LOU-RCT (30-12) : les tops et les flops du premier succès européen de Lyon !

Incroyable match du LOU, qui a avalé le RCT (30-12), au terme d’une finale de Challenge Cup dominée de la tête et des épaules. Voici les tops et les flops de la rencontre.

Baptiste Couilloud a joué à un niveau proche des étoiles au Stade Vélodrome (Nicolas Tucat/AFP)

LES TOPS


Le panache lyonnais !

Porté par un Baptiste Couilloud auteur d’un match dantesque, et auteur d’un essai, le LOU a remporté cette finale en inscrivant trois essais, et en en ayant trois de refusés pour des erreurs minimes ! Les trois-quarts lyonnais ont écarquillés la défense toulonnaise aux quatre coins du terrain. Léo Berdeu, Pierre-Louis Barassi et Toby Arnold ont affolé le RCT en faisant feu de tout bois et les îliens Ngatai et Tuisova ont montré toute leur solidité.

Mais la mention spéciale revient à l’ailier géorgien du LOU : Davit Niniashvili. A 20 ans, le joueur arrivé de Géorgie cette saison s’est montré impérial face à Cheslin Kolbe. Ballon en main, il a systématique cassé les plaquages adverses par sa vitesse et sa vélocité. Il s’est même offert un beau caramel en retournant Eben Etzebeth visiblement très contrarié d’avoir été physiquement dominé par le natif de Tbilissi.

Le LOU au mental d’acier

Balayé à domicile par ce même RCT (10-40), il y a deux mois, le LOU restait aussi sur une sévère humiliation reçue face à l’UBB le week-end dernier (42-10). Une dynamique difficile, malgré des succès probants, qui ne permettait aux Lyonnais d’arriver dans cette finale avec le costume de favoris.

Mais face à une équipe en pleine bourre, il ont su se resserré pour livrer 80 minutes de très haut niveau. Jamais Lyon n’avait livré un match abouti à ce point cette saison, avec intensité, talent et solidarité. Annoncés perdants, les joueurs se sont saisis de leur destin pour offrir un premier trophée européen au club : chapeau !

La défense de fer des hommes de Mignoni

Un état d’esprit matérialisé par une défense de fer. Si le LOU a encaissé deux essais au cours de ce match, il a surtout réussi à repousser les nombreuses vagues adverses. En confiance depuis plusieurs semaines, le RCT est apparu sans solution et a complètement déjoué au fil du match.

Dylan Cretin a assumé son statut d’international en puissance, mais les performances défensives de Joel Kpoku ou de Patrick Sobela sont aussi à louer. Au final, Lyon a marché sur Toulon dans tous les secteurs, sauf celui de la conquête, paradoxalement plutôt équilibré.

LES FLOPS


Le gruyère toulonnais

Énorme déception pour le RC Toulon. Pourtant si forts ces dernières semaines, les Varois sont passés à côté de leur match devant un stade pourtant acquis à leur cause. Une faillite collective illustrée par un secteur défensif martyrisé tout au long du match. Sans les trois essais refusés au LOU pour un cheveu, Toulon aurait été encore plus largement battu. Montées fébriles, manque de cohésion de la ligne défensive, le RCT a étrangement manqué beaucoup de plaquages. L’état d’esprit, ou l’état de forme, sont l’une des causes de cet échec. Mention tout de même à Louis Carbonel, qui ne s’est jamais échappé devant Josua Tuisova.

Les leader dans le dur


Hormis Baptiste Serin, qui a fait son match et s’est offert un bel essai, les leader toulonnais n’ont pas répondu à l’appel de la finale. Charles Ollivon n’a pas pesé sur le match, tandis que Gabin Villière est sorti prématurément sur blessure (31′), symbolisant une soirée difficile. En dépit de son essai, Cheslin Kolbe s’est fait éteindre par Niniashivili, tandis que Facundo Isa a signé son entrée par un terrible en-avant proche de la ligne. Le RCT n’a pas su se recentrer sur les fondamentaux à la pause, alors que le LOU laissait passer des occasions.

Une finale, c’est 50-50

Beaucoup enterraient le LOU avant cette finale, oubliant le contexte particulier de ce genre de rencontres. Une bonne leçon, puisque Lyon a déjoué les pronostiques en livrant un match flamboyant. Un exemple qui devra inspirer le Stade Rochelais, demain, face au Leinster, alors qu’il est lui aussi annoncé perdant d’avance…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.