NBA Playoffs : Golden State pose les bases dès le game 1 face aux Nuggets (127-104)

Pour cette première journée de playoffs, la dernière affiche était l’une des plus attendues de ce premier tour avec l’opposition Warriors-Nuggets. Golden State a fait parler son collectif pour frapper fort d’entrée et envoyer un message clair à la concurrence. Voici un retour sur les points clés de cette rencontre.

Voila un duo redoutable pour les back courts de l’Ouest (crédits : MARCA)

Nikola Jokic seul au monde

Le visage marqué, le regard sombre, la respiration courte. Le MVP en titre et candidat à sa propre succession a passé une mauvaise soirée du côté de la baie et pourtant la qualité de son match n’est pas à remettre en cause, bien qu’en dessous de ses standards. Ses 25 points, 10 rebonds et 6 passes à 48% au tir n’ont pas suffit à créer le suspens face à une équipe des Warriors beaucoup plus complète. Le Serbe a encore une fois tout dirigé, de quoi le rendre amoindri physiquement dès la seconde période tant il a été sollicité sur chaque possession. De plus, les Warriors ne l’ont pas ménagé de l’autre côté du terrain.

Mike Malone l’avait annoncé, pour tenir tête à Golden State il fallait que quelque chose de spécial se passe, qu’un joueur des Nuggets sorte de sa boîte et prenne feu pour assister le Serbe. Dire que cela n’a pas eu lieu relève de l’euphémisme. Mis part les 24 points de Will Barton, dont plus de la moitié ont été inscrits dans un 4ème quart-temps déjà dénué de tout suspens, aucun joueur des Nuggets n’a inscrit plus de 10 points. Même Aaron Gordon, lieutenant sur le papier, n’a pu contenir Klay Thompson défensivement et s’est montré inefficace de l’autre côté du terrain (3/10 au tir). A titre de comparaison, 5 joueurs des Warriors ont passé la barre des 12 points, le reste de l’équipe se montrant précieux défensivement. La fatigue jouera également un rôle au cours de la série et Steve Kerr n’a pas eu à forcer les minutes de ses joueurs ce soir. Jordan Poole est le Warriors ayant passé le plus de temps sur le terrain avec … 30 minutes.

Pour avoir une chance dans cette série, Denver a besoin que les joueurs autour de Jokic élèvent leur niveau, chose compliquée sur le papier au vu d’un effectif contenant des joueurs dont le plafond est plus ou moins connu. Pour l’inconnu, le rookie Bones Hyland pourrait surprendre mais il semble difficile d’espérer autant d’un joueur si inexpérimenté (10 points ce soir à 4/10 au tir).

Rien n’a été facile pour Jokic (crédits : San Fransisco Chronicle)

Les Splash Brothers sont désormais trois

Décidément, ces playoffs semblent partir sur les mêmes bases que l’édition 2021 en terme de niveau des joueurs y participant pour la première fois. Après la performance magistrale d’Anthony Edwards face aux Grizzlies, Jordan Poole a proposé un récital face aux Nuggets. Propulsé dans le 5 de départ suite à l’annonce de Stephen Curry en sortie de banc, il a confirmé que c’est l’endroit où il se sent le plus à l’aise. Ses 30 points à 69% de réussite au tir ont non seulement été impressionnants mais ont également permis aux Warriors de prendre le large dans le deuxième quart-temps. Insolent de réussite, il a rentré ses 6 premiers tirs, enchaînant les drives compliqués et tirs du logo. Un style non sans rappeler un autre joueur de Golden State lui ayant probablement donné quelques ficelles.

Klay Thompson a également fait le travail malgré que la lumière ait été absorbée par son cadet. Ses 19 points en 29 minutes à 50% à 3 points ont fait mal, notamment en première période. Il semblait avoir un compte à régler avec Aaron Gordon avec lequel il a échangé de nombreux mots et est sans l’ombre d’un doute sorti grand vainqueur de ce duel. Il confirme sa bonne fin de saison et le fait qu’il n’a rien perdu de sa qualité au tir, la ligue peut trembler. Stephen Curry à quant à lui été restreint en minutes (21 minutes passées sur le parquet) pour son retour à la compétition. Le chef n’a pas forcé et n’était clairement pas à 100%, apparaissant plus lent dans son jeu avec et sans ballon. Il a tout de même réglé la mire en seconde période pour finir avec une honorable ligne statistique de 16 points, 4 passes et 3 rebonds à 3/6 de loin.

Le duel annoncé comme le plus déséquilibré de la série était celui des back-courts et cela s’est confirmé ce soir. A trois et en ayant passé 30 minutes de moins sur le parquet, les nouveaux splash brothers ont inscrit 16 points de plus que le quatuor Barton-Morris-Hyland-Rivers. Jokic ne peut combler un tel déficit à l’intérieur, d’autant plus lorsqu’il est défendu de la sorte….

Les trois points risquent de pleuvoir (crédits : Golden State of Mind)

Draymond Green, arme défensive létale

Kevon Looney n’a passé que 13 minutes sur le terrain ce soir. Steve Kerr ayant décidé de ne pas beaucoup doubler sur Jokic, le seul pivot des Warriors s’est retrouvé trop limité en un contre un face au Serbe et représentait une trop grande faiblesse sur le terrain, n’étant pas primordial offensivement (il s’agit déjà du deuxième euphémisme de cet article).

Pour le reste de la rencontre, c’est donc Draymond Green qui a été envoyé sur le pivot adverse et la plupart du temps laissé seul pour arrêter ce monstre. Il a alors prouvé pourquoi il était considéré comme l’un des meilleurs défenseurs de la ligue depuis tant d’années. Rendant 13 centimètres à son adversaire, il a démontré toute sa science du jeu et du placement pour faire de la vie du « Joker » un enfer. Toujours collé à lui, il lisait les trajectoires de passes, empêchait le ballon de lui arriver, plaçait son corps de façon à ce qu’il ne puisse plus se mouvoir. Des fois simplement impuissant face au gabarit adverse, il a tout de même remporté cette bataille dans les têtes et contribué grandement au travail de sape sur Jokic. Les fans de Golden State peuvent dormir sur leurs deux oreilles, Draymond Green est bien en mode playoffs.

Ces deux la se connaissent bien (crédits : Denver Stiffs)

 Les Nuggets vont devoir trouver des solutions pour survivre et vite car la prochaine rencontre est programmée dans la nuit de lundi à 4h00 du matin.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro