5 pépites de Pro D2 qui débarquent en Top 14

Outre Ange Capuozzo et Léo Coly, qui rejoindront respectivement Toulouse et Montpellier, des gros espoirs de Pro D2 s’apprêtent à rejoindre le Top 14.

À seulement 18 ans, Émilien Gailleton réussit une très belle saison en Pro D2 (Icon Sport)

Janick Tarrit (Nevers -> Racing 92)


Pour palier le départ de Teddy Baubigny, en direction du RC Toulon, le Racing 92 mise sur Janick Tarrit, talonneur de Nevers Rugby. Blessé pendant une grande partie de la saison, il est déjà une référence à son poste en Pro D2, alors qu’il n’a que 23 ans. Capitaine depuis la saison dernière, il s’envole pour un nouveau projet en Top 14, dans un club qui vise les sommets du championnats. Les absences récurrentes de Camille Chat pourraient lui permettre de gagner du temps de jeu et de montrer ce qu’il a dans le ventre.

Émillien Gailleton (Agen -> Pau)


À 18 ans, Émilien Gailleton joue sa première saison de Pro D2 avec le SUA. Et quelle saison ! 20 matchs disputés, dont 18 titularisations au poste de deuxième centre, pour quatre essais inscrits. International des moins de 20 ans depuis l’année dernière, le joueur semble doté d’un énorme potentiel, qu’il pourra polir dans un club sein, sous la houlette de Sébastien Piqueronies. La Section est active sur le marché de la Pro D2, et enregistre aussi l’arrivée du troisième ligne Sacha Zegueur, en provenance d’Oyonnax.

Stéphane Ahmed (Montauban -> Stade Français)


Avec sept essais inscrits en 17 titularisations, Stéphane Ahmed réussit sa deuxième saison en Pro D2. Du côté de Sapiac, ses qualités athlétiques ont résonné jusqu’aux oreilles du staff du XV de France, qui le suit de près. En Top 14, le joueur passé par le Stade Foyen et l’UBB aura l’occasion de dynamiter la ligne de trois-quart du Stade Français, sur le point de perdre Waisea (RCT). À 23 ans, le joueur est doté d’une belle marge de progression, mais est déjà attendu au tournant, pour que Paris redevienne capital. Prêté à Carcassonne cette année, Sione Tui sera lui aussi l’une des pépites stadistes, avec ses neuf essais marqués cette année.

Adrien Seguret (Grenoble -> Castres)


Encore un joueur qui explose cette saison ! Pour sa cinquième année professionnelle, Adrien Seguret régale du côté de Grenoble, où il a inscrit neuf essais cette saison. À l’aise en tant que premier et deuxième centre, le champion du monde u20 en 2018 est un pari du recrutement castrais. Doté d’un gabarit solide (1,83m, 95 kg), il semble prêt à évoluer sous Pierre-Henry Broncan, qui a montré sa capacité à créer un groupe cohérent. Natif d’Albi, il avait ensuite tenté sa chance au LOU, avant de partir à Mont-de-Marsan, puis Grenoble. À 23 ans, il semble prêt pour le Top 14.

Maxime Gouzou (Mont-de-Marsan -> LOU)


C’est peut-être la plus grosse cote des cinq joueurs cités. À 23 ans, le troisième ligne centre du Stade Montois dispute la saison la plus complète de sa jeune carrière, après avoir subi de nombreuses blessures. Puissant, il a joué 13 matchs de Pro D2 cette année, pour neuf titularisations. Au sein d’une troisième ligne lyonnaise assez dense, il devra confirmer son potentiel, pour prendre une nouvelle dimension. Un pari qui pourrait s’avérer payant pour Lyon, puisque le joueur semble avoir les capacités physiques et mentales pour s’imposer au haut niveau.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.