Nice-Lorient (2-1) : les tops et les flops de la courte victoire des Aiglons !

En début d’après-midi, l’OGC Nice l’a emporté d’une courte tête devant le FC Lorient (2-1), grâce à un doublé d’Andy Delort. Voici les tops et les flops de la rencontre !

Andy Delort a offert les trois points au Gym ! (Icon Sport)

LES TOPS


Andy Delort donne la victoire au Gym

C’est assurément l’homme du match de cette rencontre ! Même s’il a eu du déchet dans son jeu, comme lorsqu’il envoyait un coup-franc directement dans le mur (77′), Andy Delort a porté son équipe. D’abord en transformant un penalty obtenu par Khephren Thuram (53′), avec un poil de réussite. Puis, en marquant de la tête, sur une offrande de Kasper Dolberg, pour donner la victoire aux siens (88′).

Kasper Dolberg signe le centre du mois !

Alors qu’il venait de rater une énorme occasion à bout portant, en envoyant le ballon dans les airs (87′), l’international danois se reprenait dans la foulée. Sur l’aile droite, il réussissait un centre flottant d’une qualité exceptionnelle, qui parvenait à lober la défense lorientaise, pour atterrir comme une feuille morte sur la tête d’Andy Delort. Un geste décisif, qui permet au Gym de prendre les trois points dans un match long à se décanter.

Laurienté pour l’exploit individuel du match

Malgré la défaite, les Lorientais auraient pu obtenir un meilleur résultat, notamment au vu de leur deuxième période. Après avoir concédé l’ouverture du score, ils parvenaient à revenir dans la rencontre, grâce à un exploit individuel d’Armand Laurienté. L’attaquant merlus effaçait Stengs dans la surface, d’un superbe crochet qui faisait chuter le n-Néerlandais. Il enchaînait avec un frappe puissante, à ras de terre, qui passait entre les jambes de Walter Benitez, pour terminer sa course au fond des filet (61′). Un chef d’oeuvre !

LES FLOPS


Moritz Jenz fautif

S’il n’a pas réalisé un mauvais match, le jeune allemand (22 ans) a concédé un penalty indiscutable pour permettre à Andy Delort d’ouvrir le score. En couverture sur une percée de Khephren Thuram dans la surface, Jenz a tenté un tacle désespéré. Une faute grossière logiquement sanctionné par l’arbitre. Dommage, car Nice ne semblait pas trouver la faille face au bloc lorientais.

Le manque d’inspiration de l’attaque niçoise

Alignés sur les ailes, Calvin Stengs et Justin Kluivert ne sont pas parvenus à déséquilibrer la défense bretonne. Le second aurait pu tromper Dreyer d’un centre-tir vicieux (35′), mais a globalement manqué de créativité et de pêche. Même constat pour Amine Gouiri, pris dans l’étau lorientais. Il faudra faire mieux dans les prochaines semaines, pour valider une qualification en Coupe d’Europe.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :