Cholismo VS Guardiolismo, le collectif avant tout.

Ce soir à 21h les quarts de finale commencent avec une opposition entre deux styles de football bien distincts, mais tout aussi efficaces. Guardiola contre Simeone, Cholismo contre Guardolismo, quelle vision du football l’emportera?

Deux idées de jeu s’opposent ce soir. (Icon Sport)

Deux visions différentes du collectif

Les débats autour de la manière de pratiquer le football sont légions depuis quelques années, et la présence de l’Atlético de Simeone au plus haut niveau du football européen déchaine les passions. « Anti-football », « destructeur de jeu », les dénominatifs s’accumulent pour l’Argentin. Cependant, ce qu’on ne peut pas lui enlever, c’est que sa vision du jeu lui a permis de ramener l’Atlético au plus haut niveau en Espagne, et en Europe. 10 saisons chez les Colchoneros, pour construire un projet, une vraie identité et une philosophie de jeu autour du collectif. Se battre pour le coéquipier, sa sacrifier pour l’équipe, voilà ce qui anime les joueurs de Diego Simeone sur le terrain.

Le combat, tout en possédant des joueurs de grand talent capable d’émerveiller les foules par des actions de grande classe. Le collectif par la défense et la solidité, une définition simple mais plutôt fidèle du jeu de l’Atlético. Une approche du football opposée à celle prônée par Pep Guardiola. Lui aussi fervent admirateur du collectif avant tout, l’Espagnol à tendance à aller vers un jeu collectif d’attaque, un véritable rouleau compresseur. Une position très haute dans la moitié de terrain adverse, des milieux qui vont systématiquement vers l’avant, à l’image d’un Kévin de Bruyne qui peut faire parler la magie en percutant balle au pied, ou grâce à une passe dont lui seul a le secret. Un collectif qui se base aussi sur des joueurs qui peuvent permuter, changer constamment de position pour créer le déséquilibre dans le collectif adverse. Et justement ce collectif bien organisé, c’est la marque de fabrique de l’Atlético Madrid.

De Bruyne, symbole du collectif Cityzen

Deux visions du jeu collectif qui diffèrent mais qui ne sont pas incompatibles avec le succès dans les plus grandes compétitions. Ce duel n’oppose don pas le football et l’anti-football, mais tout simplement 2 vision du jeu collectif dans la pratique du football. Le Romantisme de Guardiola contre le Réalisme de Simeone, de quoi nous offrir un duel Homérique lors de ces quarts de finale de Ligue des Champions.

La clé du match : De Bruyne muselé ?

Au sein de ce collectif colchonero, le mot d’ordre est l’intensité. Lors de chaque course, chaque prise de balle, les hommes d’El Cholo s’y mettent à 100%. Il ne faudrait pas réduire le travail de l’entraineur à une simple gestion de joueurs, le sens tactique de Simeone est bien trop sous-estimé, et nul doute qu’il aura préparé un plan de jeu pour gêner Manchester City.

Et la priorité n°1 de l’Atlético Madrid sera surement de limiter l’influence du milieu de terrain Belge. Kondogbia, Marcos Llorente, Rodrigo De Paul, autant de joueur capables de rendre la vie dure à KDB. Au contraire, si Manchester City arrive à toucher son milieu de terrain et à développer son jeu offensif avec une relative tranquilité, Madrid aura beaucoup de mal à contenir les assauts des Anglais. Au contraire s’il mettent la pression et arrivent à sortir les joueurs de City de leur zone de confiance, leur tâche sera bien plus aisée.

En récupérant le ballon rapidement, l’Atlético pourra développer son jeu de contre habituel, et compter sur l’excellente forme du duo Félix / Griezmann pour porter l’attaque espagnole. Harceler le milieu de terrain de Manchester City, les obliger à jouer long pour ensuite piquer en contre attaque, le plan de jeu est clair pour Simeone, qui pourra compter sur ses soldats pour remplir leur rôle.

Le duo qui marche coté Atlético, va-t-il frapper ce soir? (Reuters)

Alors quelle vision du football prendra l’avantage ce soir? Le football collectif offensif de Guardiola, ou le collectif solide et solidaire de Simeone ? Rendez-vous ce soir à 21h pour suivre la rencontre !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :