Salernitana – Fiorentina (2-1) : Un réalisme qui fait la différence

Pour le premier match du dimanche en Italie, la Salernitana accueillait la Fiorentina. Une rencontre décisive pour les deux équipes. Contre toute attente, ce sont les Granata qui se sont imposés. Une première depuis le 2 octobre 2021.

Une victoire importante pour les Granata (© Icon Sport)

Une solidarité payante

Avant le match face à la Viola, les hommes de Davide Nicola restait sur deux victoires consécutives, toutes obtenues à l’extérieur.

Cet affrontement a commencé avec énormément d’envie côté Salernitana avec notamment un Simone Verdi très remuant. En l’espace de dix minutes, l’Italien s’est procuré deux énormes occasions. Finalement c’est le géant bosnien Milan Djuric qui fait exploser le stade Arechi en propulsant une tête au fond des filets sur un jolie corner d’Emil Bohinen.

5e but de la saison pour Milan Djuric (© Icon Sport)

Très remontés par l’ouverture du score précoce des joueurs de Salerne, les coéquipiers de Cristiano Biraghi ont changé de visage. Une nouvelle physionomie de match que les coéquipiers de Federico Fazio connaissent. Malgré une bonne résistance, l’inévitable arriva lorsque Riccardo Saponara bien servi par Alvaro Odriozola égalise. Une but qui pouvait signifier la fin pour la Salernitana. En temps normal, l’équipe aurait sombré mais cette fin de saison fait pousser des ailes

Une erreur qui coûte cher

Sur la lancée de leurs précédentes rencontres, la Salernitana a montré une étonnante solidarité. Les deux derniers succès n’y sont pas étrangers. Cette envie face à une Viola fébrile a permis aux hommes de Davide Nicola d’exploiter la moindre erreurs.

Déjà à la lutte avec Milan Djuric sur le but de ce dernier, le défenseur de la Fiorentina, Igor, n’a pas réussi à relever la tête et s’est même montré fautif sur le second but. Quatre petites minutes après son entrée en jeu, le meilleur buteur de Salernitana, Federico Bonazzoli profite d’une mauvaise intervention du Brésilien sur un centre de Matteo Ruggeri, foulant la pelouse au même moment que son coéquipier italien, pour venir en renard des surfaces crucifier Pietro Terracciano à bout portant. Pour le numéro 9 de la Salernitana, il s’agit de son 8e but de la saison soit autant que Dries Mertens ou Olivier Giroud.

L’italien a encore dégainé (© LaPresse)

Pour la Salernitana, ce résultat est plus que satisfaisant car le club revient à trois points de Cagliari qui affronte le Genoa à 18h. En cas de défaite des Casteddu, la lutte serait encore plus intense car le Genoa reviendrait à hauteur des Granata.

La Fiorentina grille son joker

Le bonheur des uns fait le bonheur des autres. Pour le coup, ce sont les visiteurs qui en font les frais. Leur défaite sur le terrain de la Salernitana qui n’avait plus gagné depuis huit mois pourrait avoir de lourdes conséquences.

Actuellement, le club possède le même nombre de points que la Lazio (6e) avec le même nombre de match ainsi que deux points de moins que la Roma (5e) qui a disputé un match supplémentaire. La Viola est encore en course pour chercher une qualification en Conférence League voir mieux mais cette défaite qui semblait leur être promise rend cette fin de championnat encore plus haletante.

Pour la suite, le parcours sera composé de l’Udinese, l’AC Milan, la Roma, la Sampdoria et la Juventus. Un calendrier qui devient encore plus complexe depuis cette défaite. Depuis la vente de Dusan Vlahovic, le club patine en attaque où ni Cabral ni Piatek n’arrive à tirer son épingle du jeu.

La course à l’Europe ainsi que la lutte pour le maintien devient encore plus intense et chaque point sera décisif. Chaque semaine donne son lot de surprises et relance le suspens. Il faudra encore patienter quelques semaines avant de découvrir le dénouement final.

Piatek sera-t-il là au moment opportun ? (© Getty Images)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :