[Tennis] L’heure de la retraite a sonné pour Kevin Anderson

Après Jo-Wilfried Tsonga (après Roland-Garros) et Tommy Robredo, c’est au tour de Kevin Anderson de mettre un terme à sa carrière. Evoluant avec les Djokovic, Federer, Nadal ou encore Murray durant toute sa carrière, elle n’en reste pas moins bien remplie. Petit retour sur ses quinze années au plus haut niveau.

Kevin Anderson lors de Wimbledon 2018 (© Getty Images)

Le service, une arme fatale

La caractéristique première du jeu de Kevin Anderson réside dans son service. Du haut de ses 2,03m, il fait partie du cercle très fermé des joueurs ayant réalisés plus de 1000 aces en une saison (1074 en 2015). Il se sert de cette faculté pour ensuite monter à la volée pour conclure le point le plus rapidement possible.

À l’époque, son jeu se rapprochait de l’Américain John Isner, il n’en demeurait pas moins plus complet avec notamment un revers agressif. Le joueur qui actuellement a un style de jeu comparable au Sud-Africain serait Hubert Hurkacz.

Un atout considérable pour le Sud-Africain (© AFP)

Une armoire sans véritable grand trophée

Malgré ses sept titres sur le circuit ATP en simple et une place de numéro 5 mondial acquise en 2018, le Sud-Africain n’a remporté aucun des quatre incontournables tournois dans une saison de tennis. En 2017, il s’incline en finale de l’US Open face à Rafael Nadal (6-3/6-3/6-4). Même son de cloche l’année suivante, cette fois-ci à Wimbledon face à Novak Djokovic. Une défaite concédé sur le score de 6-2/6-2/7-6(3).

Lui qui a tout fait pour devenir le meilleur, gagné son plus gros tournoi en octobre 2018, lors de l’ATP 500 de Vienne. Il compte également un titre en double.

Rafael Nadal et Kevin Anderson lors de l’US Open 2017 (© USTA)

2019, le début de la fin

Le natif de Johannesburg s’est blessé au genou gauche et à l’épaule droite lors la saison 2016. Des contre-coups qui ne l’ont pas empêché de performer par la suite bien au contraire.

C’est seulement trois ans plus tard que l’âge se fait ressentir. Titré à Pune en début de saison, il fit quelques apparitions furtives sans véritables ampleur au cours de l’année à cause d’une blessure au coude récurrente. Il tentera par la suite de revenir sur le circuit sans véritable succès. La Sud-Africain parvient tout de même a remporter son premier tournoi sur gazon le 12 juillet 2021 à Newport.

Malgré une place de numéro 5 mondial, la carrière du Sud-Africain peut nourrir d’énormes regrets. Pour les fans de tennis, il faudra s’habituer à voir nos idoles de jeunesse prendre petit à petit leur retraite.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :