Récap NBA de la nuit du 9 au 10 avril : Ja Morant est de retour, Golden State s’accroche au podium

Le calme avant la tempête. Seulement 4 matchs étaient au programme de la nuit avant la dernière journée de saison régulière rassemblant l’ensemble des équipes NBA. Avant cette dernière ligne droite, l’apéritif n’a pas déçu.

Ja Morant est de retour sur les parquets (crédits : Kenosha News)

MVP de la nuit : Joel Embiid

En l’espace d’une semaine et deux matchs face au Pacers, Joel Embiid a inscrit la bagatelle de 86 points et gobé 33 rebonds. Incapables d’arrêter le Camerounais mardi dernier, les Pacers n’ont pu faire mieux ce samedi soir. Embiid a profité de l’absence de taille dans la raquette d’Indiana pour s’éclater et marquer 41 points accompagnés de 20 rebonds et 4 passes. 11 lancers francs ont été inscrits dans cette performance, trop peu faire bondir sur leurs chaises les détracteurs du pivot de Philadelphie. Grâce à cette performance, Joel Embiid devient le recordman du nombre de matchs en 40-10 réalisés sur une seule et même saison. Frapper fort en fin de saison peut se révéler efficace pour un certain trophée en trois lettre, la concurrence devra répondre demain.  

Inarrêtable (crédits : CBS Sports)

Sixers vs Pacers : 133-120

La rubrique « MVP de la nuit a pu donner une certaine idée de l’issue de la rencontre et c’est effectivement les Sixers qui se sont imposer à domicile face aux Pacers. Mis à part le chantier du pivot, le duo extérieur James Harden (22 points, 14 passes, 4 rebonds)  et Tyrese Maxey (18 points, 5 passes) a assuré, de quoi ne laisser aucune chance à un adversaire ne jouant plus rien en cette fin de saison. TJ McConnell (12 points, 6 passes) a formé un duo plutôt intéressant avec Tyrese Haliburton (19 points, 9 passes), cela pourra contenter les fans d’Indiana à la fin d’une saison morose. Pour Philadelphie, la 3ème place se jouera demain dans un duel à distance avec les Celtics qui affronteront Memphis tandis que Pistons seront opposés aux Sixers.

Grizzlies vs Pelicans : 141-114

Ja Morant était enfin de retour pour se chauffer à l’approche des play-offs et le résultat a été plus que convaincant avec une très large victoire face aux Pelicans. Le meneur n’a pas forcé (21 points, 9 passes, 4 rebonds en 26 minutes) mais le collectif des Grizzlies a une nouvelle fois démontré l’étendue de ses qualités allant même jusqu’à inscrire 55 points dans le 3ème quart temps, 4ème plus gros total en NBA depuis 1955. Dillon Brooks a fini meilleur marqueur du match avec 23 points, en plus de sa défense toujours aussi précieuse pour son équipe. Les Pelicans commencent eux n’avaient plus grand-chose à jouer, déjà assurés de finir à la 9ème place et de disputer leur premier match de play-in face aux Spurs. Les Grizzlies sont deuxième et vont débarquer en pleine bourre au premier tour des playoffs, nous faisant demander encore un peu plus les limites de cette équipe.

Le duo enfin de retour (crédits : WikiMaster)

Spurs vs Warriors : 94-100

Les deux équipes faisaient parties des rares de l’Ouest à avoir encore quelque chose à jouer en cette fin de saison et ce sont les Warriors qui se sont imposés pour se rapprocher encore plus de la conservation de cette 3ème place convoitée par des Dallas Mavericks en pleine bourre. Pour les Spurs, la 9ème place des Pelicans est désormais inaccessible et le premier tour du play-in s’effectuera donc à l’extérieur, à la Nouvelle-Orléans. Les scoreurs ne sont pas illustrés dans cette rencontre, le meilleur s’appelant Lonnie Walker avec 24 points. Les Warriors ont fait parler leur collectif en l’absence de Stephen Curry et Klay Thompson malgré avoir été accroché jusqu’au bout par cette belle équipe des Spurs privée de Dejounte Murray, Keldon Johnson, Devin Vassel ou encore Jakob Poeltl. San Antonio restera une équipe à observer durant le play-in, représentant potentiellement le dernier match de la légende Gregg Popovich qui aura encore une fois déjouer tous les pronostics en emmenant son équipe en post-season.

Clippers vs Kings : 117-98

Ni les Clippers, ni les Kings n’avaient encore quelque chose à jouer cette nuit. L’équipe de Tyronn Lue est ancré à la 8ème place et affrontera les Minnesota Timberwolves au premier tour du play-in, les Kings vont quant à eux enchaîner une 16ème saison consécutive sans playoffs. Los Angeles étaient donc en répétition générale avant le grand moment, match idéal pour mettre encore un peu plus dans le rythme Paul George (23 points, 12 passes, 8 rebonds) revenu récemment de blessure. Sacramento n’a pas pris la peine d’aligner son duo Fox-Sabonis dans l’objectif d’éviter toute possibilité de victoire au vue de la draft 2023, ce qui aura au moins permis au rookie Davion Mitchell de performer offensivement (22 points, 7 passes).

Paul George préchauffe (crédits : Marca)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :