UBB-LOU (42-10) : les Tops et les Flops de la large victoire de Bordeaux-Bègles

Sans pitié pour un LOU balayé après la pause (42-10), l’Union Bordeaux-Bègles a assuré sa qualification à Chaban-Delmas. Voici les tops et les flops de la rencontre.

Maxime Lucu et l’UBB ont écrasé le LOU

LES TOPS


Matthieu Jalibert décisif

66 minutes de très grande qualité pour Matthieu Jalibert. L’homme clé de l’Union a réalisé une performance de haut niveau en inscrivant un doublé pour porter les siens à la victoire. D’abord en réalisant un exploit personnel (46′), puis en se montrant opportuniste sur une touche perdue par les Lyonnais (52′). Jalibert a débloqué une rencontre serrée en première période et sera indispensable pour conquérir le Brennus.

L’UBB dominatrice en conquête

Mais si l’ouvreur international a brillé, c’est aussi parce que ses partenaires l’ont mis dans de bonnes conditions. Et particulièrement dans le secteur de la conquête. L’UBB a éteint le LOU en mêlée, mais l’a aussi privée de ballons en touche. Les troisièmes et cinquièmes essais girondins (62′, 74′), sur maul, ont validé cette domination presque sans partage dans ce secteur crucial.

Le LOU mord dans les rucks

Lyon a au moins eu le mérite de se montrer très présent dans les rucks. En première période, les joueurs de Mignoni ont chipé un bon nombre de ballons à leurs adversaires bien qu’ils n’en aient pas toujours fait bon usage. Un bon point, qui ne consolera pas un LOU qui devra rebondir après une terrible défaite face à un concurrent pour une place en phase finale.

LES FLOPS


Lyon n’avait pas le niveau

Si le LOU a dû charbonner en Coupe d’Europe, ces deux dernières semaines, pendant que l’UBB pouvait recharger les batteries, l’écart entre les deux équipes est bien trop important. Après une bonne première mi-temps, les Lyonnais ont explosé en vol face à une équipe portée par ses gros et un Jalibert de gala. Avant la finale de Challenge Cup et leur dernier match contre La Rochelle, les partenaires de Baptiste Couilloud ont une nouvelle fois souffert contre un gros. Pas de bon augure pour la suite…

Deux équipes empruntées

Mais la grande victoire bordelo-béglaise ne saurait gommer les erreurs dans son jeu de ligne. Des coups mal joués, des passes dans le mauvais tempo ou des actions gâchées, l’UBB a encore du pain sur la planche si elle veut aller au bout cette saison. Qualifiés pour les phases finales, les joueurs de Christophe Urios ont néanmoins assuré l’essentiel avec beaucoup de brio.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.