Les portraits du Club 115 : Marc Marquez #93

Sextuple champion du monde et recordman en chef, Marc Marquez est une véritable icône en MotoGP. Découvrez l’histoire de ce pilote, de jeune prodige à champion du monde en passant par quelques anecdotes méconnues.

Marc Marquez
Marc Márquez, sextuple champion du monde et recordman en chef. ©Red Bull Content Pool

Un jeune prodige

Marc Marquez est un pilote espagnol aujourd’hui âgé de 29 ans. Né à Cervera dans le Nord de l’Espagne, il a bien failli apprendre à piloter une moto avant même de savoir marcher. Surnommé le « Tonnerre de Cervera« , Marquez est monté sur sa toute première moto à quatre ans dans un champ avant de participer à son tout premier championnat un an plus tard. Dire qu’il a commencé tôt est un euphémisme. À six ans, le Catalan s’attaque au motocross et impose très rapidement la cadence en devenant vice-champion puis champion de Catalogne. Mais à huit ans, Marquez découvre les joies de l’asphalte.

Malgré des débuts chaotiques, il grimpe les échelons et enchaîne les courses. Après quelques titres régionaux, l’Espagnol fait ses premiers pas en championnat national en 2005 sur une 125cm3. Si son petit gabarit lui pose tout de même quelques problèmes, son talent lui offre une place chez Repsol KTM en 2009 (toujours en 125) et le voilà entré sur le circuit professionnel à seulement quinze ans.

C’est toutefois en 2010 qu’il se fait remarquer. Alors chez Derbi, le Tonnerre de Cervera remporte le championnat avec dix victoires en 17 courses, devenant le second plus jeune pilote de l’histoire à réaliser l’exploit. Les portes de la catégorie supérieure lui sont alors grandes ouvertes. Tout aussi efficace en Moto2, l’écurie de MotoGP Honda Repsol lui propose de rejoindre leurs rangs pour la saison 2012 aux côtés de Casey Stoner, alors champion du monde. Mais le Catalan n’est pas du genre à s’emballer et décline la proposition afin de rester une année supplémentaire en Moto2. Un choix judicieux qui lui permet d’acquérir davantage d’expérience.

Fidèle à ses objectifs, Marc Marquez rejoint finalement la catégorie reine en 2013 et devient le coéquipier de Dani Pedrosa chez la Repsol Honda Team.


Indétrônable Marquez

Pour ses débuts dans la catégorie reine, l’Espagnol n’y pas avec le dos de la cuillère. Dès son premier Grand Prix, Marc Marquez monte sur le podium derrière Jorge Lorenzo et l’iconique Valentino Rossi. Il est alors le plus jeune pilote de l’histoire de la MotoGP à monter sur un podium. Visiblement, le jeune pilote a pris goût aux podiums, puisque dès la course suivante, il monte sur la plus haute marche et arrache un nouveau record. Victoire après victoire, record après record, Marc Marquez devient champion du monde de MotoGP à domicile pour sa première saison.

Au cours de la saison 2014, le « Tonnerre de Cervera » explose tous les records. Le Grand Prix de France est une véritable consécration. À 21 ans, il signe deux nouveaux records avec cinq victoires d’affilée dans la catégorie reine et six pole positions consécutives, égalant à la fois Valentino Rossi et Giacomo Agostini. Grâce à un style de pilotage affirmé et particulièrement agressif, Marc Marquez s’impose au championnat pour sa seconde saison chez Repsol Honda.

S’il n’est « que » troisième en 2015 après deux abandons, il revient en force l’année suivante pour s’octroyer un troisième titre mondial. Pour autant, la soif de victoire du Catalan est bien loin d’être étanchée. Sur les trois saisons suivantes, Marc Marquez ne laisse absolument aucune chance à ses adversaires et domine très largement le paddock. En 2017, 2018 et 2019, il devient quadruple, puis quintuple et enfin sextuple champion du monde de MotoGP.


Une saison infernale pour un retour triomphal

La saison 2020 a été un véritable cauchemar pour Marc Marquez. Si la pandémie de Coronavirus a retardé la saison, le Catalan n’a pu participer qu’à une seule course. La saison a démarré le 19 juillet sur le circuit espagnol de Jerez. À domicile, Marquez s’offre une belle troisième place sur la grille de départ. Seulement, une erreur du pilote en début de course le relègue à l’arrière du peloton. Mais bon, n’oublions pas de qui on parle.

Marquez remonte le classement et double ses concurrents un par un jusqu’à la troisième place. Sauf qu’à quelques tours de l’arrivée, une violente chute lui brise le bras droit. Malgré cette fracture de l’humérus, Marquez remonte sur sa moto le week-end suivant mais ne fait qu’aggraver sa blessure. Le voilà privé du reste de la saison.

En 2021, l’Espagnol souffre encore au niveau du bras. Pour autant, cette fracture ne l’empêche pas de performer et il renoue avec la victoire lors du Grand Prix d’Allemagne. Ému aux larmes, le pilote remporte sa première victoire de la saison avant de réitérer l’exploit aux Amériques et à Émilie-Romagne. Il est alors perçu comme l’un des plus sérieux rivaux de Fabio Quartararo pour la saison 2022.

Malheureusement, une chute lors des qualifications indonésiennes le prive de la course. Qui plus est, le pilote souffre de diplopie depuis maintenant plusieurs années. S’il parvenait à gérer ses troubles de la visions jusqu’ici, il n’a pu participer au Grand Prix d’Argentine et accuse donc un retard de deux Grand Prix sur ses concurrents. Mais Marquez a un véritable don pour soigner ses entrées. De retour sur le circuit américain le 10 avril, il réalise une performance des plus impressionnantes. Après un mauvais départ, il prend la dernière place du classement mais remonte à la vitesse de l’éclair. Ce scénario vous rappelle quelque chose ? Le GP de Jerez 2020 peut-être ? Cette fois, il s’en sort indemne. Et heureusement.

Le voilà enfin lancé dans sa saison 2022.


Ce que vous ignorez peut-être sur Marc Marquez…

  • Pourquoi le numéro 93 ? C’est tout simplement son année de naissance, 1993. Le 17 février précisément.
  • Connaissiez-vous Marc Maverick ? Et bien maintenant oui. En 2014, l’Espagnol s’offre un vol dans le Flying Bulls Alpha Jet en Autriche. Photo à l’appui bien sûr.
  • Polyvalent, il ne se contente pas des avions et s’essaie aux commandes d’une Formule 1. Sur le circuit Red Bull à Spielberg, il prend le volant de la Toro Rosso en 2018.
  • Pour ses quatre ans, Marc Marquez a demandé une moto aux Rois Mages.
  • Comme si un Marquez ne suffisait pas, son frère Alex Marquez roule lui aussi en MotoGP. En 2020, les deux pilotes partageaient d’ailleurs dans la même écurie, à savoir Repsol Honda Team.
  • Son style de pilotage est particulièrement impressionnant. Avec son petit gabarit, son corps tout entier est en dehors de la selle et son course touche fréquemment le sol. C’est ce qui rend son pilotage si agressif et fait de lui l’un des meilleurs lorsqu’il s’agit de rattraper sa moto.
  • Il a été lauréat de « la révélation de l’année » lors de la fameuse cérémonie des Laureus Sport Awards en 2014.
  • Un véritable recordman. À lui seul, Marquez a explosé une grande partie des records de sa discipline et est régulièrement le plus jeune vainqueur.

Vous connaissez maintenant l’histoire de ce pilote au talent incommensurable et à la joie contagieuse. Si ce portrait vous a plu, n’hésitez pas à découvrir les parcours d’autres pilotes juste ici !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro