XV de France : ces cinq joueurs à suivre pour 2023

Le Grand Chelem n’est que la face émergée de l’iceberg d’un rugby français en pleine renaissance. A la porte du XV de France, se bousculent déjà les grands espoirs de demain.

Nolann Le Garrec risque d’être l’un des meilleurs 9 du monde dans les années à venir (IconSport)

5. Léo Coly


Le demi de mêlée du Stade Montois, annoncé au MHR la saison prochaine, réussit une saison de très haut niveau en Pro D2. Le champion du monde des moins de 20 ans (2019) est le meilleur réalisateur de deuxième division (270 points, dont dix essais). A 22 ans, il risque de devenir très vite une option en équipe de France, malgré la concurrence exceptionnelle à son poste. Le week-end dernier, il inscrivait les 15 points de son équipe, lors du duel au sommet face à Bayonne (15-13). Une véritable pépite.

4. Tani Vili


Futur joueur de l’UBB, Tani Vili (21 ans) est un grand espoir au centre. S’il devra être cadré pour exprimer tout son potentiel, son association avec Yoram Moefana, sous la houlette de Christophe Urios, fait saliver. Puissant, rapide, capable de faire jouer derrière lui, Vili coche les cases du trois-quart centre moderne. Malgré la très grande concurrence en Bleus, il pourrait être amener à fêter sa première sélection lors de la tournée au Japon.

3. Jordan Jospeh


On rentre dans le vif du sujet, avec Jordan Joseph (21 ans). Incroyable du côté de la Section Paloise, depuis octobre dernier, le joueur prêté par le Racing éclot au plus haut niveau. D’une puissance phénoménale, le double champion du monde u20 (2018, 2019) a aussi une caisse très importante pour se trouver perpétuellement au soutien de ses partenaires. Récemment appelé avec le groupe France, Joseph devrait voir la tournée au Japon. Si aucun numéro 8 ne se dégage derrière Grégory Alldritt, le Palois représente pour sa part une véritable option d’ici 2023.

2. Sipili Falatea


Tout comme Vili, Sipili Falatea (24 ans) passera de Clermont à l’UBB cet été. Au poste de pilier droit, il est une solution d’avenir, alors que Uini Atonio, Demba Bamba, ou Mohamed Haouas ne survolent pas leur sujet en Bleus. Aligné en Australie, Falatea n’avait d’ailleurs pas déçu lors de la dernière tournée d’été. A Marcoussis, William Servat est aussi très impressionné par les performances physiques du joueur originaire de Wallis et Futuna, qui bat tous les records. En 2023, il arrivera probablement à maturité pour, peut-être, postuler à une place dans les 23 de départ.

1. Nolann Le Garrec


QUEL PHÉNOMÈNE ! Le demi de mêlée du Racing est un extraterrestre, et risque bien d’être un ovni de Fabien Galthié dans les mois à venir. Au Racing 92, Le Garrec éclabousse de sa classe, malgré sa longue blessure en plein coeur de la saison. Capable d’accélérer le jeu, de percer les lignes, mais aussi de trouver de belles touches et d’avoir de la réussite face aux perches, le Breton semble n’avoir aucun défaut. À seulement 19 ans, il apparaît déjà comme l’option idéale pour être le suppléant d’Antoine Dupont en Bleus. Le pari est pris !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro