Les portraits du Club 115 : Axel Zingle

A seulement 23 ans et pour sa première année chez les professionnels, l’Alsacien Axel Zingle (Cofidis) vient de prendre la tête de la Coupe de France après sa dixième place sur Paris-Camembert ce mardi. L’occasion de se pencher un peu plus sur le parcours de ce jeune sprinter encore méconnu du grand public, mais qui devrait continuer à faire parler de lui !


Axel Zingle dispute cette année sa première saison chez les professionnels, au sein de l’équipe Cofidis, où il n’a pas tardé à trouver sa place ! (D.R.)

Axel Zingle n’a pas attendu très longtemps pour se distinguer chez les professionnels. En 2022, l’Alsacien a levé les bras après seulement 16 jours de course pour sa première saison au sein de l’élite, en remportant la Route Adélie de Vitré au début du mois d’avril. Sous le crachin breton, l’Alsacien s’est imposé à l’issue d’une épreuve difficile en exploitant idéalement ses qualités de puncheur et de sprinter pour parapher l’immense travail abattu par ses équipiers. Une victoire qu’il attendait avec impatience, comme il l’a confié aux journalistes de DirectVélo : « Ça fait vraiment plaisir, je l’attendais ! Je savais que je l’avais dans les jambes et que j’en étais capable. Mais il fallait le prouver. »

Première victoire pro sur la Route Adélie de Vitré pour Axel Zingle, déjà très performant au plus haut niveau ! (MAXPPP – Ouest France)

Sûr de sa force, Axel Zingle est un homme pressé qui n’est pas du genre à cacher ses ambitions. « Je m’épanouis plus dans le challenge que dans la facilité », concède-t-il aux Dernières Nouvelles d’Alsace en juin 2021. Des challenges, il en a relevé beaucoup, bien souvent avec succès. Le parcours du Mulhousien est en effet jalonné de réussites depuis sa découverte de la petite reine au sein du SSOL Habsheim, le club présidé par son père, Christian.

Dans le sud de son Alsace natale, il opte d’abord pour le VTT, sa discipline de prédilection. Une passion qui le conduit jusqu’au pôle espoir cycliste de Besançon, ville où il effectue en parallèle une grande partie de ses études, avec dans le viseur les Jeux Olympiques de 2024 à Paris. Les résultats ne se font guère attendre. Il décroche une belle médaille de bronze aux championnats d’Europe de cross-country junior et surtout un succès d’envergure sur le Roc Azur junior, épreuve phare du calendrier de VTT français. Las, son amour pour les chemins de terre laisse bientôt la place à la pratique de plus en plus régulière du cyclisme sur route.

En plus du VTT, Axel Zingle dispute quelques courses sur route dans sa jeunesse, sous les couleurs du SSOL Habsheim puis du VC Unité Schwenheim. Il remporte notamment le Challenge de l’Est junior. (Freddy Guérin – DirectVélo)

« Quand j’ai découvert la route avec le CC Etupes, j’ai su que c’est ça que je voulais faire, expliquait Axel Zingle dans le magazine du Pays de Montbéliard Agglomération à l’automne 2021. J’ai pris la décision de repartir de zéro et ça s’est tout de suite bien passé car j’ai été sacré champion de France espoir après seulement une année ! ».

Un homme pressé qui apprend vite, on vous l’avait dit. Et doté d’un sacré talent, en témoignent ses nombreuses victoires sur route dans les catégories espoirs. Sous les couleurs du CC Etupes, structure de référence en matière de formation dans l’Hexagone, qu’il intègre en 2019, il ne tarde pas à révéler toute l’étendue de son potentiel. Entraîné par l’ancien professionnel Boris Zimmine, Zingle décroche ainsi le titre de champion de France espoir en 2020 avant de s’imposer comme l’un des meilleurs amateurs français l’année suivante.

Axel Zingle est passé par le très réputé CC Etupes avant de signer son premier contrat pro chez Cofidis, suivant ainsi les traces d’un autre coureur alsacien : Hugo Hofstetter. (L’Alsace – Gilles Legeard)

Irrésistible, l’étudiant en management remporte six victoires et empile les places d’honneurs, tirant profit de sa pointe de vitesse, l’un des principaux atouts de ce coureur puissant. « J’ai fait beaucoup de musculation en VTT et j’ai gardé ce gabarit costaud. C’est dû aussi au ski alpin (le premier sport qu’il a pratiqué dans sa jeunesse, ndlr). Ça fait de moi un coureur assez explosif et rapide. L’idéal aurait été que je sois grimpeur mais la gravité me rappelle à l’ordre ! Je suis donc davantage puncheur que grimpeur. »

Ses performances attirent rapidement l’œil des équipes professionnelles, à commencer par la formation Delko qui lui offre un premier stage au mois d’août 2020. De quoi ajouter quelques courses à son calendrier dans une saison atrophiée par la pandémie de covid.

Axel Zingle, lauréat du championnat de France espoir 2020 (F.Mons – L’Equipe)

Après une première expérience avortée chez Delko, en difficulté financière, c’est avec l’équipe Cofidis qu’il se frotte à nouveau au monde professionnel en tant que stagiaire à partir du mois d’août 2021. Comme à son habitude, Zingle n’est pas là pour faire de la figuration et confirme rapidement : 3ème de la Classic Grand Besançon Doubs, devant Nairo Quintana et Thibaut Pinot (excusez du peu), 6ème du Tour du Jura, 8ème de la Route Adélie de Vitré et du Tour de Vendée… des débuts plus que concluants, en tout cas largement suffisant pour convaincre Cédric Vasseur de lui proposer un contrat professionnel.

Il n’est pas le seul à être épaté par le sprinter-puncheur mulhousien, puisqu’un certain Thomas Voeckler, sélectionneur de l’équipe de France, décroche le téléphone pour informer Axel Zingle qu’il fait partie des treize coureurs présélectionnés pour les championnats du monde à Louvain ! S’il ne sera finalement pas de la partie, il est assez rare de voir un stagiaire professionnel susciter autant d’attention chez un sélectionneur national.

L’équipe Cofidis ne s’est pas trompée en misant sur le jeune alsacien ! (Mark Van Hecke – Getty Images)

Sprinter rapide capable de passer les bosses et friand de courses usantes, Zingle, pur produit de l’Est de la France, a, sans surprise, rapidement trouvé ses marques au plus haut niveau cette année. Après un gros bloc d’entrainement hivernal (« j’ai triplé mes heures de selle ») et un stage à Calpé avec Cofidis, il confirme l’étendue de son potentiel en début de saison.

Sans trop faire de bruit, il a progressivement grimpé dans la hiérarchie : 14ème sur le Grand Prix Jean Pierre Monseré, 16ème de la Classic Loire Atlantique, 7ème de Cholet-Pays de la Loire et finalement l’apothéose, avec une splendide victoire sur la Route Adélie de Vitré. Encore cinquième du Circuit de la Sarthe et dixième de Paris-Camembert en début de semaine, Axel Zingle figure maintenant comme l’un des favoris pour la victoire en Coupe de France, dont il est le leader provisoire.

Le classement provisoire de la Coupe de France, dominé provisoirement par Axel Zingle. (Capture d’écran L’Alsace)

En attendant, il sera aligné ce week-end sur la Classic Grand Besançon Doubs et le Tour du Jura, deux épreuves où il s’est révélé l’an passé, avant de découvrir sa première grande classique lors de la Flèche Wallonne ! Et en fin de saison, peut-être, une participation à la Vuelta, afin de se tester, déjà, sur une course de trois semaines. Vous l’aurez compris, pas de temps à perdre pour le néo-pro Axel Zingle, soucieux de progresser au plus vite pour continuer à faire ce qu’il aime le plus : gagner.


Alexis Kopp

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :