La défaite de trop pour Marco Rose ?

Balayé par Leipzig (1-4), pour le premier match de la saison devant un Westfalenstadion à guichet fermé, le Borussia Dortmund a de nouveau été humilié. La défaite de trop pour Marco Rose ?

Marco Rose lors de la défaite contre les Rangers (2-4) (Dennis Ewert/RHR-FOTO)

Arrivé cet été en provenance du Borussia Mönchengladbach, Marco Rose (45 ans) suscitait de grandes attentes dans la Ruhr. Surfant sur ses bons résultats avec les Poulains, cet entraîneur « BCBG », comme le qualifierait Frédéric Antonetti, avait tout pour plaire. Un jeu offensif attrayant, une vision moderne du football et une gestion de start-uper branché.

Le petit problème, c’est que depuis que l’entraîneur autrichien a posé ses valises à Dortmund, le BVB prend claque sur claque. Des humiliations qui étaient d’abord pardonnées, puisque le Borussia continuait de lutter pour la première place, et que Rose venait seulement de débarquer. Relégué à neuf points du Bayern, à la suite de la défaite contre Leipzig devant 81 000 supporters, la coupe est désormais pleine pour beaucoup de fans jaunes et noirs.

La saison de la honte ?

Avant ce récital du RB Leipzig, Dortmund avait déjà encaissé plusieurs coups durs. A domicile, les partenaires de Marco Reus étaient étrillés par le Bayer Leverkusen (2-5), surpris par les Rangers (2-4) et écartés par l’Ajax (1-3). A l’extérieur, ils s’étaient inclinés lourdement à Amsterdam (4-0). On passera aussi sur les difficultés chroniques lors des gros matchs, avec des défaites au Sporting (3-1), à Leipzig (2-1), et face au Bayern à domicile (1-3, 2-3). L’élimination en coupe, face à Sankt Pauli (D2) est aussi relativement mal passée.

Pour une équipe ambitieuse et renommée comme le BVB, cette saison doit être considérée comme lamentable. Certes, la défense doit être renforcée et a hâte de compter sur Niklas Süle l’an prochain. Sur le plan offensif, les absences régulières d’Erling Haaland pourraient être aussi utilisées comme excuse. Mais tout de même, ces échecs sont principalement imputables à Marco Rose, incapables de trouver la bonne formule et de créer un onze solide et prolifique.

Battu tactiquement par Tedesco

Dans son duel avec Domenico Tedesco, l’ancien entraîneur du RB Salzburg est passé complètement à côté de son sujet. Une leçon dans l’utilisation du ballon, et dans la gestion des espaces, qui va mettre un peu plus de plomb dans l’aile de la réputation de Rose. Comme trop souvent cette saison, les joueurs du Borussia ont semblé loins de leurs adversaires, notamment sur les buts, où les attaquants de Leipzig avaient beaucoup trop de liberté. Alors que le coach de la formation saxonne est arrivé en décembre dernier, Rose ne peut même pas avoir l’excuse du manque de temps, pour créer un collectif solide.

Pour ces raisons, il y a fort à parier pour que le board du Borussia réfléchisse sérieusement à l’avenir de son entraîneur principal. Si l’effectif présente certaines carences, il n’est pour l’instant pas sublimé par la patte visionnaire attendue de Marco Rose. Éliminé des coupes européennes et nationales, distancé par le Bayern, Dortmund s’attend à une fin de saison longue et douloureuse pour sécuriser la deuxième place… Avec ou sans son coach.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro