Le Football à Munich #4 : Que devient le mythique Stade Olympique ?

A l’Olympiastadion (Munich)

Construit pour les Jeux Olympiques de Munich en 1972, le Stade Olympique (ou Olympiastadion) a abrité les plus grands succès du Bayern Munich, jusqu’à l’inauguration de l’Allianz Arena, en 2006.

Vue aérienne de l’Olympiastadion (Wikipédia)

Face à l’imposant musée BMW Welt (Monde BMW), de la célèbre marque automobile bavaroise, un doute peut traverser l’esprit. Existe-t-il vraiment un stade dans les parages ? L’endroit est calme, mais donnerait presque le tournis. Si Munich est une ville à hauteur d’homme, ici, tout semble plus grand. L’Olympiaturm, tour de la télévision, brille dans le ciel bleu munichois, dans lequel reflète aussi la tour BMW, comme pour marquer définitivement le territoire des fanas des bolides.

Au sol, des centaines de mètres carrés de béton gris dirigent vers de plus petites allées, cette fois-ci plus harmonieuses. En les empruntant, se dévoile le Bungalowdorf. Construit à l’occasion des JO, il accueille désormais plus de 1 000 étudiants, en formant des résidences individuelles très colorées et personnalisables. En plein coeur du Park Olympique, des formes plus modernes et tortueuses apparaissent au loin. C’est le toit de l’Olympiastadion, réalisé en forme de tentes de camping par l’architecte Frei Otto.

Une architecture spéciale

Pour comprendre qu’il s’agit bien d’un stade, il faut avoir vu des photos auparavant, ou s’approcher jusqu’à l’entrée des gradins. Difficile d’entrevoir la pelouse. Seuls les mythiques sièges vert pomme se devinent derrière les imposants portiques d’entrée. Quelques passants se promènent. Ici, le stade n’est plus la principale attraction, encore moins en semaine. S’il peut servir aux amateurs de sensations fortes, en proposant de la tyrolienne, c’est plutôt l’aquarium de Munich (Sea Life Munich) qui attire des visiteurs.

En dépassant le stade, c’est désormais l’Olympiasee (lac olympique) qui capte l’attention. L’été, il un endroit prisé des Munichois, qui peuvent y pagayer en famille ou entre amis. L’endroit est vallonné artificiellement, avec l’Olympiaberg (la montagne olympique) comme point d’orgue. D’un terrain d’aviation, le parc était devenu un endroit propice pour entasser les débris après la seconde guerre mondiale. Une montagne était alors née, et l’esprit du parc y réside en partie.

Et le football, alors ?

D’un terrain de sport incontournable, qui a par exemple accueilli la Coupe du monde 1974, l’Olympiastadion est surtout un endroit de choix pour des concerts d’été en plein air ! Le foot n’a pourtant pas totalement disparu de la destination – au sens juridique – du lieu. En troisième division allemande, le Türkgücü Munich a disputé certains de ces matchs au stade Olympique. Petit problème : depuis le 24 mars dernier, le club s’est retiré de la compétition, après avoir été déclassé pour insolvabilité.

Alors que l’Allianz Arena est désormais le stade majeur de la ville, et que le Grünwalderstadion incarne une partie de son âme, l’Olympiastadion s’est détaché du football. A Munich, le parc olympique est désormais connu pour ses activités en extérieur ou sa halle de 15 000 places. De quoi continuer de croiser un stade, qui a profondément marqué l’histoire du sport munichois pendant plus de 40 ans.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro