PAOK – OM : Le casse-tête de Sampaoli

Pour ce quart de finale retour de Conférence League, l’Olympique de Marseille doit faire face à de nombreux absents. Comment l’entraîneur argentin (suspendu pour cette rencontre) va-t-il articuler son équipe ?

Pour quelle stratégie optera Sampaoli ? (© Icon Sport)

Un appauvrissement au cœur du jeu

Depuis le début de saison, Jorge Sampaoli a notamment pu compter sur l’un de ses cadres du milieu de terrain, Boubacar Kamara. Malheureusement suite à une accumulation de cartons jaunes, le joueur de 22 ans ne fait pas partie du déplacement en Grèce. En son absence, l’équipe de Sampaoli affiche un bilan de 2 victoires, 2 nuls et 3 défaites. Tantôt milieu de terrain tantôt troisième défenseur axial en phase défensive, il est essentiel à l’équilibre du système de l’Argentin. Selon toute vraisemblance, ce sera Pape Gueye qui devrait prendre sa place, comme au match aller. Un apport différent mais tout aussi efficace, notamment depuis son retour de la CAN.

Une absence de taille qui devrait partir libre cet été (© Icon Sport)

Deuxième joueur en forme à être absent pour cette rencontre, il s’agit du Brésilien Gerson. Auteur d’une première partie de saison moyenne, l’ancien joueur de Flamengo est devenu au fil de la saison un joueur phare de l’équipe. Avant tout, sa non-présence pour ce match retour est la même que celle concernant Boubacar Kamara. Son deuxième carton jaune qui annihile une occasion de but n’a aucune incidence puisqu’il était déjà sûr de manquer le quart de finale retour. Depuis fin janvier, le numéro 8 marseillais n’a raté qu’un seul match. Il s’agit de la fameuse débâcle en Coupe de France face à Nice (défaite 4-1). Son rôle a pris une énorme importance au fil des mois. Valentin Rongier devrait retrouver sa place dans au milieu de terrain en laissant, dans la logique des choses, le couloir droit à Pol Lirola.

Le trio titulaire au milieu de terrain ce sera donc composé de Guendouzi-Gueye-Rongier. Trois joueurs qui ont largement le niveau mais en cas de pépin physique, il ne restera que les jeunes Ugo Bertelli (18 ans) et Jonathan Pitou (17 ans) comme spécialiste du poste. Une donnée à prendre en compte et qui pourrait être fatale en cas de prolongations.

Le grand attaquant encore au repos

Déjà absent lors du match aller et à Montpelier pour cause d’une blessure à soigner, le Polonais est une nouvelle fois forfait. Le staff marseillais a jugé que le numéro 9 n’était pas à 100% pour effectuer ce déplacement. Une absence de taille pour un OM qui ne compte qu’un seul but d’avance.

En ajoutant la suspension de Dieng, les Marseillais se retrouvent avec un seul attaquant de pointe, la recrue hivernale Cédric Bakambu. Le Congolais aux 40 sélections a pris part à 13 matchs avec le club olympien depuis cet hiver dont seulement 6 titularisations. Touché au match aller, le joueur « va mieux » selon l’entraineur adjoint Jorge Desio. Par conséquent, le recours au faux numéro 9 est plus que plausible. On a déjà vu Dimitri Payet et Amine Harit faire des prestations plus qu’honorables à ce poste-là cette saison. Surtout que depuis quelques semaines le Marocain a changé de dimension. En cas de titularisation de Payet à ce poste de faux numéro 9, un autre problème pourrait arriver.

« Bakagoal » sera très attendu en cas de titularisation (© Getty Images)

Depuis quelques temps, l’international français est positionné côté droit tout en ayant la possibilité de dézoner. C’est souvent Gerson qui prend le relais lorsqu’il déserte son couloir droit. En son absence, seul Amine Harit est capable de combler ce manque. Il faudrait alors commencer le match avec le numéro 7 ainsi que le numéro 10 sur le terrain. L’entraîneur argentin se retrouve dès lors avec trois joueurs pour deux postes qui en fonction de leurs associations ne joueront pas de la même manière.

Des choix personnels qui pourraient poser des problèmes

Pour débuter cette Conférence League, l’entraîneur marseillais a décidé de se passer des services de Luis Henrique. Un choix qui a paru surprenant tant le Brésilien a besoin de confiance. C’est alors qu’une rotation entre le Brésilien et l’Américain Konrad de la Fuente a été mise en place. L’un était présent dans le groupe pour les matchs de championnat pendant que le deuxième n’y figurait que pour les matchs de Conférence League. La donne a changé depuis quelques mois, en effet le jeune américain s’est blessé au genou et ne foulera plus les pelouses jusque la fin de saison.

L’Olympique de Marseille se retrouve donc dépourvu de pur ailier gauche pour le reste de la campagne européenne. Des absences peu contraignantes quand on connaît la passion de Sampaoli de joueur sans ailier gauche de métier.

Encore une saison horrible pour le Brésilien (© Icon Sport)

Autre folie de Sampaoli qui est loin de faire l’unanimité concerne la mise à l’écart d’Álvaro. Le défenseur arrivé de Villarreal lors de l’été 2019 était devenu une voix qui comptait dans le vestiaires olympien. Cette saison, le joueur âgé de 32 ans a vu l’arrivée de William Saliba combiné à celle de Luan Peres lui barrer la route. Peu à peu, il a commencé à perdre sa place dans le XI jusqu’à finir par regarder les matchs de son équipe depuis Marseille. Ses déclarations dans les colonnes du journal quotidien AS ne l’ont pas aidé. Depuis la sortie de ses propos, il a été mis à l’écart par Jorge Sampaoli et serait même proche d’une résiliation de contrat. Un véritable coup dur pour le joueur comme pour le club.

Une possible rupture qui déchaîne les supporters (© Icon Sport)

Rajoutons à cela l’indisponibilité pour la suite de la saison de Balerdi qui imite son coéquipier américain. Longtemps gêné à l’épaule, il a du se résigner à laisser ses coéquipiers se débrouiller sans lui pour la suite de la saison. Sans Álvaro ni Balerdi, le trio composé de Saliba, Ćaleta-Car et Luan Peres (ou Kolasinac) sera aligné sans surprise mais la possibilité de voir Kamara redescendre en défense centrale est impossible suite à son indisponibilité. Duje Ćaleta-Car qui a dû déclarer forfait pour le match face à Montpelier quelques minutes est quant à lui disponible pour la rencontre de ce jeudi.

Même si la composition de départ sera effectuée par Jorge Sampaoli, les directives et les éventuels changements tactiques se feront par l’intermédiaire de Jorge Desio qui endossera le rôle d’entraîneur suite à la suspension du coach argentin. Pour l’OM, il faudra marquer au plus vite pour se mettre à l’abri et pouvoir mettre dans de bonnes conditions les éventuels jeunes rentrants. Sur les neuf joueurs qui devront s’asseoir sur le banc, on retrouve cinq jeunes (hors Simon Ngapandouetnbu). Il s’agit de Tom Moustier, Said M’Madi, Jonathan Pitou, Ugo Bertelli et Aylan Benyahia.

Voici à quoi devrait ressembler le XI de l’OM

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro