Nantes – Bordeaux (5-3): les tops et flops du derby de l’Atlantique

Après avoir été mené 2-0 à la mi-temps et au terme d’un scénario complètement fou, Nantes l’a emporté (5-3) face à une équipe bordelaise en grande difficulté dans sa lutte pour le maintien en Ligue 1. Voici les tops et flops d’une rencontre renversante!

Moses Simon a fait tourner la tête de Guilavogui et des Bordelais durant cette rencontre

Les Tops


Un scénario incroyable

Déluge de pluie mais aussi de buts sur le terrain de la Beaujoire cet après-midi. Les Bordelais et Nantais ont livré une belle bataille durant ce 92e derby de l’Atlantique. 35 tirs pour 8 buts au total dont des chef-d’œuvres de Dilsrosun et Kwateng, voici en quelques statistiques comment nous pouvons résumer cette magnifique rencontre. Alors que Bordeaux  menait (2-0) à la mi-temps grâce à des réalisations de Niang et Dilsrosun, Nantes est revenu au score en début de seconde période très rapidement par l’intermédiaire de Coulibaly et Mangas (contre son camp). En réaction, Bordeaux a repris l’avantage suite à une magnifique frappe de Kwateng à la 67e minute de jeu. Mais lors des 20 dernières minutes de jeu, Nantes a inscrit 3 buts pour sceller définitivement cette rencontre et l’emporter (5-3). Quel match!

Une attaque nantaise en feu

Comme un diesel, l’attaque nantaise a eu du mal à se mettre en route mais quand les 3 compères de devant sont chauds, ils font des étincelles. Que ce soit par Kolo Muani sur le flanc gauche, Simon sur le flanc droit ou Koulibaly à la pointe de l’attaque, le danger venait de partout chez les Canaris en seconde période. Avec 2 buts de renards des surfaces, Coulibaly a joué son rôle de buteur pleinement. Moses Simon a réalisé un match plein avec un but magnifique, une passe décisive et un but contre son camp provoqué. Kolo Muani a beaucoup tenté et a été récompensé d’une passe décisive en fin de match.

Un stade de la Beaujoire en fusion

Dans ce 92e derby de l’Atlantique, les supporters nantais ont répondu présent et de fort belle manière en encourageant leur équipe tout au long de la rencontre même dans la difficulté. Sous un orage retentissant et une pluie diluvienne, les ultras nantais donnaient de la voix. Sous ce mauvais temps et cette belle ambiance, la Beaujoire avait un air « so British » cet après midi.

Les Flops


La défense bordelaise qui prend l’eau

Alors que Bordeaux avait réalisé une première mi temps de haute volée en étant compact et en laissant très peu d’espaces aux attaquants nantais tout en se montrant efficace en attaque en marquant deux buts, la défense bordelaise a complètement failli en seconde période en encaissant 5 buts. Des erreurs de marquage notamment le deuxième but de Coulibaly, un cruel manque d’agressivité et des libertés laissés aux attaquants nantais ont été la recette du déclin de la défense bordelaise dans ce second acte. Avec ces 5 nouveaux buts encaissés face à Nantes lors de cette 34e journée de Ligue 1, Bordeaux est la pire attaque des 5 grands championnat avec 84 buts encaissés au total!

Benoît Costil

Mis sur le banc depuis quelques semaines pour des affaires extra sportives liant l’international français et les groupes de supporters bordelais, Benoît Costil a fait son grand retour face à Nantes au détriment de Poussin qui a assuré difficilement l’intérim. Face à Lyon et Saint-Etienne lors des journées précédentes, le jeune Poussin a été l’auteur de 3 énormes boulettes coûtant des points dans la course au maintien pour les Girondins. Cet après-midi, Benoît Costil a vécu un véritable calvaire en encaissant 5 buts sans se montrer décisif et sans montrer un sursaut d’orgueil. Une statistique démontre assez bien la faiblesse des gardiens bordelais lors de ces derniers matchs puisqu’ils ont encaissé 13 buts sur les 17 derniers tirs concédés…

Le pénalty de Jimmy Briand

Nous sommes à la 88e minute de jeu lorsque Bordeaux obtient un pénalty indiscutable suite à une main grossière dans la surface du Nantais Kolo Muani. Alors que Nantes est mené (4-3)  à quelques minutes de la fin du match, Jimmy Briand a l’occasion de recoller au score s’il transforme le pénalty bordelais. Malheureusement pour les Marines et Blancs, Jimmy Briand échoue puisque le gardien nantais, Alban Lafont, va repousser son pénalty frappé en plein dans l’axe. Dans la minute qui suit, Nantes élargira le score à (5-3) grâce à une tête de Bukari. Ce pénalty est sans doute le tournant de ce match et de la fin de saison bordelaise.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :