Qui est Robert Baloucoune, l’ailier qui a vu triple contre Toulouse ?

Auteur d’un triplé sur la pelouse du Stadium, Robert Baloucoune a été l’homme du match de la victoire de l’Ulster contre le Stade Toulousain (20-26).

Robert Baloucoune, lors de sa première sélection face aux USA (©INPHO/Ryan Byrne)

Face à une équipe de Toulouse rapidement réduite à 14, l’Ulster a réalisé une grosse opération au terme de ce huitième de finale aller. Sur les 26 points inscrits par les Nord-Irlandais, 15 sont à mettre au crédit de l’ailier droit, Robert Baloucoune. D’abord à la conclusion de deux mouvements en bout de ligne (12′, 45′), il a tué le match grâce à une interception bien sentie, suivie d’une course de 80 mètres (66′). S’il était peut-être hors-jeu sur cette dernière action, son flair et ses qualités de vitesse ont parlé en sa faveur.

Des stats intéressantes

Né en Irlande du Nord le 19 août 1997, d’un père sénégalais et d’une mère irlandaise, Robert Baloucoune a 24 ans. Doté d’un gabarit solide (1m93 pour 90 kg), il est l’archétype de l’ailier moderne, à la fois rapide et athlétique. En club, Baloucoune n’a connu que la province de l’Ulster, avec laquelle il a débuté en 2018. Ses performances sont très intéressantes et son adaptation dans le monde professionnel n’a pas traîné.

Pour sa première saison, il inscrivait six essais en 13 matchs. L’année suivante, son ascension se poursuivait, puisqu’il marquait de nouveau six essais, cette fois en huit rencontres. Avec quatre essais en neuf matchs, son année 2020-2021 était un peu moins bonne. Cette saison ne débutait pas non plus sous les meilleurs auspices, puisque Baloucoune n’inscrivait aucun essai jusqu’en janvier. Mais depuis, l’ailier irlandais est en pleine bourre et, avec son triplé du jour, il franchissait une neuvième fois la ligne sur les sept dernières parties.

Proche du niveau international

Des performances qui attirent l’oeil d’Andy Farrell, le sélectionneur du XV du Trèfle. Cet été, il offrait une première cap à l’Ulsterman, à l’occasion d’un test-match contre les États-Unis. Résultat ? Un premier essai pour Baloucoune qui répondait bien présent à l’appel de l’Irlande. A l’automne, il était de nouveau titularisé à l’occasion de la large victoire face à l’Argentine (53-7). Déjà apparu à 7, Robert Baloucoune possède des qualités qui peuvent lui permettre de postuler au niveau international, malgré la forte concurrence d’Andrew Conway à son poste. Nul doute que sa performance face au Stade Toulousain pourra jouer en sa faveur, et qu’il sera de nouveau à surveiller pour les hommes d’Ugo Mola, la semaine prochain, à Belfast.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :