FC Barcelone – FC Séville (1-0) : Les Tops et Flops !

Hier soir, a eu lieu un choc pour la seconde place entre le FC Barcelone et le FC Séville, match remporté 1-0 par les catalans qui prennent la seconde place de  Liga après un début de saison compliquée.

Les tops:

Pedri: peu surprenant: le premier top est Pedri, le jeune catalan a su débloquer le score et le match afin de permettre à son équipe de s’imposer, il a aussi su apporter de la justesse grâce à son jeu de passe et aller vers l’avant. Son seul défaut hier soir, parfois il a trop cherché la passe et pas assez tenté sa chance.

Ousmane Dembélé: le deuxième top d’hier soir côté barcelonais est Dembélé, on se demande encore comment un joueur de ce talent peut-être aussi irrégulier. Hier soir il a été transcendé, il a percuté sans cesse sur son côté, distribué des caviars pour Ferran Torres notamment, et fait d’énormes différences. 

Araujo: juste exceptionnel hier soir, le jeune défenseur central a montré sa valeur et prend de plus en plus d’importance dans le système de Xavi. Impassable, parfait dans ses interventions, il a été bien plus qu’un simple défenseur avec sa qualité de relance et de projection vers l’avant. 

Rekik: Si avant le match on nous avait dit que Rekik serait aligné face à Dembélé, je pense qu’on aurai rigolé, cependant la performance de Rekik hier soir a était très bonne. Il a su apporter offensivement, et défensivement il a tenu comme il a pu face à Dembélé, mais très bonne performance de Rekik dimanche soir. 

Ocampos: Comme d’habitude côté Séville, la grinta et le dépassement de soi est venu de Lucas Ocampos, même s’il a fait de mauvais choix et a gardé parfois un peu trop le ballon, c’est bien le seul qui a été dangereux hier soir. 

Pedri et Dembélé après le but catalan (Eurosport.fr)

Les flops:

Aubameyang: il est passé à côté de son match, il ne s’est pas montré dangereux, et il n’a eu aucune occasion à se mettre sous la dent, le gabonais passe à côté de son match pour la première fois depuis son arrivée à Barcelone. 

Ferran Torres: Il a eu énormément d’occasions hier soir, il s’est montré dangereux à plusieurs reprises, mais il a croqué tellement d’occasion qu’il mérite son flop, surtout pour sa tête ratée Même s’il est encore jeune, un joueur de ce calibre se doit d’être décisif dans les grands matchs. 

Jesus Navas: si Ferran Torres a eu autant d’occasions, c’est en partie de sa faute. Le capitaine de Séville s’est fait prendre de vitesse un grand nombre de fois, et quand il a apporté offensivement cela à créé d’énormes brèches dans la défense.

La charnière Koundé-Carlos: cette charnière centrale a eu énormément de mal à contenir les attaquants barcelonais hier soir, et s’ils n’ont pris qu’un but c’est un peu un exploit au vu du nombre d’actions catalanes, un grand Bono les a sauvés et cette charnière centrale a beaucoup subi. 

L’équipe barcelonaise après le but

Les tournants du match:

Le premier tournant du match se produit à la 69ème minute de jeu, après un rythme assez lent instauré par le Barça, un corner est sifflé pour l’équipe catalane. Piqué s’élance plus haut que tout le monde en l’air pour placer sa tête qui tape la barre transversale, cela a pour effet de réveiller tout le monde. En effet à la 71ème minute de jeu, Martial se glisse dans la défense et trouve une magnifique position de frappe, qu’il écrase un peu trop au milieu du but, un régal pour Ter Stegen.

Mais le tournant du match intervient à la 72ème minute de jeu. Quand Dembélé déborde, trouve Pedri aux abords de la surface, il fait une première feinte qui envoie un défenseur au sol, une seconde feinte qui humilie Diego Carlos, pour envoyer une petite frappe dans les petits filets de Bono pour l’ouverture du score. Ce momentum du match entre la 69ème et la 72ème a permis aux barcelonnais de s’imposer et cela a été le tournant du match.

Le résumé du match (BeinSport)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :