Roland-Garros – 1er tour : Les Français galvanisés par le public et une fin de carrière en grandes pompes pour Jo-Wilfried Tsonga

Que d’émotions pour ce premier tour de Roland-Garros 2022 ! Il fallait avoir les nerfs solides pour suivre ces trois jours intenses. Entre un hommage poignant et des matchs haletants, retour sur cette première étape haute en couleurs.

Jo-Wilfried Tsonga a choisi Roland-Garros comme ultime tournoi
Jo-Wilfried Tsonga a reçu un trophée honorifique pour l’ensemble de sa carrière après son match face à Casper Ruud, remis par son ami Gaël Monfils, forfait pour ce Roland-Garros. ©Roland-Garros

Les Français ont répondu présents

Oui, les Français nous ont fait vibrer en ce début de Roland-Garros. Galvanisés par un public en grande forme et un tantinet chauvin, ils nous ont offert un tennis à la hauteur de nos attentes. Première surprise, de ce début de tournoi : Corentin Moutet a éliminé Stanislas Wawrinka. En quatre sets et malgré les douze aces du Suisse, le jeune Français de 23 ans a su rivaliser d’imagination pour conclure ses points et déstabiliser Wawrinka. Du côté de Richard Gasquet, c’était un peu plus chaotique. Sous la pluie battante ce lundi, le Français a dû reprendre son match le lendemain. Apparemment, cela ne l’a pas perturbé puisqu’il s’est qualifié en 6-1, 6-3, 6-4 face à Lloyd Harris.

Un peu plus tard dans la journée, Hugo Gaston a encore fait des siennes. Opposé à l’Australien Alex De Minaur sur le Lenglen, il nous a fait du grand Gaston. S’il a perdu la première manche, il a répondu à son adversaire en remportant les deux suivantes. Seulement voilà, il a eu un coup de mou en début de quatrième set. Au lieu de courir au score, Gaston a laissé filer le set afin d’économiser ses forces pour le suivant. Et ça a payé. Cherchant sans cesse le soutien du public au super tie break, Hugo Gaston a fini par triompher de l’Australien, 4-6, 6-2, 6-3, 0-6, 7-6. Et pourquoi pas profiter de l’occasion pour souhaiter un joyeux anniversaire à sa petite amie ?

On comptait sur Gilles Simon pour préserver nos sentiments. Un deuxième départ en retraite sur une même journée aurait été cruel. Auteur d’un match irréel face à l’Espagnol Pablo Careno Busta, Simon a décroché son ticket pour le deuxième tour de Roland-Garros. Meilleur sur ses retours et au filet, Simon a réalisé une performance exceptionnelle sur le Simonne Mathieu pour s’offrir une victoire 6-4, 6-4, 4-6, 1-6, 6-4.

« Ils sont là, le moindre point que je gagne, ils se lèvent, ils gueulent, ils chantent, ils n’arrêtent pas. Ils n’ont jamais arrêté, du premier au dernier point. Dès que tu regagnes un jeu, tu les sens repartir, ça te redonne un peu d’énergie. Lui sent que dès qu’il rate, il va se faire gueuler dessus et ce n’est pas agréable. »

Gilles Simon sur le public Français, mieux vaut ne pas être opposé à un tricolore à Roland-Garros.

Merci Jo

Ça y est. Jo-Wilfried Tsonga quitte le circuit professionnel. On avait beau le savoir depuis plusieurs semaines, on n’y était pourtant pas préparés. Fichue poussière dans l’oeil. Au terme d’un match titanesque, Tsonga a mis un point final à sa carrière et pourra désormais passer un maximum de temps auprès de ceux qui lui sont chers.

Et pourtant, l’aventure Roland-Garros aurait pu durer un peu plus longtemps pour le Manceau. Opposé au Norvégien Casper Ruud pour ce premier tour, Jo-Wilfried Tsonga a bien failli l’emporter sur le court Philippe Chatrier. Vainqueur du premier set face au huitième joueur mondial, Tsonga a fait mouche avec son service ce mardi. Des balles puissantes et parfaitement maîtrisés ont eu raison de Ruud à plusieurs reprises. Si le jeune tennisman a remporté les deux manches suivantes, il s’est fait breaker par le Français dans le quatrième set. Mais alors qu’il est sur le point de nous offrir un cinquième set, Tsonga a demandé l’intervention des kinés.

Blessé à l’épaule droite, il a fait tout son possible dans le dernier jeu au point de réaliser un smash énorme de la main gauche. Seulement voilà, la douleur était trop intense et lisible sur le visage du joueur, dont les larmes ont ému le public. La carrière professionnelle de Jo-Wilfried Tsonga s’est donc arrêtée brutalement, au milieu des tribunes remplies du Philippe Chatrier et des applaudissements des spectateurs. Sauf que Roland-Garros a fait les choses en grand pour ce départ en retraire et a rendu un vibrant hommage à Tsonga.

Après les mots touchants de Casper Ruud, le Manceau a reçu un prix honorifique pour l’ensemble de carrière. Et c’est nul autre que Gaël Monfils qui le lui a remis. Ses proches étaient au rendez-vous sur le Chatrier. Si sa famille l’a rejoint sur le court, les Mousquetaires ont eux aussi tenu à être présents, tout comme les entraîneurs du tennisman. Gilles Simon et Richard Gasquet étaient donc de la partie pour témoigner leur respect et leur amitié à ce joueur, tout comme Benoît Paire et Pierre-Hugues Herbert. Tsonga a également eu droit à une petite vidéo du Big 4 de Federer, Murray, Djokovic et Nadal pour son départ et a honoré le public d’un discours poignant.

« […] Merci Roland
Merci Monsieur Tennis,
Je t’aime.« 

Jo-wilfried tsonga
L’émotion est visible sur le visage de Jo-Wilfried Tsonga après son match face à Casper Ruud au premier tour de Roland-Garros. Pour toute ta carrière et les émotions que tu nous as offert, Merci Jo. ©Roland-Garros

Les têtes de série expéditives

Si Novak Djokovic, Rafael Nadal, Alexander Zverev et Daniil Medvedev n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires sur ce premier tour, Stefanos Tsitsipas a eu un peu plus de mal avec l’étonnant Lorenzo Musetti. Explications.

Tomber face à Rafael Nadal dès le premier tour de Roland-Garros est sans contexte le pire tirage possible pour les joueurs. Cette année, c’est l’américain Jordan Thompson qui en a fait les frais. Deux heures et trois sets (6-2, 6-2, 6-2) ont suffi à l’Espagnol pour passer au tour suivant. Novak Djokovic n’a pas été plus clément avec son adversaire, Yoshihito Nishioka, bien au contraire. Le Serbe a même été plus rapide que son rival espagnol, en signant une victoire en 6-3, 6-1, 6-0 et 1h58 de match.

Alexander Zverev ne s’est pas non plus éternisé sur le court Suzanne-Lenglen. En 1h49, l’Allemand a vaincu Sebastian Orner pour un score final de 6-2, 6-4, 6-4. Quant à Daniil Medvedev, il a remporté son match sans forcer face à son aîné Facundo Bagnis, 6-2, 6-2, 6-2 et 1h38 de duel. Pendant ce temps, le très prometteur Holger Rune éliminait le Canadien Denis Shapovalov en trois manches, 3-6, 1-6, 6-7.

En revanche, le Grec Stefanos Tsitsipas a mis un peu plus de temps à se réveiller face à un redoutable italien. Et oui, quand il le veut, Lorenzo Musetti est capable des plus beaux coups. Souvenez-vous de l’édition 2020 de Roland-Garros. Vainqueur improbable des deux premiers sets face au récent gagnant du Masters de Monte-Carlos, Musetti a donné du fil à retordre à Stefanos Tsitsipas. Qui plus est, les huit double-fautes du Grec ne l’ont pas aidé. Tsitsipas a tout de même pu compter sur son service (moyenne de 189 km/h) et sur de belles volées lors des trois sets suivants. Il l’emporte en cinq sets, 5-7, 4-6, 6-2, 6-3, 6-2.


Les affiches à suivre au prochain tour

  • Corentin Moutet – Rafael Nadal : C’est simple, le Français va devoir se surpasser s’il veut montrer un tant soit peu de résistance au roi de Roland-Garros, son idole. Autrement, c’est la taule assurée.
  • Richard Gasquet – Sebastian Korda : Notre Mousquetaire face au petit nouveau qui a déjà un sacré niveau, comme il l’a prouvé en participant au dernier ATP Next Gen.
  • Hugo Gaston – Pedro Cachin : S’il passe l’Argentin, l’improbable Gaston pourrait bien se retrouver face à Holger Rune au tour suivant. Et ça, ça nous fait rêver.
  • Novak Djokovic – Alex Molcan : Récent finaliste de l’Open de Lyon, la puissance de frappe de Molcan a impressionné et honnêtement, on a hâte de voir comment il va se débrouiller face au tenant du titre et numéro un mondial.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :