Pas de vainqueur entre Leipzig et l’Atalanta

Le RasenBallsport Leipzig concède le match nul sur sa pelouse face à l’Atalanta Bergame. Au terme d’un match décousu, où aucune des deux équipes n’a affichée son meilleur visage, le suspens reste entier avant le retour en Italie.

Malgré un pénalty obtenu, Nkunku n’a pas su éviter le nul des siens sur la pelouse de la RedBull Arena. Icon Sport

L’affiche était prometteuse. Deux des potentiels favoris à la victoire finale en Europa League s’affrontaient pour une place en demi face à Braga ou Glasgow. Deux équipes joueuses, sur des dynamiques relativement opposées. Deux clubs reversés en C3 après une troisième place en phase de groupe de C1. Pourtant, on reste sur notre faim au coup de sifflet final. Malgré de nombreuses occasions de chaque côté, force est de constater que ni Leipzig ni l’Atalanta ne se sont montrés convaincants ce jeudi soir. Les hommes de Tedesco et Gasperini devront faire mieux au match retour, où tout reste à faire.

Le match

La Dea rentre mieux dans la partie, confisquant le ballon à des allemands trop brouillon. Intenable sur le front de l’attaque, Muriel débloque le compteur à la 17e minute. Le colombien profite de la passivité de Klostermann pour s’infiltrer dans la surface de Leipzig. Pas attaqué par Kampl, il déclenche une superbe frappe qui vient se loger puissamment dans la lucarne opposée de Gulacsi (0-1, 17e). Le Colombien n’est pas loin de doubler la mise trois minutes plus tard, mais sa frappe en bout de course est trop croisée et frôle le montant (20e).

La réaction des Rotten Bullen ne se fait pas attendre. Au terme d’un contre dont il est à l’origine, André Silva profite du mauvais dégagement de la défense bergamasque pour déclencher une frappe molle mais vicieuse qui heurte le poteau droit de Musso (24e). A la pause, l’Atalanta mène logiquement face à une équipe de Leipzig qui peine à faire vivre le ballon, gênée par le pressing des italiens.

Leipzig a longtemps subit le défit physique imposé par les Bergamasques. Crédit: Getty Images

Les hommes de Tedesco abordent la seconde période avec plus d’envie, et seront vite récompensés après une phase de jeu folle. Trouvé dans la surface italienne, Nkunku s’écroule suite à un contact léger mais réel de Demiral, en retard sur le crochet du français. La VAR confirme le pénalty, qu’André Silva décide de tirer en force dans l’axe. Parti à gauche, Musso détourne néanmoins la frappe d’une main ferme, puis se détend à nouveau sur sa droite pour écarter une tête d’Orban qui avait suivi (58e). Les supporters bergamasques n’eurent même pas le temps de célébrer que le ballon revenait déjà dans la surface par un long centre d’Angelino. A la lutte avec Orban, Zappacosta est déséquilibré et propulse le ballon dans ses propres filets (1-1, 59e).

La dernière demi-heure sera complètement décousue. Les deux équipes se procureront de grosses occasions sans parvenir à se détacher. Scalvini met le feu dans la défense lipsienne mais sa frappe termine en tribune (64e). Sur l’action qui suit, Koopmeiners trouve le poteau de Gulacsi d’une frappe surpuissante (65e). Leipzig laisse passer l’orage et termine mieux. Sur un long centre d’Angelino, Szoboszlai voit sa tête heurter la barre de Musso (82e). Auteur d’une bonne rentrée, le Hongrois met une nouvelle fois le portier argentin à contribution par une frappe lointaine (90e). Sur le corner qui suit, Musso intervient dans les pieds de Forsberg, mais le ballon atterrit dans les pieds de Mukiele. La frappe du français est contrée sur la ligne par Demiral, qui permet à l’Atalanta de préserver le match nul (90e+1).

Le joueur : Luis Muriel

Troisième but en C3 cette saison pour Luis Muriel. Icon Sport

Le buteur côté Atalanta a livré une première heure de haute volée avant d’être remplacé par son compatriote Duvan Zapata. Esseulé en pointe devant un milieu de terrain travailleur De Roon-Koopmeiners-Freuler mis en place par Gasperini , le Colombien a bien joué son rôle d’électron libre sur le front offensif, avec en point d’orgue ce but somptueux qu’il se créer tout seul. Troisième meilleur buteur de Série A l’année dernière (22 buts), Muriel connait cette année une saison plus compliquée sur le plan statistique, à l’image d’une équipe de Bergame pointant à la 7eme place du championnat italien à huit journées de la fin. Déjà auteur d’un doublé contre Leverkusen en huitième aller, Muriel pourrait profiter de sa forme en C3 pour permettre à la Dea de se qualifier en Champions League pour la quatrième fois consécutive.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro