la 95e minute, ils n’ont pas baissé les bras. Malheureusement malgré les occasions de Dybala, Vlahovic, Morara et Zakaria, la Juventus s’est inclinée sur le plus petite des marges.

Dès le début de match, Alvaro Morata montre la voix en se procurant la première occasion du match. Par la suite Paulo Dybala ainsi que la recrue hivernal Dusan Vlahovic l’ont imité. L’Inter était alors dépassé par le jeu proposé par la Vieille Dame. Ces derniers ont continués même après l’ouverture du score Nerazzuri. Seul moment de flottement entre la 25e et la 40e minute. Malheureusement, l’envie et les occasions ne font pas tout et se font surprendre sur pénalty avant le retour aux vestiaires.

Rien n’a souri aux Bianconeri (© Icon Sport)

L’arbitre a encore fait parler de lui

L’arbitrage et la VAR commence à rendre fou les supporters italiens. Pour cette dernière rencontre, l’arbitre était encore au centre des polémiques suite à des cartons non distribués ou mis trop tôt, des décisions incompréhensibles.

Le but marqué par Hakan Calhanoglu aurait-il du avoir lieu ? La question est en droit de de poser. À la 45e minute, Morata marche involontairement sur le pied de Dumfries, un contact qui suffit à accorder un penalty suite à l’intervention de la VAR. Jusque là, la décision est très claire et ne soifffre d’aucune contestation. Le milieu de terrain turc s’avance et voir le gardien de la Juventus, Wojciech Szczesny arrête son tir au but. Cependant, il renvoie le ballon sur le terrain et le numéro 20 de l’Inter se jette avec les défenseurs bianconeri et voit finalement le malheureux français Adrien Rabiot inscrire un but contre son camp.

Un premier loupé sans conséquence (© Getty Images)

Ce C.S.C a été refusé pour une faute du milieu turc alors qu’il ne semblait ne rien y avoir. Là encore la VAR intervient et signale une faute mais de la part des défenseurs de la Juventus. L’arbitre signale donc un niveau pénalty. Une décision surprenante alors que l’Inter avait marqué. Fort heureusement cette fois-ci, Hakan Calhanoglu le retire et l’envie au fond des filets. L’Inter mène alors 1-0 à quelques minutes de la mi-temps.

Même si cette décision n’a rien changé, elle aurait pu être tout autre en cas de nouveau raté du Turc. Les arbitres et la VAR posent encore problème. À l’heure actuelle, les dirigeants de la Serie A réfléchissent à mettre en place un groupe d’arbitres spécialisé uniquement sur la VAR.

Ce choc au sommet a aussi été rude niveau physique. Au total, l’arbitre de la rencontre a distribué huit cartons jaunes, preuve de son manque de maîtrise. Il a également lu lié de sifflé quelques fautes qui ont permis au match de dérapé, surtout sur le pénalty.

Les Tops et Flops

Les Tops

Adrien Rabiot : Comme a son habitude, le joueur s’est montré à son avantage. Il a réussi à briser les lignes intéristes et à garder le ballon lorsqu’il le fallait. Sa seule tâche concerne son carton jaune en début de match.

Alvaro Morata : L’espagnol bien que fautif sur le premier pénalty, a livré une belle prestation. Malgré son manque d’efficacité, il a été au diapason en revenant énorme y en défense. Il a aussi trouvé quelques belles ouvertures.

Le duo Barella-Brozovic : Plus besoin de les présenter, lorsque ces deux là sont en méformes l’Inter n’y arrive pas. Aujourd’hui ils ont porté leur équipe à bout de bras. Même si ils ont été l’autorisation de quelques approximations, l’était d’esprit était présent.

Les Flops

Le réalisme bianconeri : La Juventus a tiré 23 fois et en a cadré seulement 5 pour un total de 0 but marqué. Ces seuls chiffres résument le réalise de l’équipe lors de cette rencontre.

Lautaro Martinez : Le cas de l’Argentin fait encore parler de lui. Excellent la saison dernière avec Lukaku, il a du mal aujourd’hui à se montrer avec Dzeko à ses côtés. Toujours un cran en retard, il n’a jamais existé dans ce match en loupant tous ces ballons.

Milan Skriniar : Malgré la victoire de son équipe, le défenseur slovaque a montré ses limites. Toujours coupable de fautes inutiles, il n’était pas dans son assiette. En témoigne son retard sur l’enchaînement de Vlahovic à l’heure de jeu.

Bien lotie, les Intéristes se replacent dans la course au Scudetto en ne perdant aucun point sur Naples vainqueur face à l’Atalanta. Pour la Juventus, cette défaite peut faire mal au moral. L’un des matchs les plus aboutis se solde par une défaite. Leur objectif est maintenant de tenir cette 4e place synonyme de Ligue Des Champions. Pour l’Inter, la course au titre continue et se jouera certainement jusque la dernière journée.

Une rencontre haletante malgré tout (© Icon Sport)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro