Playoffs NBA, résumé de la nuit du 27 au 28 avril : des Game 5 fatals pour Chicago et Denver.

Seulement deux matchs de Playoffs au programme cette nuit, et deux Game 5 qui pouvaient envoyer les Bulls et les Nuggets en vacances en cas de défaite. Retour sur les performances de la nuit.

Chicago @ Milwaukee (100-116) : Les Bulls n’y auront jamais cru.

Pour voir les statistiques, c’est ici !

On s’y attendait, mais les Bucks n’ont laissé aucune chance aux Bulls la nuit dernière lors du Game 5 à domicile. Avec les forfaits de Zach LaVine (Health and Safety protocole) et d’Alex Caruso, les cartes n’étaient pas vraiment en main pour Billy Donovan. De l’autre coté Kris Middleton était toujours indisponible, mais à part cette absence tout le monde était présent pour les Daims.

Giannis a marché sur Chicago pour se qualifier au tour suivant. (Crédits photo : AP)

Et comme un symbole, Giannis lui-même s’occupe de détruire les minces espoirs de Chicago en mettant cette grosse claquette dunk pour marquer les premiers points du match. Une partie qui sera facilement dominée par Chicago, prenant très vite une avance de plus de 10 points dans un premier quart qu’ils termineront avec 16 points d’écart (34-18). La défense des Bucks est très bien en place, et les Bulls ne trouvent pas les solutions pour scorer. DeMar DeRozan est très timide dans ce match et ne prendra pas la responsabilité du scoring en l’absence de ses deux compères. 11 petits points à 5/10 au tir, on pouvait tout de même s’attendre à mieux de la part du franchise player dans un match éliminatoire. Patrick Williams est celui qui s’en sort le mieux pour Chicago avec ses 23 points, bien aidé par les 19 points et 16 rebonds de Vucevic.

Ce constat d’insuffisance vaut d’ailleurs pour toute l’équipe des Bulls, qu’on a senti résignée, sans révolte contre des Bucks très sérieux emmenés pas un Giannis qui n’avaient qu’à faire des petits runs pour reprendre une avance confortable et qui ne voulait pas jouer avec sa victime. 33 points, 9 rebonds et 3 passes à 11/15 au shoot, le Grec n’a pas fait dans le détail. Bien aidé par les 20 points en sortie de banc de Connaughton et le double double 14/17 de Bobby Portis, Giannis repart donc avec la victoire et la qualification pour les demi-finales de Conférence où ils affronteront les Celtics dans une série qu’il ne faudra louper sous aucun prétexte.

Denver @ Golden State (98-102) : Le rendez-vous est déjà pris la saison prochaine pour les Nuggets.

Pour voir les statistiques, c’est ici !

Dans l’autre match du soir, Denver se rendait au Chase Center à San Francisco pour y affronter les Warriors. Après leur belle victoire lors du Game 4, les hommes de Mike Malone voulait profiter de ce petit momentum pour faire naitre des doutes dans la tête des joueurs de Golden State et pourquoi pas arracher un Game 6 dans le Colorado.

Jokic a tout fait, mais ça n’a pas suffit ( Crédits photo : AP Photo/Jed Jacobsohn)

Une partie très serrée, avec des Nuggets très agressifs d’entrée et notamment Aaron Gordon qui provoquait beaucoup de fautes pour engranger des points précieux. L’attitude défensive elle aussi est bonne, et on se retrouve avec un match dans lequel aucune équipe n’arrive à prendre l’ascendant sur l’autre. Stephen Curry et ses coéquipiers montrent une certaine mollesse dans le jeu offensif, et Niko Jokic se régale dans la raquette. Le pivot Serbe dominait allégrement au rebond et au scoring. Il termine avec 30 points, 19 rebonds et 8 passes pour ponctuer une saison incroyable, portant toute son équipe pour les amener à ce niveau. Seulement voilà, ce qui était dit en preview s’est vérifié, le pivot Serbe était bien trop seul pour espérer quelque chose. Bones Hyland est redescendu de son nuage (0/6 au tir) et un duo Morris – Barton assez maladroit. Seul DeMarcus Cousins a été très bon la nuit dernière, pour suppléer un Jokic perturbé par les fautes et contraint de sortir. 19 points 4 rebonds à 8/12 au tir, l’ancien de Golden State semble être sur le chemin du retour, et sa renaissance est belle à voir.

Le chef a géré le quatrième quart-temps pour qualifier son équipe et affronter Memphis ou Minnesota (Crédits : NBA)

Une élimination cruelle de ces Playoffs donc pour des Nuggets qui se sont heurté à la qualité individuelle et la profondeur de banc des Warriors. Alors que les Jordan Poole, Andrew Wiggins étaient en difficulté sur ce match, mais ce sont Otto Porter Jr et Gary Payton II qui sont sorti de leur boite pour rentrer les gros shoots et contribuer activement à la remontée des Dubs. Stephen Curry n’était lui pas en reste avec un gros dernier quart pour valider la victoire de Golden State et finir en 30/5/5/2 à 10/22 au tir et 5/11 à 3pts. Une meilleure adresse pour les Warriors, qui finissent à 45% au tir et 42% à trois points. En comparaison, Denver montre un petit 6/29 derrière l’arc, un manque d’adresse en dehors de Nikola Jokic qui a desservi la franchise du Colorado.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :