NBA Playoffs : les Mavericks atomisent le Jazz pour reprendre les rênes de la série (102-77)

Suite à leur victoire sur le fil à Utah malgré le retour de Luka Dončić, les joueurs du Jazz espéraient rééditer cette performance en terre texane. Il n’en fût rien et c’est peu dire tant ils se sont retrouvés impuissants face à une équipe de Dallas supérieure dans tous les compartiments du jeu.

Luka Dončić a réalisé un troisième quart temps exceptionnel (crédits : The SportsRush)

La maladresse a fait couler Utah

Le jeu du Jazz est fondé sur une belle circulation de balle couplée à une abondance de shoots à trois points, pour le meilleur ou pour le pire. Habituellement efficaces offensivement, leur piteuse adresse les a fait couler cette nuit limitant leur total à 77 points soit leur pire performance de la saison.

Lorsque l’on se penche sur les statistiques, les totaux sont calamiteux. Les joueurs de Quin Snyder ont tenté 30 tirs à trois points sur la rencontre et en ont inscrit seulement… 3. Un pourcentage de 10% représentant évidemment le pire de ces playoffs et démontrant les difficulté du Jazz. Catastrophiques de loin, ils n’ont pas arrêté de shooter et les stars extérieures n’ont pas montré l’exemple. A eux trois, Donovan Mitchell, Bojan Bogdanovic et Mike Conley ont shooté à 5/30 et ont donc inscrit un panier de moins que Rudy Gobert (17 points à 6/7 au tir).

Bien évidemment, cette abondance de briques est également dû à une superbe prestation défensive des Mavericks ayant laissé très peu de tirs ouverts à l’adversaire. Mais bien loin de trouver d’autres solutions, Utah a forcé sur un trait de jeu ne fonctionnant guère et a annihilé toute chance de victoires dès le début du 3ème quart temps.

0/9 au tir pour Bogdanovic (crédits : KSL Sports)

Le génie slovène est de retour

De retour au game 4 et auteur d’une belle prestation, Luka Dončić a véritablement défoncé toute l’équipe du Jazz sur son parquet. Les statistiques de sa jeune carrière en playoffs affolent les compteurs et il a prouvé une fois de plus qu’il faisait partie des joueurs élevant encore un peu plus leur niveau en post season.

Après une première mi-temps dans laquelle il a mis du temps à chauffer (11 points à 5 sur 13 au tir), il a réalisé un troisième quart-temps sensationnel dans lequel il a définitivement offert la victoire à Dallas. Il a inscrit 19 points à 66% au tir, soit le même total que l’équipe entière du Jazz sur la même période. Il a fait s’enflammer l’American Airlines Center sur quelques séquences folles, comme ses deux step backs à trois points d’affilée sur la tête de Bogdanovic ou encore ce contre sur un shoot de Royce O’Neale avant d’enchaîner avec un tir de loin en première attention. Indéfendable, il a fait vivre un enfer à tout ses défenseurs directs et s’est même permit de trashtalker Rudy Gobert avec un jolie « You can’t guard me » (tu ne peux pas défendre sur moi) suite un move ayant mystifié le pivot français dans la raquette.

Le Slovène est désormais lancé dans ses playoffs et permet à Dallas de ne plus jouer à la limite sur cette série. Les espaces crées pour ses coéquipiers sont énormes et les tirs ouverts pleuvent malgré que les Mavericks n’aient pas shooté avec une adresse exceptionnelle cette nuit (27% à trois points). Cela a tout de même été largement suffisant pour battre ce Jazz là et Luka Dončić aura à cœur de plier la série dès le game 6 à Utah pour pouvoir se reposer encore un peu.

Utah, et maintenant ?

En playoffs tout comme en saison régulière, un match n’est qu’un match et perdre d’un points n’a pas plus de conséquences que de perdre de 30 points. Malgré tout, il est difficile de nier le coup au moral que vienne de prendre les joueurs du Jazz lors de cette démonstration. Ils ont été exposé par le collectif de Dallas et semblent vraiment en dessous de cette équipe en pleine possession de ses moyens depuis le retour de Dončić. Certes, Utah ne pourra pas shooter moins bien lors du prochain match mais il ne faut pas oublier que Dallas non plus n’a pas été exceptionnel en termes de pourcentages et à tout de même pu infliger cette correction.

Pour ne rien arranger, Donovan Mitchell est sorti en fin de match en boîtant, semblant avoir un problème au niveau des ischios-jambiers. Bien qu’il ait assuré être motivé pour le game 6 en conférence de presse, rien n’indique qu’il soit en pleine possession de ses moyens. Une victoire face aux Mavericks passerait nécessairement par une grosse performance du franchise player n’ayant pour l’instant pas réussi à faire la différence sur cette série.

Faut-il revoir le plan de jeu pour Quin Snyder ou bien continuer sur la même philosophie en espérant que les tirs rentrent ? La problématique est grande mais il semblerait que le problème soit également dans les têtes à Utah ou les joueurs n’ont jamais semblé ressentir un sentiment de révolte durant cette démonstration. L’avenir de ce groupe pourrait bien se jouer dans la nuit de jeudi…

Donovan Mitchell se doit d’être meilleur au game 6 (crédits : Basket USA)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro