Max Verstappen remporte sa troisième victoire de la saison !

Après avoir remporté le Grand Prix de Djeddah et celui d’Émilie-Romagne, Max Verstappen a remis ça pour décrocher la victoire du tout premier Grand Prix de Miami. Les pilotes Ferrari montent une nouvelle fois sur le podium malgré une course en demi-teinte.

Max Verstappen remporte le tout premier Grand Prix de Miami
Max Verstappen a remporté la première édition du Grand Prix de Miami. ©Chris Graythen/Getty Images

Pole position pour Leclerc, catastrophe pour Ocon

Lors de la troisième séance d’essais libres, le pilote Alpine Esteban Ocon a connu un accident dans la partie sinueuse du circuit. Le châssis de la monoplace n’ayant pu être réparé à temps, Ocon a été privé des qualifications et est donc parti en dernière position lors du Grand Prix.

La Q1 n’a pas été simple pour les pilotes. Avec un trafic relativement dense en piste, le rookie Guanyu Zhou n’a pas pu atteindre la Q2, tout comme Kevin Magnussen aux commandes de la Haas. Chez Williams, les mauvaises habitudes ont la peau dure. Ni Alexander Albon, ni Nicholas Latifi n’ont accédé à la deuxième phase de cette séance de qualifications. Quant à Lewis Hamilton, il s’est sauvé de justesse avec un bon dernier tour.

En Q2, Charles Leclerc a de nouveau imposé son rythme au reste du paddock. Le Monégasque a réalisé le meilleur temps de cette Q2 et s’est donc logiquement qualifié pour l’ultime étape. En revanche, un problème sur la W13 de George Russell a privé le Britannique d’un nouveau tour de piste. Alonso, Vettel, Ricciardo et Schumacher se sont arrêtés à ce stade des qualifications.

Comme à l’accoutumée, Charles Leclerc et Max Verstappen n’ont cessé de se disputer le meilleur temps à Miami. Si le Néerlandais a commencé fort, le Monégasque a vite répondu en arrachant la pole position. Son coéquipier chez Ferrari, Carlos Sainz, a quant lui décroché la seconde place avec seulement cinq millièmes d’avance sur le champion du monde en titre.


Et de trois pour Verstappen, quelques regrets chez Ferrari

Pléthore de personnalités, d’athlètes et de musiciens sont venus assister à la toute première édition du Grand Prix de Miami. De David Beckham à Michael Douglas, sans oublier l’iconique Serena Williams, tous se sont donné rendez-vous dans le paddock pour accompagner les pilotes. Pour autant, cette course était loin des hautes espérances des fans de Formule 1. Explications.

Le Grand Prix a très mal commencé pour Aston Martin. En effet, Lance Stroll et Sebastian Vettel ont dû partir de la voie des stands après un problème de température d’essence. Voilà qui est dommage pour les pilotes qui se sont tous deux classés dans les points deux semaines plus tôt. Pour autant, le départ de la course s’est déroulé sans aucun accrochage. Max Verstappen a réalisé un excellent départ qui lui a permis de dépasser la Ferrari de Carlos Sainz, tout comme Fernando Alonso qui a doublé la Mercedes de Lewis Hamilton. Pas pour bien longtemps, on vous l’accorde.

Malgré son échauffement avec David Beckham, Charles Leclerc n’était pas à son meilleur niveau. Parti en pole position, Charles Leclerc n’a pu conserver sa position que pendant neuf tours de piste. Avec un pneu avant droit un peu trop endommagé, il a offert une opportunité en or à son poursuivant Max Verstappen. Le champion du monde en titre n’a pas hésité une seconde et a saisi sa chance, mettant une lourde pression sur les épaules du Monégasque dans les zones de DRS. Leclerc a manqué sa réaccélération et permis à Max Verstappen de prendre la tête de la course. Position qu’il n’a pas lâché jusqu’au drapeau à damiers.

La course était loin d’être idéale pour Pierre Gasly. Après avoir heurté l’Alpine de Fernando Alonso en début de course, le Français a percuté la McLaren de Norris, envoyant le Britannique en tête-à-queue. La voiture de sécurité virtuelle a donc fait son apparition à quinze tours de la fin, permettant à certains pilotes de faire un bref arrêt au stand. George Russell en a profité pour repartir en septième position, quand Esteban Ocon, auteur d’une très bonne course, est reparti dixième.

À l’avant, Charles Leclerc a tout tenté pour refaire son retard sur le leader Max Verstappen. Si le Monégasque a signé le meilleur temps de ce Grand Prix, il n’a pas été en mesure de dépasser son rival de ce début de saison. Au final, Fernando Alonso a reçu une pénalité de cinq secondes à cause de son contact avec l’Alpha Tauri de Pierre Gasly et cinq pilotes n’ont pu franchir la ligne d’arrivée : Kevin Magnussen, Sebastian Vettel, Pierre Gasly, Lando Norris et Guanyu Zhou.

Max Verstappen a signé sa troisième victoire de la saison après sa première place en Arabie saoudite et le doublé Red Bull à Imola, devenant de fait le tout premier vainqueur du Grand Prix de Miami.


L’étau se resserre autour de Charles Leclerc qui conserve tout de même la tête du championnat pilote après le Grand Prix de Miami. Max Verstappen est quant à lui deuxième, avec trois victoires et deux abandons depuis le début de la saison. Prochaine étape du calendrier : le Grand Prix d’Espagne le dimanche 22 mai.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :