Le Giro 2022 en 21 images

Pour tourner la page du Giro d’Italia 2022, retour en images sur les trois semaines de course à travers la botte italienne ! L’occasion de saluer le travail remarquable des photographes : qu’elles soient insolites, spectaculaires ou émouvantes, les photos participent à la promotion du cyclisme, ce sport tellement visuel… et tellement beau !


Le Giro 2022 s’est élancé de Budapest : l’occasion pour le peloton de visiter le patrimoine culturel de la Hongrie, qui a fait honneur à la course durant les trois premières étapes ! (Getty Images – Tim de Waele)

A bout de souffle ! Mathieu van der Poel a tout donné, et même un peu plus, pour remporter la première étape du Giro devant Biniam Girmay. Le Néerlandais débute de la meilleure des façons en s’emparant du maillot rose. (Getty Images – Pool)

Mikel Landa test sa popularité après le contre-la-montre de Budapest. Le cyclisme reste un sport populaire où les coureurs aiment se prendre au jeu des signatures d’autographes. Grande Mikel !(D.R.)

Erik Fetter en a plein les pattes ! Il achève tranquillement la quatrième étape au sommet de l’Etnaaprès plus de quatre heures de selle, on comprend l’envie pressante de descendre du vélo. (RCS)

Arc en ciel. A Catane, le départ de la sixième étape va bientôt être donné. La masse chamarrée du peloton se mettra alors en route pour Messine, sous la conduite du maillot rose Juan Pedro Lopez. (Gruber Images)

Jetés de vélos ! Sprint de costauds entre Arnaud Démare et Caleb Ewan ! A Messine, le Français, meilleur sprinter de ce Giro, devance l’Australien de quelques millimètres, après examen minutieux de la photo finish. (Getty Images – Michaele Steele)

Le cyclisme, un sport individuel qui se court par équipe : Koen Bouwman enlace son coéquipier Tom Dumoulin, qui a favorisé sa victoire sur la septième étape. Il en remportera encore une autre, avant de ramener à Vérone le maillot azurro de meilleur grimpeur pour compléter un Giro réussi ! (Gruber Images)

De l’autre côté de la barrière, Thomas De Gendt vient de remporter la 8ème étape en baroudeur. De quoi donner le sourire à ses équipiers Matthew Holmes et Caleb Ewan, qui ont suivi ça de loin. (Gruber Images)

Blockhaus, 9ème étape : première explication entre favoris. Romain Bardet, Richard Carapaz et Mikel Landa se dégagent nettement sur les pentes les plus raides. Contrairement à ce qu’on pouvait croire, le vainqueur final de ce Giro ne figure pas sur cette photo. (D.R.)

Révélation de ce Giro, le grimpeur Juan Pedro Lopez s’arrache au sommet du Blockhaus pour sauver son maillot rose… il le préserve finalement pour 12 petites secondes ! Il cèdera sa précieuse tunique lors de la 14ème étape après 10 jours en rose. (Gruber Images)

Le fair-play en une image : battu par l’épatant Biniam Girmay au bout d’un sprint de 400m, Mathieu van der Poel lève le pouce et s’avoue vaincu. Quelques heures plus tard, l’Erythréen devra abandonner le Giro à cause d’un bouchon de Prosecco… (Photonews)

Le show Giulio Ciccone ! A l’issue d’un numéro de soliste extraordinaire, le grimpeur italien sauve son Giro en gagnant la 15ème étape. Une victoire qu’il célèbre par un lancé de lunettes, devenu sa marque de fabrique ! (Getty Images – Tim de Waele)

Pour lutter contre la fringale, rien de tel qu’un ananas ! Demandez à Davide Formolo ! (D.R.)

Campionissimo. Pour son dernier Giro, Vincenzo Nibali a enthousiasmé les tifosi. Constant sans être impérial, il termine à une honorable quatrième place. Ciao Campione ! (Gruber Images)

La course est passée, il est temps de remballer pour ce supporter de Maximiliano Richeze ! (Gruber Images)

Du coin de l’oeil, Mikel Landa, Richard Carapaz et Jai Hindley sont au marquage vers Lavarone. Les trois hommes fort de cette fin de Giro auront eu bien du mal à se départager… (Gruber Images)

La brutalité de l’effort se lit sur le visage de Mathieu van der Poel, assurément l’un des acteurs majeurs de ce Giro, toujours à l’attaque, même lors de la 17ème étape. (Gruber Images)

17ème étape : les favoris se neutralisent dans la roue de Richie Porte, à la planche pour son leader Richard Carapaz. Mikel Landa, Jai Hindley et Wouter Poels suivent le mouvement, sous bonne escorte. (Gruber Images)

Probablement l’une des plus belles images de ce Giro ! A l’issue d’un sprint houleux, Koen Bouwman prend le meilleur sur Mauro Schmid, gêné par le Néerlandais dans le dernier virage, et Alessandro Tonelli, dépité. (cyclingimages – Instagram)

Toute la déception de Richard Carapaz, qui achève, tête basse, la 20ème étape. Poussé dans ses retranchements par Jai Hindley, le maillot rose, grand favori de l’épreuve, a craqué dans les trois derniers kilomètres du Passo Fedaia et dit adieu à ses rêves de victoire finale. (RCS)

Et pour finir, le bonheur de Jai Hindley en une image ! A 26 ans, le gamin de Perth réalise un exploit en remportant son premier grand tour, presque sans trembler. Une belle revanche après sa cruelle désillusion en 2020. (SprintCycling)


Alexis Kopp

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.