Roland-Garros : Des quarts épiques, Zverev – Nadal et Ruud – Cilic en demi-finale

Après des quarts de finale titanesques, Alexander Zverev affrontera Rafael Nadal sur le court Philippe-Chatrier quelques heures avant que Casper Ruud ne rencontre Marin Cilic. Revivez ces quarts haletants et (re)découvrez les forces et les faiblesses de chaque joueur pour les demi-finales !

Alexander Zverev sera le prochain adversaire de Rafael Nadal
Alexander Zverev, tombeur de Carlos Alcaraz, affrontera le recordman de titres à Roland-Garros pour une place en finale et peut-être une opportunité de passer numéro un mondial lundi prochain. ©Roland-Garros

Des quarts des finale homériques

Alexander Zverev – Carlos Alcaraz

Ce mardi, l’Allemand et numéro 3 mondial Alexander Zverev est venu à bout du redoutable Carlos Alcaraz. Tandis que bon nombre de personnes voyaient le jeune hispanique de 19 ans l’emporter et affronter Rafael Nadal deux jours plus tard, le champion olympique a sorti son meilleur tennis pour surpasser son adversaire. Il le savait, s’il ne se mettait pas en condition pour atteindre son meilleur niveau, il prenait la porte et rejoignait le Grec Stefanos Tsitsipas, éliminé la veille par Holger Rune.

Zverev et Alcaraz ont offert aux spectateurs un premier combat épique sur le court Philippe-Chatrier lors de ces quarts. D’un côté, Carlos Alcaraz a montré de quel bois il se chauffait sur terre battue. Mais de l’autre, Alexander Zverev a enfin rangé ses vieux démons au placard pour conclure cette rencontre longue de 3h18. Entre services surpuissants et coups improbables, ce match s’est finalement joué sur un tie-break au quatrième set. Si l’Allemand a laissé filer une première occasion à 5-4 peu de temps avant, il est resté très solide mentalement pour dominer son adversaire, parti bien trop souvent à la faute, dans l’ultime jeu décisif (6-4, 6-4, 4-6, 7-6).

Carlos Alcarae défait par Alexander Zverev en quarts de finale. ©Getty Images

Novak Djokovic – Rafael Nadal

Quelques heures plus tard, le court Philippe-Chatrier accueillait un véritable choc des titans. Pour la cinquante-neuvième fois de leur carrière, Novak Djokovic et Rafael Nadal ont été confrontés l’un à l’autre. Et ils ne nous ont pas déçus. Les deux tennismen de 35 ans se sont livré une bataille homérique dont eux seuls ont le secret. Et ce, dès le premier set. Après trois égalités et un premier jeu interminable, l’Espagnol s’est emparé du service de son adversaire grâce à son fameux coup droit et traversé la défense magistrale du Serbe. Trop inconstant en première manche, Djokovic a perdu la première manche 2-6.

Sauf que la physionomie du match a été complètement chamboulée en deuxième manche. Tandis que le Majorquin dominait le numéro un mondial trois jeux à trois, il a connu une légère baisse de régime et offert une brèche au Serbe. Et il n’a pas hésité à s’y engouffrer. Djokovic est parvenu à refaire son retard pour débreaker une seconde fois au terme d’un jeu colossal de 18 minutes. Oui, un jeu de 18 minutes. Seulement, Nadal s’est remis dans son match après la perte du deuxième et trouvé des angles surréalistes pour piéger son rival malgré un pied gauche douloureux. Alors mené deux sets à un, Nole n’a pas abandonné pour autant.

Imprenable sur son service en quatrième manche, Novak Djokovic a conduit l’Espagnol au tie-break. Mais malgré une défense en béton et des attaques imprévisibles, son irrégularité et un manque de chance au filet ont permis à Rafael Nadal de remporter une 29ème victoire face à son grand rival, 6-2, 4-6, 6-2, 7-6. Le Majorquin retrouvera Alexander Zverev sur le Philippe-Chatrier ce vendredi.


Marin Cilic – Andrey Rublev

Si Marin Cilic n’a fait qu’une bouchée de Daniil Medvedev, passé complètement à côté de son match en huitièmes de finale et incapable de lire dans le jeu de son adversaire (lui qui est pourtant si doué pour entrer dans la tête de son rival), le Croate a frôlé l’élimination en quarts face à un autre russe : Andrey Rublev.

Deux jours après son duel face au numéro 2 mondial où chaque point n’était qu’une copie du précédent, Marin Cilic a décroché une place en demi-finale de Roland-Garros grâce à sa victoire face à Andrey Rublev. En grande forme depuis le début de la quinzaine, le Croate a pu compter sur une service des plus efficaces, partant régulièrement à plus de 200 km/h. Si Rublev est parvenu à faire le break en fin de premier set après avoir laissé filer un bon nombre de balles de break, Cilic est revenu en force pour remporter les deux manches suivantes.

Seulement voilà, la puissance du retour d’Andrey Rublev a bien failli avoir raison du Croate. Vainqueur de la quatrième manche 6-3, le Moscovite a fait preuve d’une irrégularité inhabituelle sur le court. Les deux joueurs se sont donc lancés dans un cinquième set, particulièrement disputé. Tous deux imprenables au service, c’est finalement Marin Cilic qui a dominé le super tie-break face à un Andrey Rublev désemparé. Le Croate s’est logiquement qualifié pour les demi-finales en cinq manches, 5-7, 6-3, 6-4, 3-6, 7-6 et 88 coups gagnants.


Casper Ruud – Holger Rune

Ils étaient la tête d’affiche de ce mercredi. La surprise Danoise et tombeur de Stefanos Tsitsipas, Holger Rune, affrontait le Norvégien et huitième joueur mondial Casper Ruud pour un duel 100% scandinave.

Le premier set donnait Casper Ruud gagnant. Le Norvégien a très largement dominé son rival Danois pour emporter la première manche sans difficulté, 6-1. Jusqu’à ce qu’Holger Rune retrouve son jeu et ses fameuses amorties impossibles à renvoyer. Avec de belles montées au filet, le Danois a remis la balle au centre en remportant le deuxième set. Le talent du jeune tennisman est indéniable, mais il va devoir faire un gros travail sur son caractère et son fair-play s’il veut un jour atteindre les sommets.

Sur le court Philippe-Chatrier, les quatre années supplémentaires de Casper Ruud ont payé. Plus régulier et plus habitué aux matchs de cinq sets, Ruud est devenu le premier joueur norvégien à atteindre les demi-finales d’un Grand Chelem. Il a décroché sa place en quatre manches, 6-1, 4-6, 7-6, 6-3. Mais la fin de match était sous tension entre les deux joueurs avec une poignée de mains des plus froides. Casper Ruud et Holger Rune se seraient d’ailleurs chamaillés dans les vestiaires. Pas sûre que ces deux-là deviennent de grands amis à l’avenir…


À quoi s’attendre lors des demi-finales ?

Alexander Zverev – Rafael Nadal

L’un a éliminé celui que l’on considère comme le « nouveau Nadal » en quarts de finale, l’autre a vaincu le numéro un mondial et vainqueur de la dernière édition Novak Djokovic. Ayant tous deux franchi une montagne pour accéder à l’avant-dernière étape de ce Grand Chelem parisien, ils arrivent avec la même fatigue physique et morale en demi-finale. Pour autant, chacun a ses forces et ses faiblesses sur le court.

D’un côté, Alexander Zverev a beau être extrêmement talentueux, son irrégularité est tout aussi frustrante et lui a souvent coûté cher. La moindre erreur ou le moindre coup de sang face au roi de Roland-Garros serait impardonnable. Ceci dit, il a lui aussi ses chances face à l’actuel cinquième joueur mondial. Redoutable en fond de court, Zverev est l’un des meilleurs serveurs du circuit. Qui plus est, son excellent revers et son endurance sur les longs échanges sont ses atouts majeurs. N’oublions pas que sa victoire en quarts contre Alcaraz a rebooté sa confiance. Il lui faudra néanmoins être très solide mentalement pour s’imposer face à l’Espagnol.

De l’autre côté, Rafael Nadal et bien… c’est Rafa. Joueur particulièrement puissant sur le court, son coup droit est l’un des plus puissants qui soient. Par ailleurs, Nadal a le don de trouver des angles improbables pour mettre son adversaire en déroute. Mais comme tout tennisman, il a aussi ses faiblesses. Et oui. Tout au long de sa carrière, il s’est souvent retrouvé déstabilisé sur son revers. Même s’il a grandement progressé sur ce point, il est encore loin d’être parfait. Ces derniers temps, il a aussi souffert à cause de son pied gauche. Malgré tout, il reste Rafael Nadal et son mental lui fait faire des merveilles sur le court.

Marin Cilic – Casper Ruud

Marin Cilic contre Casper Ruud, ou l’expérience contre la jeunesse. Si le niveau de Marin Cilic sur ce Roland-Garros n’est en rien surprenant, il faut reconnaître que son parcours l’est davantage. Le tennisman au jeu tout en puissance a facilement débordé Daniil Medvedev grâce à d’excellents services et des balles longues. Son coup droit étant sa principale force, il peut faire courir quiconque se trouve en face de lui même si ses propres déplacements sont limités sur le court.

Quant à Casper Ruud, son jeu offensif pourrait bien déstabiliser le Croate. Il a le don de choisir le meilleur moment pour construire et lancer ses attaques, ce qui le rend très difficile à jouer. Son plus gros point fort ? Son lift, d’autant plus efficace sur terre battue, surface que Casper Ruud affectionne tout particulièrement. Pour sa rencontre avec Marin Cilic, Ruud devra travailler sur ses retours et ses déplacements afin d’accéder à la finale de Roland-Garros.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :