Roland-Garros : Le roi Rafael Nadal remporte sa quatorzième Coupe des Mousquetaires

Il l’a fait. Opposé à Casper Ruud ce dimanche, Rafael Nadal reste invaincu en finale de Roland-Garros et compte désormais quatorze Coupes des Mousquetaires.

Quatorzième sacre à Roland-Garros pour Rafael Nadal
Un quatorzième sacre à Roland-Garros pour Rafael Nadal. ©Roland-Garros

Le roi Rafa

L’enjeu était de taille pour Casper Ruud. Il était le premier Norvégien à atteindre une finale en Grand Chelem et pour cette grande première, il s’est retrouvé face au roi de la terre battue en personne. Celui qui, en treize finales sur le court Philippe-Chatrier, n’en a perdu aucune. S’il a pris un peu de temps au démarrage, Ruud n’a pas rendu la tâche facile pour autant à Rafael Nadal.

Les deux premiers jeux de ce match étaient à l’avantage de l’Espagnol. Visiblement plus tendu qu’à l’accoutumée, Casper Ruud a mis quelques minutes à rentrer dans son match. Contrairement à son adversaire. Rafael Nadal a profité de ce temps de latence pour appuyer un maximum sur le revers de Ruud, auteur de quelques fautes directes à la manière d’Alexander Zverev deux jours plus tôt. Pourtant bien loin de son meilleur niveau et moins offensif qu’en début de tournoi, le Majorquin a logiquement remporté la première manche, 6-3. Et ce malgré quelques fautes inhabituelles de sa part.

Première finale de Grand Chelem pour Casper Ruud, quatorzième finale de Roland-Garros pour Rafael Nadal. ©Roland-Garros

La rébellion étouffée de Casper Ruud

Le Norvégien ne s’est pas démonté en deuxième manche, bien au contraire. Il s’est montré plus incisif dans les premiers jeux, jouant sans cesse avec les lignes. C’était un pari risqué pour Casper Ruud. Mais malgré quelques balles hors des clous, il est parvenu à prendre l’ascendant au point de faire le break. La réponse ne s’est pas fait attendre. Redoutable sur ses amorties, Rafael Nadal a poussé Ruud à la faute, empêchant le Norvégien de confirmer son break.

À peu de choses près, ce match était un remake de la demi-finale opposant Rafael Nadal à Sascha Zverev. La Majorquin a repris l’avantage et remporté le service de Ruud, alors complètement désemparé. Nadal s’est offert deux balles de set à 5-3, toutes deux écartées par Caser Ruud, avant de convertir la quatrième sur une double faute du Norvégien. Si Ruud a réussi quelques beaux passings, ses amorties étaient bien trop prévisibles pour l’Espagnol qui les a pratiquement toutes renvoyées. Agressif, solide en fond de court et moins irrégulier, Rafael Nadal se rapprochait de plus en plus d’un quatorzième sacre.

Casper Ruud, en grande difficulté lors de cette finale. ©Roland-Garros

Rafael Nadal, invincible sur sa terre

En troisième manche, Casper Ruud semblait avoir abandonné le combat et laissait le court complètement ouvert. Une aubaine pour Nadal qui n’a pas laissé passer cette chance. Autoritaire, il a profité du relâchement de Ruud pour breaker le Norvégien. Dès lors, Rafael Nadal a déroulé face à un Ruud désespéré. Un jeu, puis deux, puis trois, puis un jeu blanc sur le service adverse. Puis quatre, puis cinq, puis le match. Malheureusement, la pression était trop intense pour Casper Ruud, pourtant si serein lors de ses derniers matchs.

En face, Nadal a enchaîné les coups gagnants et assommé son rival pour décrocher un quatorzième titre sur sa terre battue. Il s’est offert une balle de match sur le service de Casper Ruud après une véritable correction dans l’ultime set (6-3, 6-3, 6-0).

« Aujourd’hui j’ai compris ce que c’était de jouer contre toi en finale. Je ne suis pas la première victime.« 

Casper Ruud, avec le sourire lors de la remise des prix par Madame Billie Jean King.

L’icône du tennis compte désormais 22 tournois du Grand Chelem a son actif et reste invaincu en finale de Roland-Garros. Rien n’y fait, peu importe son état physique, son mental légendaire lui a de nouveau fait faire des merveilles sur le court. Entre ses coups droits épiques et ses retours d’amorties exceptionnels, il restera à jamais le roi incontesté du Grand Chelem parisien.

« Pour moi c’est incroyable de jouer ici. Merci beaucoup à tout le monde. Je ne sais pas ce qu’il va se passer à l’avenir, mais je vais continuer à me battre.« 

Rafael nadal
Jamais on ne se lassera de cette image. Celle de Rafaël Nadal, ému aux larmes à l’écoute de son hymne national. Celle d’un champion invaincu en finale de Roland-Garros. Celle d’une légende du tennis. ©Roland-Garros

Entraîné à l’académie Nadal, Casper Ruud a été à l’origine de quelques retours surprenants mais n’a pas pu tenir tête au roi de Roland-Garros. Bien loin de son meilleur niveau, il devra encore attendre avant de remporter son premier tournoi du Grand Chelem. Quant à Rafael Nadal, et bien, il continue d’inscrire sa légende et grave encore un peu plus son nom en lettres d’or dans l’histoire du tennis mondial. Indétrônable.


Des nouvelles d’Alexander Zverev

Le parcours d’Alexander Zverev sur ce Roland-Garros a connu un arrêt extrêmement brutal. Opposé à Rafael Nadal en demi-finale, il avait toutes les cartes en mains pour s’offrir un ticket pour l’ultime étape du tournoi. Aussi improbable que cela puisse paraître, c’est bel et bien l’Allemand qui a fait ce match. C’est bien simple, soit il marquait le point, soit il commettait des fautes relativement frustrantes, à l’image des nombreux smashs ratés. Si Nadal a tout de même été capable de sortir quelques OVNI aux meilleurs moments, il a été mis en déroute par le revers de Zverev. Mais voilà, son inconstance lui a coûté la première manche et l’a conduit au tie-break dans la seconde.

Jusqu’à cette terrible chute. À 6-6, la cheville d’Alexander Zverev se tord en envoie le tennisman à terre. Incapable de se relever, en larmes et hurlant de douleur, Zverev est rejoint par Nadal puis évacué en fauteuil roulant. Revenu saluer le public en béquilles, le tennisman a donné quelques nouvelles dans la soirée évoquant une blessure très sérieuse. Le lendemain, l’Allemand a expliqué s’être tordu plusieurs ligaments externes (probables déchirures) et est retourné en Allemagne pour des examens complémentaires.


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :