OM – OL (0-3) : Lyon remporte l’Olympico

Dans un Olympico à sens unique, l’OL s’impose trois buts à zéro sur la pelouse du Vélodrome. Complétement dépassé en seconde période, Marseille n’a jamais semblé en mesure de réagir et voit ses poursuivants refaire leur retard au classement.

Moussa Dembélé a inscrit son 17e but en Ligue 1 cette saison. Crédit: Damien LG – OL

Le match :

La première période fut relativement fermée. L’OL a affiché de l’envie et du mordant à la récupération sans se montrer particulièrement dangereux pour autant. Marseille est progressivement monté en puissance avec Payet et Gerson à la baguette pour servir un Milik disponible mais imprécis (9e, 29e, 43e). L’OM aurait peut-être pu obtenir un pénalty à la 25e minute sur un centre contré par la base du bras de Dembélé. Le capitaine lyonnais était à terre sur l’action, et l’arbitre a estimé que ce contre involontaire au sol ne méritait pas un pénalty. Un duel plus tactique que spectaculaire sur ces 45 premières minutes, entre deux équipes bien en place défensivement.

Le jeu s’est ouvert en seconde période, et Lukeba débloqua le compteur de l’OL. Dembélé fut à la retombée d’un coup franc lointain tiré par Emerson sur la droite. A bout portant, le capitaine lyonnais trouva Lopez sur sa route, mais le jeune défenseur avait bien suivi pour conclure (0-1, 55e). Sur le contact, Dembélé piétina l’avant bras du portier espagnol, qui s’en plaignit mais ne fut pas entendu par Mr Gautier (récoltant même un jaune au passage). La réaction de l’OM sera timide. Seul Payet parviendra à inquiéter Lopes sur coup franc, mais le gardien portugais restera vigilent (67e). Dans tous les bons coups ce soir, Dembélé aggravera le score d’une tête au premier poteau, coupant le centre d’un Malo Gusto en bout de course après un contre de 50m (0-2, 76e).

Avec son numéro 26, le jeune Bradley Barcola a connu sa première titularisation en pro. Crédit : @L’internaute.com

L’OL trouvait de plus en plus d’espace dans la moitié de terrain adverse. Les changements offensifs de Sampaoli (Harit pour Gueye, Dieng, Bakambu) ne payèrent pas, à l’inverse des sorties du banc de Peter Bosz. Un contraste qui se vérifiera sur le troisième but lyonnais. A la réception d’un centre de Dieng suite à une récupération haute de l’OM, Bakambu se prendra tout seul les pieds dans le ballon et chutera. Sur le contre qui suivit, Paqueta et Tete remonteront le ballon à vitesse grand V. Le centre du latéral brésilien trouvera Toko Ekambi au second poteau, qui conclura en force (0-3, 88e).

L’OM pas à l’abris, l’OL y croit encore

Avec cette défaite, Marseille voit Rennes et Monaco revenir à trois points au classement, à trois journées de la fin. Au delà de la place de dauphin, c’est une qualification directe en Champions League qui se joue, alors que Nice (à cinq points de l’OM) peut y croire également. Cette deuxième défaite de rang, à quelques jours d’un match retour décisif face au Feyenoord en Europa Conference League, pourrait couter cher aux Phocéens. Côté OL, on repasse devant Lens au général et on continue de croire à une place européenne. Les Gones sont désormais 7eme, à deux points de Strasbourg et cinq de Nice.

Les Tops / Flops :

Les Tops :

  • Moussa Dembélé : Impliqué sur les deux premiers buts lyonnais, le capitaine du soir confirme sa bonne forme du moment. Il semble débarrassé de ses pépins physiques et retrouve du mordant et du réalisme. De bonne augure pour Lyon en cette fin de saison où tout reste à jouer.
  • Malo Gusto : Encore un match pleins du jeune latéral lyonnais, qui fait oublier Dubois sur son côté droit. De nombreux retours défensifs décisifs en première période, et un apport offensif certains à l’image du second but lyonnais.
  • Castello Lukeba : Autre révélation de la saison côté OL, Lukeba signe un match pleins défensivement, et inscrit son deuxième but de la saison. Sa maturité décomplexée pour un joueur né en 2002 continue de surprendre.

Les Flops :

  • Arkadiusz Milik : S’il a semblé en jambe en première période avec quelques occasions chaudes, le Polonais a progressivement disparu dans ce match. Une très mauvaise relance à la 64e aurait pu couter un second but aux siens. Alors que son utilisation par Sampaoli fait jaser dernièrement, Milik ne s’est pas rendu service ce soir.
  • Cengiz Under : L’ailier turque s’est montré très peu en réussite sur les soixante minutes qu’il a disputé (remplacé par Dieng). S’enfermant plusieurs fois dans des dribbles vains, ne participant que peu aux efforts défensifs, l’ancien de la Roma n’a pas montré sa plus belle version ce soir.
  • Jorge Sampaoli : Si certaines individualités ont été particulièrement décevantes, c’est en réalité tout le groupe marseillais qui ne s’est pas montré à la hauteur. Les entrants n’ont pas apporté grand chose. Alors que Marseille enchaine les matchs de Ligue 1 et la C4, on peut se questionner sur la fraicheur physique des joueurs, et donc sur la gestion du tacticien argentin.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro