Ligue 1 : lorsque le destin d’une saison bascule dans les derniers instants

A l’occasion de la 33ème journée de Ligue 1, trois matchs se sont joués dans les derniers instants. Si tout reste à faire pour certains clubs, d’autres ont perdu très gros à cette occasion.

Les espoirs européens du LOSC ont volé en éclats à Reims (La Voix du Nord)

Clermont où l’instinct de survie


Avant le déplacement à Troyes, Clermont restait sur sept matchs consécutifs sans le moindre succès (cinq défaites, deux nuls). Face à l’ESTAC, ils ont su faire le dos rond, malgré une domination adverse durant la quasi intégralité de la rencontre. Mais au final, c’est bien Mohamed Bayo, avec l’instinct de survie d’un promu, qui donnait la victoire aux Auvergnats dans les derniers instants (0-1, 88′).

Un résultat qui permet à la formation de Pascal Gastien de sortir de sa place de barragiste, pour dépasser l’ASSE d’un point au classement. Par la même occasion, elle plonge la formation troyenne en plein doute, en revenant à une petite longueur de celle-ci. Si ce résultat n’est en rien une garantie pour le maintien, il fait un bien fou avant d’entamer le sprint final de la saison.

Lorient enfonce Metz


Pour le FC Lorient, la réception du FC Metz était clairement un match à six points. Si les Messins se sont procurés les meilleures occasions, ils craquaient au bout du temps additionnel, sur un but de Tango Ouattara (1-0, 90’+6). Un but terrible pour les joueurs de Frédéric Antonetti, qui enchaînent un douzième match de rang sans victoire. Après la défaite à Bordeaux (3-1) et le nul contre Clermont (1-1), ce nouvel échec face à un concurrent direct signe pratiquement la relégation du club à l’échelon inférieur.

Pour les Merlus, la dynamique est en revanche bien meilleure. Vainqueur à Clermont (0-2), il y a plusieurs semaines, et de Saint-Étienne (6-2) il y a quelques jours, le FCL bat ses concurrents. Désormais quinzième, il semble se positionner pour valider son ticket pour le maintien. Méfiance, tout de même, car ce but tardif ne doit pas faire oublier les trois petits points d’avance sur la 18ème place.

Lille, adieu l’Europe ?


Battu à Reims, par un but dans le temps additionnel de Yunis Abdelhamid (2-1, 90’+2), le LOSC pointe à six points du top 5. Un résultat terrible, alors qu’un éclair de Renato Sanches, en début de seconde période (56′), permettait au moins de préserver le match nul. A l’image de sa saison, Lille a failli dans le contenu et dans l’état d’esprit. Une place en Coupe d’Europe est désormais très incertaines, et ne serait de toute manière pas méritée. Pour les Nordistes, le seul point positif de la soirée est la défaite de l’OL à Brest (2-1) et de Nice à Monaco (1-0).

Pour sa part, Reims atteint la barre symbolique des 40 points au classement quasiment synonyme de maintien dans l’élite. Une fin de saison s’annonce apaisée pour les Rémois, qui ont validé leur billet en gagnant notamment à Rennes (0-2), Lyon (1-2) et Monaco (1-2). Neuf points de pris chez des gros, qui permettent de pointer à neuf longueurs de la place de barragiste.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro