Stade Toulousain : le match des trois-quarts passé au crible

Souvent critiquée cette saison, la ligne de trois-quarts toulousaine a répondu présent à Dublin. Des joueurs se sont révélés être au niveau, d’autres ont confirmé qu’ils avaient les moyens de jouer en équipe de France.

Un Thomas Ramos en taille patron a aidé le Stade Toulousain sur la pelouse du Munster (Icon Sport)

Dupont, Ntamack, Akhi, les tauliers ont répondu à l’appel de l’Irlande

Ce sont les trois joueurs sur lesquels Ugo Mola peut se reposer les yeux fermés dans cette ligne de trois-quart toulousaine. Et, une fois de plus, nous n’avons pas été déçus. Les fines bouches remarqueront qu’Antoine Dupont n’a pas réussi de percée mémorable sur ce match. Mais le mérite revient avant tout à la défense irlandaise, qui a admirablement bien défendu sur le demi de mêlée toulousain.

De son côté, Romain Ntamack, héros des tirs au but avec Dupont et Ramos, a inscrit son essai casquette et a lancé ses partenaires dans les intervalles. Une belle prestation en défense pour assaisonner sa belle performance. Pita Akhi a pour sa part réalisé un match sobre mais sa prestation fut précieuse pour huiler le moteur du Stade, et serré les boulons en défense.

Thomas Ramos immense

Quel match du natif de Mazamet ! Au four et au moulin, Thomas Ramos a réussi une prestation incroyable conclue par une séance de tirs au but d’anthologie. Impérial sous les ballons haut, relayeur précieux en bord de rucks, perce muraille de la défense irlandaise ou passeur décisif pour Matthis Lebel… Ramos a dévoilé l’intégralité de sa palette à la planète rugby pendant plus de 100 minutes.

Hors de propos de relancer la question de son statut en équipe de France. Mais, ce qui est certain, c’est que le joueur montre sa qualité lors de chaque grand match. Aligné à l’ouverture, il avait par exemple été énorme lors de la finale du dernier Top 14. A 27 ans, il atteint son plein potentiel et Maxime Médard pourra lui laisser le numéro 15 et dormir sur ses deux oreilles.

La résurrection de Matthis Lebel

Un premier essai en bout de ligne… Ok, facile pour un joueur de la trempe de Matthis Lebel. Mais le second, à un moment critique du match est une pure merveille. Un crochet dévastateur d’un joueur qui a trop souvent été sur courant alternatif cette saison. Fatigue après une saison 2020-2021 éprouvante ? Probablement. Pourtant, la force des grands joueurs est de répondre présent dans les grands moments. Et malgré ses délicatesses, le joueur passé par Lombez Samatan a été l’un des grands hommes de la rencontre. Chapeau.

Fouyssac et Delibes étonnants !

Au coup d’envoi de la rencontre, Pierre Fouyssac et Dimitri Delibes semblaient clairement être les deux points faibles de la ligne de trois-quarts toulousaine. S’ils sont des bons joueurs, ils n’avaient jusqu’alors jamais prouvé leur capacité à évoluer comme titulaires d’un club comme le Stade Toulousain. A Dublin, ils se sont montrés plutôt à l’aise, s’offrant tous les deux quelques escapades au coeur de la défense du Munster.

Si Delibes est sorti en début de seconde période, Fouyssac a joué 90 des 100 minutes de la rencontre. A 27 ans, il n’avait joué que 8 minutes dans cette compétition. S’il a parfois pu être dépassé par le rythme, comme lorsqu’il plaquait un joueur sans ballon sur les 22 mètres, sa performance est encourageante. Alors que Toulouse joue encore sur les deux tableaux, les bonnes prestations de Delibes et Fouyssac sont une excellente nouvelle pour Ugo Mola et ses hommes !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro