Leipzig et Francfort : d’un début de saison compliqué au rêve européen

Hier, le RB Leipzig et l’Eintracht Francfort se sont hissés en demi-finale de l’Europa League au bénéfice de très belles performances. Après une première partie de saison manquée, les deux survivants de Bundesliga peuvent croire au titre européen.

Filip Kostic (à droite) s’est offert un doublé au Camp Non (David Ramos/Getty Images)

RB Leipzig


Transfigurée depuis l’arrivée de Domenico Tedesco en décembre dernier, la formation de Leipzig est actuellement la meilleure équipe allemande ! Avant son duel pour le podium à Leverkusen, ce week-end, le RBL s’est offert une demi-finale de Ligue Europa en torpillant l’Atalanta sur sa pelouse (0-2). Une nouvelle démonstration de force, et d’adaptabilité collective, qui a impressionné outre-Rhin.

Avec un Christopher Nkunku qui se conduit désormais comme un leader, Leipzig peut aussi compter sur un patron à chacune de ses lignes. Le volume de jeu de Konrad Laimer est indispensable au milieu, tandis que Willi Orban encadre parfaitement Mohamed Simakan et Joško Gvardiol en défense centrale. Face aux séduisants Glasgow Rangers, Leipzig aura une belle opportunité d’accéder à la première finale européenne de son histoire.

Eintracht Francfort


Neuvième de Bundesliga, l’Eintracht vit une saison difficile en championnat, pour la première année d’Oliver Glasner sur les bords du Main. Pourtant, l’ancien coach de Wolfsburg a su guider son équipe vers les demi-finales de la Ligue Europa, en éteignant le FC Barcelone sur sa pelouse. Après un bon match nul en Allemagne (1-1), Francfort l’a emporté 3-2 en Catalogne, après avoir eu de multiples occasions de 4-0.

Une performance exceptionnelle, qui s’est jouée devant plus de 30 000 supporters tout de blanc vêtus, qui avaient fait le déplacement en Espagne. Des images extrêmement rares, permises par la vente de places de socios du Barça aux supporters allemands. Résultat ? Un Camp Nou complètement acquis à la cause de l’Eintracht pour un exploit retentissant.

Les fans de l’Eintracht se sont appropriés le Camp Nou (Faz.net)

Cette performance, les joueurs de Glasner la doivent à plusieurs facteurs. Tout d’abord, un bloc collectif compacte, qui a su prendre la mesure de l’attaque catalane, malgré un excellent Ousmane Dembélé. Ensuite, à l’image de Leipzig, l’équipe est composée de nombreux talents, mais aussi d’un patron par ligne. Kevin Trapp dans les cages, Martin Hinteregger en défense, Sebastian Rode au milieu, et Filip Kostic sur le front offensif.

Une équipe de ballon très séduisante, symbolisée par le Japonais Daichi Kamada, qui l’a aussi emporté grâce à ses qualités athlétique. Capable de régulièrement mettre le Bayern sur les rotules en Bundesliga, l’Eintracht dispute sa deuxième demi-finale d’Europa League sur les quatre dernières éditions. Face aux Anglais de West Ham, Francfort rêvera de franchir le palier qui l’avait vu échouer en 2019, aux tirs au but, face à Chelsea.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :