Grand Prix d’Espagne : Un nouveau doublé pour Red Bull, l’abandon pour Charles Leclerc.

Au domicile de Carlos Sainz et Fernando Alonso, le week-end a été mouvementé. Max Verstappen a remporté sa quatrième victoire de la saison devant son coéquipier et le pilote Mercedes George Russell est de nouveau monté sur le podium.

Max Verstappen remporte le Grand Prix, Red Bull s'offre un doublé
Quatrième victoire pour Verstappen, deuxième doublé pour Red Bull. ©Peter Fox/Getty Images

Encore une pole pour Charles Leclerc

On commence à s’y habituer. Depuis le début de la saison, le Monégasque a tendance à partir très fréquemment à l’avant de la grille de départ.

Sans grande surprise, Charles Leclerc s’est imposé dès la Q1 comme le plus rapide du paddock, avec seulement 31 millièmes d’avance sur son coéquipier. En revanche, les Aston Martin ont souffert lors de cette première étape. Au coeur des débats depuis le début du week-end en raison de leur ressemblance avec les RB18 de Red Bull, elles n’ont pu inscrire un temps suffisamment rapide pour accéder à la Q2. Sebastian Vettel et Lance se sont donc arrêtés là, tout comme les Williams d’Alexander Albon et Nicholas Latifi. La déception était également de mise pour le second local, Fernando Alonso, bloqué par Lando Norris en Q1.

Véritables surprises de cette Q2, les Mercedes étaient (enfin) en forme ! Les modifications réalisées par l’écurie sur ses Flèches d’Argent a permis aux W13 d’atteindre la Q3. George Russell en a d’ailleurs profité pour prendre la tête de ces qualifications en menant Charles Leclerc de cinq dixièmes, avant d’être dépassé par Carlos Sainz et Max Verstappen. Kevin Magnussen a lui aussi brillé en Q2, tout comme son coéquipier Mick Schumacher. Malheureusement, nos deux Français Pierre Gasly et Esteban Ocon n’ont pas été assez rapides lors de cette étape et ont donc été éliminés en même que Guanyu Zhou, Yuki Tsunoda et Lando Norris.

Leclerc l’a échappée belle en Q3. Une erreur de pilotage lui a fait perdre le contrôle de la Ferrari dans la chicane et a ruiné son tour. Cette fois, le Monégasque s’est rattrapé en signant un tour à la vitesse de l’éclair en 1:18;750 et décrochant par la même occasion sa quatrième pole position de la saison. Max Verstappen s’est classé deuxième avec trois dixièmes de retard, mais devant Carlos Sainz, George Russell, Sergio Perez et Lewis Hamilton. En bref, Ferrari, Red Bull et Mercedes à l’avant. Ça faisait longtemps.

Nouvelle pole position de Charles Leclerc en Espagne, la quatrième de la saison. @Scuderia Ferrari Press Office

Doublé Red Bull, victoire de Verstappen

Décidément, Red Bull a pris l’habitude de réaliser ses doublés au domicile de la Scuderia ou d’un de ses pilotes. Après la victoire de Max Verstappen et la seconde place de Sergio Perez à Imola, voilà que l’écurie des taureaux rouges récidive chez Carlos Sainz, en Espagne. De quoi frustrer Ferrari.

Pourtant, la victoire semblait promise au Monégasque de Ferrari, Charles Leclerc. Parti en pole position et auteur d’un très bon départ, on voyait mal ce qui aurait pu l’empêcher d’aller chercher une nouvelle victoire cette saison. Seulement voilà, un petit couac sur la F1-75 a réduit à néant cet espoir de première place. Alors en tête de gondole, Charles Leclerc a dû abandonner la course au 27ème tour. Le poleman du week-end a connu le même problème que ses concurrents Red Bull quelques semaines plus tôt à Bahreïn. Autrement dit, Leclerc a perdu la puissance de son moteur et a dû rentrer précipitamment au stand.

Son coéquipier Carlos Sainz a frôlé l’abandon au septième tour. Tombé dans le piège du virage 4, l’Espagnol a enfin conjuré le sort du bac à graviers. Il est parvenu à s’en extraire pour reprendre sa course. Ce, juste avant que Max Verstappen ne fasse la même erreur. Après un passage dans le bac, le pilote Red Bull a perdu son avance sur Sergio Perez et George Russell, passés devant la monoplace #1. Si Perez a laissé passer son coéquipier, George Russell a résisté longtemps aux attaques du Néerlandais, alors bloqué par son DRS.

Après l’abandon de Charles Leclerc, tout s’est accéléré en piste. Verstappen s’est arrêté au stand, suivi par Perez peu de temps après. Au 36ème tour, George Russell a lui aussi décider de passer au stand. Les deux Red Bull en ont donc profité pour prendre la tête de ce Grand Prix, avec Sergio Perez à l’avant. Seulement voilà, Horner ne voyant pas d’intérêt à une lutte en piste entre ses deux pilotes, le Mexicain a reçu l’ordre de laisser passer son coéquipier au 48ème tour. Décision extrêmement frustrante pour Perez. Au final, Max Verstappen a décroché sa quatrième victoire de la saison, Red Bull signe un nouveau doublé et George Russell est de retour sur le podium.

Parallèlement, le Britannique Lando Norris a pâti de la chaleur espagnole. Mal en point avant même de monter dans sa monoplace, Norris s’est tout de même classé dans les points ce week-end avec une huitième place au drapeau à damiers. Quant à Fernando Alonso, il a réussi à se placer dans les points malgré une dernière position sur la grille de départ due à un changement moteur.

En même temps, Lewis Hamilton a été élu pilote du jour, quand Pierre Gasly perdait deux points sur sa super licence après son accrochage avec Lance Stroll. Alexander Albon a lui aussi été pénalisé de cinq secondes à l’arrivé et a perdu un point sur sa licence en raison de son non-respect des limites de la piste à plusieurs reprises.


Prochain rendez-vous : Monaco ! Charles Leclerc roulera à domicile ce dimanche 29 mai pour l’un des Grand Prix les plus emblématiques de la saison !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :