Tour des Alpes : Un feu d’artifices bleu-blanc-rouge !

Le Tour des Alpes n’a pas déçu : les cinq jours au cœur des massifs autrichiens et italiens se sont transformés en un véritable feu d’artifices tricolore, conclut de la plus belle des manières par la résurrection de Thibaut Pinot et la victoire finale de Romain Bardet ! Retour sur la fantastique semaine des coureurs français !

Première victoire dans une course par étapes pour Romain Bardet ! (Team DSM)

La résurrection de Thibaut Pinot

On ne va pas s’éterniser dessus, puisque qu’on a en déjà abondamment parlé dans un article dédié, mais ce Tour des Alpes a été l’occasion pour Thibaut Pinot de revenir au premier plan. Après des mois de galères, il a confirmé cette semaine son retour progressif au plus haut niveau, entamé depuis le début de la saison avec plusieurs performances intéressantes (16ème de l’Etoile de Bessèges, 8ème de Tirreno-Adriatico notamment).

Thibaut Pinot, en route vers sa rédemption sur la dernière étape du Tour des Alpes (Getty Images)

Malheureux lors de la quatrième étape, il a pris sa revanche avec la manière le lendemain en l’emportant à l’issue d’une échappée grandiose, dans la pluie et le froid. L’occasion pour lui de rappeler à ceux qui l’auraient enterré un peu trop vite qu’il est un grand champion doté d’un moral d’acier, capable de se relever plus fort après les pires déceptions.

Programmé sur le Tour de Suisse et le Tour de Romandie en vue du Tour de France, son grand objectif de la saison, Pinot a surtout démontré sa capacité à briller deux jours de suite en haute montagne, une première depuis sa chute sur le Tour de France 2020 et ses problèmes dorsaux. Voilà qui promet pour la suite !

Romain Bardet dans les temps !

Alors qu’il a très peu couru cette année, Romain Bardet (Team DSM) a prouvé sur ce Tour des Alpes qu’il est en parfaite condition pour le Giro d’Italia, son premier grand objectif de la saison avant le Tour de France. Septième du Giro l’an passé, Bardet a effectué de gros blocs d’entraînement ces derniers mois pour se préparer au mieux. Un travail qui paye, comme le montre sa victoire finale sur cette épreuve montagneuse idéale pour préparer les prochaines échéances.

Romain Bardet et Thymen Arensman (Team DSM)

Troisième de la première étape et deuxième le lendemain, le Français a fait preuve de régularité, au point de frôler la victoire à plusieurs reprises dans les sprints en petit comité, grâce à sa pointe de vitesse. Epaulé par un solide Thymen Arensman, jeune et prometteur grimpeur néerlandais troisième du classement général final, Bardet a finalement renversé la course dans la dernière étape, alors qu’il ne pointait qu’à deux petites secondes du leader Pello Bilbao (Bahrain-Merida).

A l’attaque sur les pentes de Stronach, il a distancé tous les autres cadors du peloton (Mikel Landa, Richie Porte, Pavel Sivakov, Miguel Angel Lopez et donc Pello Bilbao) pour arracher le classement général devant Michael Storer (Groupama-FDJ) et son coéquipier Arensman. A 31 ans, l’homme de Brioude remporte la première course par étapes de sa carrière chez les pros et fait le plein de confiance avant Liège-Bastogne-Liège, demain, dont il sera l’un des outsiders.

Geoffrey Bouchard, au mérite !

Ce n’est pas le coureur français le plus connu du grand public, et pour cause, il n’est passé professionnel chez AG2R-Citroën qu’à 26 ans. Mais Geoffrey Bouchard est un redoutable grimpeur, capable de remporter le classement de la montagne sur la Vuelta 2019 (son premier Grand Tour) et sur le Giro 2021. Spécialiste des courses par étapes, celui qui a tout raflé chez les amateurs en 2018 a remporté sa première victoire professionnelle lors de l’étape inaugurale de ce Tour des Alpes.

Geoffrey Bouchard a réalisé un superbe numéro sur la première étape du Tour des Alpes ! (Getty Images)

Mérité pour cet infatigable attaquant, trop peu souvent récompensé de ses efforts. Présent dans l’échappée matinale, il a distancé tous ses adversaires dans le Passo Broncon avant de résister en solitaire au retour tonitruant des favoris du classement général. Il n’a en revanche pas réussi à préserver sa tunique de leader de la course, qu’il a rapidement cédé à Pello Bilbao. Bouchard a en tout cas confirmé ses bonnes aptitudes en haute montagne. Des qualités qu’il pourra mettre au service de son leader Ben O’Connor lors du prochain Tour de Romandie. En attendant une première participation au Tour de France ?

Lenny Martinez se révèle

Fils de l’ancien champion olympique de VTT Miguel Martinez et petit-fils de Mariano Martinez, meilleur grimpeur du Tour de France 1978, Lenny Martinez sait de qui tenir. Et comme le veut l’adage, bon sang ne peut mentir ! Pour sa première saison professionnelle, le pensionnaire de l’équipe réserve Groupama-FDJ a en effet épaté les suiveurs sur ce Tour des Alpes. A seulement, 18 ans, il est parvenu à suivre les meilleurs en haute montagne durant les quatre premières étapes, achevant ainsi l’épreuve à une remarquable 14ème place… juste devant Sean Quinn (EF Education Easy Post) et Cian Uijtdebroeks (Bora-Hansgrohe), deux autres pépites à surveiller de près.

Poids plume, Lenny Martinez est peut-être l’un des futurs grands grimpeurs de sa génération. (Groupama-FDJ)

51 kg tout mouillé sur la balance, le jeune Martinez est un grimpeur pur jus qui peut également limiter la casse en contre-la-montre, en témoigne sa troisième place au championnat de France du contre la montre junior l’an passé. Encore troisième de la Classique des Alpes Juniors, vainqueur d’une étape montagneuse devant Uijtdebroeks sur le Tour de Valmorey et lauréat du Giro della Lunigiana chez les juniors, Lenny Martinez est un escaladeur à fort potentiel, à l’aise sur les forts pourcentages et qui a pour ambition d’être performant sur les courses par étapes. Ses prestations prometteuses sur ce difficile Tour des Alpes en appellent d’autres et ne peuvent que l’encourager à poursuivre dans cette direction.

La force collective de Groupama-FDJ et d’AG2R-Citroën

Les deux équipes françaises ont pesé sur la course, à commencer par la formation Groupama-FDJ. Outre Thibaut Pinot et Lenny Martinez, on retiendra la belle deuxième place au classement général final de Michael Storer, seul coureur capable de suivre l’envolée de Romain Bardet et de Thymen Arensman le dernier jour.

Le jeune australien tient là sa première performance probante sous ses nouvelles couleurs, lui qui avait remporté le Tour de l’Ain l’an passé avec le Team DSM. Il aura dorénavant la charge de soutenir Thibaut Pinot et David Gaudu en montagne sur le Tour de Romandie, le Critérium du Dauphiné et le Tour de France.

Cinquième de ce Tour des Alpes, son coéquipier Attila Valter est passé proche de la victoire le deuxième jour, battu au sprint par Bilbao et Bardet. Lui aussi, après avoir connu une première année difficile chez Groupama-FDJ, récolte un deuxième résultat d’envergure cette saison après sa quatrième place sur les Strade Bianche. De quoi rassurer dirigeants et supporters avant sa participation au prochain Giro d’Italia.

Michael Storer (Sirotti)

Du côté d’AG2R-Citroën, le bilan de la semaine est également très correct. Porté par la victoire inaugurale de Geoffrey Bouchard, évidemment, mais aussi grâce à la sixième place finale de l’Autrichien Felix Gall, très à l’aise en montagne. A 24 ans, le transfuge de la DSM monte en puissance en vue du prochain Giro. Seule ombre au tableau : la formation AG2R-Citroën a été décimée par les abandons, puisque seulement trois de ses coureurs ont achevé le Tour des Alpes. Pire, Clément Champoussin, l’un des meilleurs grimpeurs de l’effectif, s’est fracturé le bras droit dans une descente lors de la troisième étape…

Enfin, pour être complet, notons la bonne prestation individuelle de Pavel Sivakov (Ineos-Grenadiers), à l’attaque sur la deuxième étape et dixième du classement général final.


Alexis Kopp

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro