Manchester United – Récit de la saison difficile des Red Devils

La saison a été longue à Old Trafford, les hommes de Ralf Rangnick ont enchainé les déceptions. Classé 6e au classement de Premier League, pourrait-on voir Manchester United ne pas se qualifier pour une compétition européenne ?

Via Getty Images

Un effectif pas au niveau


Les joueurs des Red Devils ont beaucoup été critiqués ces dernières saisons. Nous allons donc analyser plusieurs joueurs qui ont vécu une année difficile :

Harry Maguire

Aucun joueur ne représente mieux la saison des Mancuniens que Harry Maguire. Le capitaine de l’équipe réalise une saison catastrophique. Âgé de 29 ans il est supposé être à son pique, mais pourtant, il vit sa pire saison au club et cela se reflète au sein de l’équipe. United a la 8e pire défense de Premier League avec 56 buts encaissés, à égalité avec Leicester, 14e de Premier League, et Everton 16e. De plus il n’a que six clean sheets cette saison, accompagnés de 40 buts encaissés et un but contre son camp… Les statistiques ne sont pas en sa faveur.

Rashford/Wan-Bissaka

Marcus Rashford et Aaron Wan-Bissaka vivent le même cauchemar cette saison : un manque de confiance, un manque de titularisation et un manque d’impact. Rashford, un des grands espoirs du football anglais les saisons précédentes, est complètement à coté de la plaque cette saison. Lui, qui nous a habitués à une quinzaine de buts et une dizaine de passe décisive chaque année, est loin de ce rythme en 2022. Avec seulement 5 buts et 2 passes décisives beaucoup expliquent son manque d’efficacité par son retour de blessure et une adaptation difficile au système de jeux de Ralf Rangnick.

Du côté de Wan-Bissaka l’arrière droit a aussi vu une baisse de titularisation. Le jeune Anglais ne s’est pas développé comme l’aurait souhaité beaucoup de supporter des Red Devils. En effet, beaucoup le trouvent défensivement très solide, mais trop tendre offensivement pour un arrière droit moderne. Seulement 10 passes décisives en 3 ans au club : loin d’être suffisant.

Fred / Scott McTominay

Les milieux du Manchester United sont clairement l’un des points faibles de l’équipe. Fred et Scott McTominay sont souvent critiqués par les supporteurs du club, mais est-ce mérité ? La fragilité de Pogba, l’âge de Matic et l’échec (puis le prêt) de van De Beek veulent dire que Fred et McTominay sont souvent titulaires. Un duo régulier mais pas suffisamment au niveau pour être des titulaires indiscutables dans l’un des plus gros clubs du monde. Quand on les compare aux milieux de Manchester City (Rodri, De Bruyne, Bernardo Silva…) ou de Liverpool (Henderson, Thiago, Fabinho…), on se rend compte de l’écart immense entre United et ses rivaux.

Cristiano Ronaldo / Jadon Sancho

Ronaldo et Sancho étaient les deux recrues phares du mercato de début de saison. Ronaldo est un des meilleurs joueurs de tous les temps et Sancho sortait d’une saison à 16 buts et 20 passes décisives avec Dortmund. Or, autant ils ont été raisonnablement forts, autant beaucoup d’entre nous s’attendait à plus (en particulier de la part de Sancho). Il est important de souligner que Ronaldo fait une saison impressionnante tout de même. Il est 3e meilleur buteur de Premier League avec 18 buts et a donné la victoire aux Red Devils à de nombreuses reprises en Ligue des Champions.

Sancho, lui, a été décevant en matière de statistique. Ses 5 buts et 3 passes décisives sont loin d’être suffisantes. Mais il apporte quand même énormément dans le jeu. Dans les deux cas, certains ont trouvé leur saison décevante. Ronaldo, car il nous a habitué à des performances inhumaines, et Sancho car il a pris du temps à s’adapter à la Premier League (son année 2022 est beaucoup mieux que son année 2021 en Angleterre).

Via Getty Images

Ralf Rangnick


Sa philosophie de jeu

Le « Gegenpress » ou le contre pressing est une forme de pressing qui consiste à presser l’adversaire juste après avoir perdu le ballon. Klopp, Tuchel et Guardiola sont de très bons exemples d’entraineurs qui utilisent cette tactique. Mais c’est en réalité Ralf Rangnick, une légende du football Allemand, qui l’a popularisé. Une technique qu’il a notamment beaucoup utilisée avec le RB Leipzig ou encore avec Schalke 04. Le « Gegenpress » demande énormément de communication au sein de l’équipe et un gros niveau individuel sur le plan individuel.

Sa formation

Plus récemment, avant d’être entraineur du Manchester United, Rangnick a entrainé le club allemand du. RB Leipzig. Sa formation de cœur était un 4-2-2-2, et reflétait un football offensif avec des joueurs qui maitrisaient plusieurs postes. La polyvalence, l’acharnement et la détermination qualifient bien cette équipe.

Mais à Manchester United, Rangnick n’a pas vraiment instauré sa philosophie de jeu. Le pressing était inexistant chez les Red Devils et l’arrivée de l’Allemand n’a rien changé à cela. De plus, le 4-2-3-1 d’Ole Gunnar Solskjær est resté intact. Ceci peut être à cause du fait qu’il a hérité d’une équipe qu’il n’a pas construite, mais aussi peut être un refus de la part des joueurs à s’adapter à un modèle tactique plus intense. En effet, on peut constater que le PPDA (= passes per defensive actions ) à augmenté sous Rangnick. Le PPDA est une statistique qui démontre de l’intensité et la réussite du pressing d’une équipe. Le plus le PPDA est élevé le moins l’équipe effectue des pressings, et inversement le plus il est bas la plus l’équipe a effectuée des pressings.

Or en 2019-2020 le Manchester United d’Ole Gunnar Solskjær avait un PPDA de 11.1 (d’après statsperform.com) et en 2021-2022 les Red Devils ont un PPDA de 14.4 (d’après TheAnalyst.com). On peut donc conclure que non seulement United ne press pas beaucoup par rapport à ses rivaux (Liverpool à un PPDA de 9.4) mais que cela empire ! Une non adaptation au football moderne inquiétante de la part de l’équipe du côté rouge de Manchester.

Via SkySports

Un futur prometteur


Erik Ten Hag

Le club a annoncé le 21 avril dernier, qu’Erik Ten Hag serait le nouvel entraineur de Manchester United. Ralf Rangnick prendra un rôle de consultant pour aider le club au niveau des recrutements. L’arrivée de l’entraineur de l’Ajax est une bonne nouvelle pour les Mancuniens, il apporte une mentalité de gagnant, une vision positive du football, et une volonté à jouer la carte de la jeunesse. Trois caractéristiques qui représentent exactement l’identité de Manchester United. Il joue avec un système qui pourrait favoriser une rotation de l’effectif. Dean Henderson pourrait remplacer l’irréprochable David de Gea grâce à sa distribution au pied. Elanga pourrait devenir un joueur clé de l’effectif tout comme Anthony l’est devenus à l’Ajax et Donny van de Beek pourrait peut-être réintégrer l’effectif.

Une révolution interne

L’entraineur n’est pas le seul changement administratif à Manchester, Ed Woodward, le vice-président exécutif, a été remplacé par Richard Arnold, un businessman anglais. Ed Woodward a été choisi par la famille Glazers juste après le départ de Sir Alex Ferguson en 2013. C’est-à-dire qu’en presque 10 ans Woodward n’a gagné aucun titre, alors que Ferguson avait enchainé 5 titres sur ses 7 dernières années au club. Woodward a aussi dépensé plus d’un milliard livre sterling sur des transferts, on peut penser notamment à Paul Pogba, libéré gratuitement en 2012, puis racheté pour 105 millions d’euros en 2016. Ou encore à Lukaku, acheté pour 85 millions d’euros mais vendu seulement 2 saisons plus tard.

Richard Arnold prendra donc le contrôle de l’exécutif et du côté financier du club, mais pour la première fois depuis S.A.F le club aura aussi un directeur sportif. John Murtough aura l’honneur d’aider le club à se créer une identité et investir intelligemment sur le marché des transferts. Un futur positif qui marquera la fin d’une ère commerciale sous Ed Woodward.

Anthony Elanga

Le jeune Suédois est l’un des rares points positif de la saison pour Manchester United. Très vite préféré à Rashford, l’ailier s’est montré être un bon choix de la part de Ralf Rangnick. Il continue la longue tradition mancunienne d’avoir un jeune au sein de l’équipe. Les Red Devils ont enchainé plus de 1,100 matchs (et c’est toujours d’actualité) avec un joueur provenant de l’académie au sein du XI de départs. Au niveau des statistiques, Elanga a marqué 5 buts et 4 passes décisives en 24 matchs en tant que titulaire. Ce qui est plus que Sancho et Rashford ! De plus, évoluer aux côtés de Cristiano Ronaldo et Edinson Cavani va énormément l’aider à se développer. Elanga est doté d’une vitesse impressionnante et d’un mental d’acier. Un combo parfait pour aider cette équipe d’United en difficulté.

Via Getty Images

Conclusion


Les 10 dernières années n’ont pas été agréable pour les fans de Manchester United, mais il pourrait bien y avoir de l’espoir avec le recrutement de Ten Hag, l’évolution de Elanga et la mise en place d’une stratégie sportive.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro