Jo-Wilfried Tsonga prendra sa retraite après Roland-Garros

Le tennis français en prend un coup. L’une de ses figures emblématiques, Jo-Wilfried Tsonga, a annoncé ce mercredi mettre un terme à sa carrière après les Internationaux de France.

Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga quittera les courts professionnels dans deux mois. ©Maxppp – CHRISTOPHE PETIT TESSON

Une annonce faite sur ses réseaux sociaux

C’est une bien triste nouvelle. Jo-Wilfried Tsonga a fait le choix de s’adresser directement aux fans de tennis pour cette annonce au goût amer. À l’aube de ses 37 ans (le 17 avril), le tennisman a officialisé la fin de sa carrière professionnelle via son compte Twitter : Tsonga quittera le circuit professionnel au lendemain des Internationaux de France.

« La raison ultime, c’est de me dire : « C’est le dernier frisson »« .

Jo-wilfried tsonga

À travers une vidéo, le Français a expliqué sa décision. « Mes aptitudes à me dépasser ne sont plus là. » a constaté Tsonga, avant de révéler les raisons qui ont guidé son choix vers Roland-Garros. « La raison ultime, c’est de me dire : « C’est le dernier frisson ». Ce sera mon quinzième Roland-Garros et j’espère que d’ici-là, je resterai en forme et je serai capable d’être celui que j’ai toujours été dans ce tournoi. Le but, c’est d’être moi-même et j’aime être performant. ».

« C’est le tournoi qui représente le mieux ce que j’ai fait. » a dévoilé le Manceau aux 18 titres. « Cela fait plusieurs années que, tous les jours, il y a au moins un moment dans la journée où je me dis : « Pourquoi je me fais du mal comme ça ? ». Ma tête me dit : « Tu peux jouer toute ta vie », mais mon corps me dit : « Tu n’es plus capable d’aller plus loin que ce que je te donne, et avant c’est ce que je faisais tous les jours ». », a-t-il confié. Tout au long de sa carrière, Tsonga a pâti de ses problèmes de santé. Il a enchaîné les blessures, des épaules aux genoux, en passant par le dos et les cuisses.


Un espoir chez les Mousquetaires

Jo-Wilfried Tsonga fait partie de ces Français dont les noms resteront gravés. Gilles Simon, Gaël Monfils, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, tous sont surnommés les « Mousquetaires », symboles de la France. Le Manceau a fait son entrée dans la cour des grands en 2004 et n’a pas tardé à s’imposer. Quatre ans plus tard, il est remarqué sur le court australien en accédant à la finale du Grand Chelem. Hélas, s’il parvient à atteindre la cinquième place du classement ATP un peu plus tard, il est tombé à une époque où le Big 4 de Federer, Nadal, Djokovic et Murray régnait d’une main de fer sur le tennis mondial.

Aux côtés des Mousquetaires, Tsonga a connu une victoire en Coupe Davis en 2017. Individuellement, ses 18 trophées le classent parmi les meilleurs joueurs français de l’ère Open. Le seul à en avoir obtenu davantage, c’est un certain Yannick Noah, titulaire de 23 victoires en carrière. Parmi ces 18 titres, le droitier s’est adjugé une victoire en 2008 aux Masters de Paris-Bercy et une autre aux Masters de Toronto six ans plus tard. Toutefois, sa victoire en cinq sets face à Roger Federer à Wimbledon le 29 juin 2011 restera sans nul doute l’une des plus mémorables.

Le français est allé cherché sa victoire aux Masters de Paris-Bercy 2008. ©AFP

Le tournoi de Roland-Garros 2022 (22 mai – 5 juin) sera donc notre dernière chance de voir Jo-Wilfried Tsonga sur le circuit professionnel. Et le tennisman compte bien vibrer une dernière fois avec le public parisien.

« Rendez-vous à Roland-Garros. Cela va être bien.« 

Jo-wilfried tsonga

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro