Playoffs NBA : Les Celtics arrachent la victoire au buzzer face aux Nets (115-114)

L’opposition entre Boston et Brooklyn est sûrement l’affiche du premier tour la plus attendue pour de multiples raisons. Ce game 1 a cependant réussi à s’élever au-delà des attentes avec un des plus beaux matchs de la saison. Les Celtics ont eu le dernier mot mais rien n’a jamais été acquis tant les deux équipes se sont rendues coup pour coup.

Tatum et les C’s ont eu le dernier mot dans ce match fantastique (crédits : Drumpe)

Les role players se sont mis au niveau

Il existe une théorie selon laquelle ce ne sont pas les superstars qui déterminent le sort d’une série car l’on connaît leur apport à l’avance. Les role players seraient ceux décidant si les 40 points du leader sont suffisants ou non. Durant ce Nets-Celtics, les plus grandes stars n’ont pas toutes brillées de par l’intensité défensive mise en place pour les arrêter et les role players ont eu un gigantesque impact.

Côté Boston, l’équipe est organisé à la perfection et chaque joueur sait exactement ce qu’il a à faire. Marcus Smart a réalisé une copie parfaite dans son rôle. Possédant un QI basket bien au-delà de la moyenne quand il s’agit de défendre, il a empoisonné le match des Nets tout du long. Interceptions, passages en force provoqués, défense sur l’homme : Il ne s’est jamais arrêter et représente plus que jamais l’âme de cette équipe des Celtics. De plus, il a également brillé offensivement. Habile à 3 points, inhabituellement agressif dans ses drives, il a inscrit 20 points à 8/17 au tir, exactement ce dont Boston a besoin pour renforcer une attaque un peu en deçà de la défense.

Al-Horford a également surpassé les attentes. On le savait capable de créer du spacing de par son habileté au shoot et cela a effectivement poser certains soucis à André Drummond, pas un spécialiste de la défense au large. De manière plus inhabituelle, il a effectué un véritable chantier au rebond avec 15 prises dont 6 rebonds offensifs, de quoi donner de belles secondes chances à l’attaque des Celtics. Adroit, il finit le match avec 20 points à 61,5%, Ime Udoka ne pouvait pas rêver mieux.

Les joueurs du banc ont parfaitement rempli leurs tâches défensives. Grant Williams a effectué un très bon travail de sape sur Kévin Durant et Derrick White a même inscrit un panier déterminant dans les derniers instants de la rencontre.

Côté Nets, l’apport autour de Durant et Irving a été moins évident, expliquant peut-être la domination de Boston avant le coup de chaud d’ « Uncle Drew ». Bruce Brown a été étrangement transparent alors qu’il est celui profitant habituellement le plus des aimants à défenseurs que sont KD et Irving. Seth Curry a connu une bonne entame avant de disparaître totalement des radars, n’inscrivant que 9 points au final. Drummond n’a joué que 17 minutes, incapable de défendre sur Horford et ayant été coupable de 4 fautes rapidement. Les seuls satisfactions viennent du banc et s’appellent Nic Claxton et Goran Dragic, ayant apporté des points précieux et une belle énergie offensive.

Al Horford a été précieux pour Boston (crédits : NBC Sports)

Boston pourra-t-il faire mieux ?

Le premier match de cette série a parfaitement mis en évidence les forces et les faiblesses des deux équipes. Boston a défendu le plomb pendant les quatre quart-temps, ne laissant jamais une occasion de respirer aux Nets. Kévin Durant a été contenu comme rarement il l’a été dans sa carrière, le forçant à commettre si perdre de balle et shooter à seulement 37% pour 23 points. Les tirs n’étaient jamais ouverts et la bataille du rebond dominée par les verts. C’est de l’autre côté du terrain que les Celtics auraient dû connaître plus de difficultés et ce fût le cas en première mi-temps.  La circulation de balle n’était pas excellente, les 1 contre 1 trop nombreux et cela les a empêché de prendre le large alors qu’ils étouffaient littéralement les Nets sur leurs possessions. Il se sont toutefois libérés au retour des vestiaires, proposant un jeu de passe efficace mené par un Jayson Tatum ultra efficace, alternant parfaitement entre le scoring et la distribution. Cette équipe des Celtics était alors injouable et s’envola de plus de 15 points.

Seulement, les Nets comptent dans leurs rangs Kyrie Irving et Kevin Durant. Les promesses de cette équipe ne sont pas fondées autour d’une défense solide ou d’un jeu collectif léché mais le danger ne cessera jamais d’exister tant que ces deux monstres seront sur le parquet. Cela s’est vérifié aujourd’hui lorsque Kyrie Irving a inscrit 18 points à 77% au tir dans le dernier quart-temps pour permettre aux Nets de revenir dans le match et même prendre les devants. Face à ce genre de performance, l’excellente défense ne Boston ne suffit pas, rien ne pourrait. C’est précisément pourquoi aucune équipe de la ligue ne peut aborder de façon sereine une série face aux Nets aujourd’hui.

Pour résumer, Les Celtics ont proposé une master class défensive accompagnée d’une attaque au-delà de leur standards menée par un Tatum de gala. Les role players ont été parfaits en dépassant les attentes et Marcus Smart a justifié sa présence dans le top 3 du classement DPOY. En face, les Nets ont certes pu compter sur un immense Kyrie Irving mais Kevin Durant a connu un match comme il en a peu connu dans sa carrière et le supporting cast n’était pas au top de sa forme. Le score final était de 115 à 114 et Jayson Tatum a dû inscrire le lay-up de la gagne au buzzer suite à une belle action collective.  Il serait possible d’émettre l’hypothèse que les Nets ne peuvent que s’améliorer avec un KD ayant à cœur de ne pas reproduire ce genre de performance tandis que les Celtics ont déjà réalisé le match parfait. D’un autre côté, les Celtics semblent prêt à conserver ce niveau de jeu autant de fois qu’il le faudra et il sera compliqué pour les Nets de s’élever face à une telle équipe.

Tatum a réalisé un match de patron (crédits : DraftKings Nation)

Kyrie Irving : le talent et la controverse

Kyrie Irving a joué à un niveau stratosphérique ce soir, notamment en fin de rencontre où il est tout simplement devenu inarrêtable. Après un départ en demi-teinte également dû à une défense magistrale de la part des Celtics, il a peu à peu pris confiance pour finir en apothéose dans le dernier quart-temps et permettre à Brooklyn de revenir. Incapable de rater, il a enchaîné les tirs à trois points contestés, souvent loin de la ligne et à des moments cruciaux. Lorsqu’il rentre dans cette zone, il fait parti de ces joueurs qui vous font allumer votre télé à 3h du matin sans réfléchir aux conséquences.

Kyrie Irving fait également parler de lui en dehors des terrains, le personnage étant tellement à part. Ayant connu un passage très compliqué à Boston, les fans des C’s lui vouent une aversion profonde et se sont bien défoulés à chaque prise de balle du meneur des Nets. Sifflets, insultes et cris en tout genre l’ont suivi tout le match mais « Uncle Drew » n’est pas du genre à rester sans rien faire. Du début à la fin, il a parlé au publique pour répondre à ceux osant lui adresser la parole. Durant une remise en jeu, il a même mimé les pleurs des fans le huant encore des années après son passage sous les couleurs des Celtics. Pour couronner le tout, il a adressé un petit doigt d’honneur discret en direction de la tribune alors qu’il partait se replacer, les arbitres n’ont rien vu. Suite à la défaite, une vidéo de lui répondant « F**** You » à un fan l’interpellant à la sortie des vestiaires a fait le buzz sur les réseaux.

Cette série est aussi celle opposant Irving aux fans de Boston et malgré le discours du meneur préalable au game 1 pour calmer les choses, la paix ne semble pas au menu de cette confrontation. Des sanctions tomberont-elles contre le joueur de la part de la NBA ? Probablement mais après tout, ce piquant supplémentaire n’ajoute-t-il pas une dimension supplémentaire à ce premier tour ?

Heureusement que l’arbitre regardait à côté… (crédits : Larry Brown Sports)

Les Nets retourneront dans la fournaise du TD Garden dans la nuit de mercredi, un rendez-vous à ne surtout pas manquer.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro