Giro d’Italia – Bouwman vainqueur, domination hollandaise en Italie !

Giro d’Italia – Dans une étape partie à mille à l’heure, ce sont les coureurs néerlandais qui s’en sont le mieux sortis. Koen Bouwman remporte ainsi sa première victoire sur un Grand Tour. Le tout devant : Mollema, Formolo et Dumoulin excusez du peu. Rien à signaler pour les principaux favoris au général, Juan Pedro Lopez reste leader avant un week-end qui s’annonce déjà décisif.

Koen Bouwman peut célébrer. Il vient de remporter une étape du Giro. (Twitter Giro d’Italia)

Une leçon de la Jumbo-Visma

Alors que le début de Giro était plutôt décevant pour la formation néerlandaise, Koen Bouwman et Tom Dumoulin ont décidé de prendre les choses en main ce vendredi. Ils se sont donc glissés dans l’échappée. C’est seulement après 77 kilomètres de course que celle-ci s’est formée avec sept coureurs dont quatre hollandais, deux italiens et un colombien : Villela (Cofidis), Formolo (UAE Team Emirates) pour les italiens, Camargo (EF Education EasyPost) le colombien, Poels (Bahrain-Victorious), Mollema (Trek-Segafredo), Dumoulin et Bouwman (Jumbo-Visma) pour les néerlandais.

Les coureurs de la Jumbo se trouvent donc en supériorité numérique, ils ont une opportunité en or pour enfin bien démarrer leur Giro. C’est tout d’abord au Maillot Rose que l’on croit lorsque l’écart avec le peloton atteint rapidement les cinq minutes trente. Mais, les Trek-Segafredo vont se mettre à rouler pour maintenir cet écart et ce sont ensuite les INEOS-Grenadiers qui vont se charger de le faire descendre sous les trois minutes.

Derrière la démonstration des Jumbo-Visma, le peloton est resté calme. (Twitter Giro d’Italia)

La résilience des Jumbo

A tour de rôle Bouwman et Dumoulin ont lâché prise. Finalement, ils sont toujours revenus sur la tête de course. Pour Koen Bouwman, l’objectif de la journée était de faire les points pour conquérir le maillot Azzurro. Ce qu’il a brillamment fait puisqu’il le portera demain. Malgré tout ces efforts, il s’est accroché, a failli craqué mais il est toujours resté au contact de ses compagnons d’échappée.

Pour Tom Dumoulin, la course était très différente. Il a très vite montré qu’il était l’un des plus forts de l’échappée dans les différentes ascensions. Pourtant, il a lui aussi eu ses moments de faiblesses dans l’étape. Comme lorsqu’il n’a pas pu suivre l’accélération de Bauke Mollema dans le dernier Capo à huit kilomètres de l’arrivée. Cependant, il est revenu dans le final pour faire le train et lancer le sprint pour son coéquipier.

Dumoulin et Bouwman s’enlacent à l’arrivée. Ils viennent de réaliser un coup de maître. (Twitter Giro d’Italia)

Le triomphe de Bouwman

C’est la toute première victoire dans un Grand Tour pour le néerlandais de 28 ans. Quelle victoire pour ce coureur de devoir qui comptait comme principal fait d’arme une victoire sur le Critérium du Dauphiné en 2017 à Tullins. Maintenant que son compteur est débloqué, il va tout faire pour essayer de garder le maillot Azzurro. Il faut aussi souligner qu’il avait terminé le Giro 2021 à une honorable douzième place.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro