Quels sont les plus grands records de l’histoire du tennis féminin ?

À seulement 21 ans, la Polonaise Iga Swiatek vient d’égaler le record de victoires consécutives de Serena Williams en remportant son second Roland-Garros. Mais quels sont les plus grands records de l’histoire du tennis féminin ?

La rivalité de tous les records
La rivalité entre Martina Navratilova et Chris Evert est considérée comme la plus grande rivalité de l’histoire du tennis féminin. ©Tennis Majors

Avant tout, il est nécessaire de connaître les origines de la WTA. En 1970, Gladys Heldman, alors directrice et fondatrice du magazine « World Tennis », envisage de créer un circuit de tennis féminin et autonome qui serait alors le pendant du « Grand Prix Tennis Circuit » masculin et défendrait les droits des femmes. Gladys Heldman a été soutenue par neuf joueuses de l’époque (dont Billie Jean King, Rosie Casals ou Judy Dalton) et chacune a apporté une contribution financière symbolique à ce projet. Si cette initiative a connu un grand succès populaire, il aura fallu attendre trois ans avant que Billie Jean King ne fonde l’actuelle WTA, réellement inaugurée en 1983.


Semaines passées à la tête du classement WTA

Avec 377 semaines en tant que numéro un mondiale, l’Allemande Steffi Graf est la détentrice de ce record. Joueuse emblématique des années 80-90, elle est connue pour son coup droit épique. Tout comme Rafael Nadal aujourd’hui chez les messieurs, elle mettait en déroute la grande majorité de ses rivales avec ce coup. C’est bien simple, dès lors que Steffi Graf se plaçait pour répondre en coup droit, vous saviez que c’était foutu pour vous.

Steffi Graf est également l’une des rares à avoir réalisé le Grand Chelem Calendaire. En 1988, tandis que Mats Wilander a frôlé cet exploit côté masculin, Graf a remporté chacun des tournois du Grand Chelem et inscrit son nom dans la légende. Mais ce n’est pas tout. Cette même année, l’Allemande a décroché la médaille d’or olympique à Séoul, signant le seul et unique Grand Chelem Doré de l’histoire du tennis mondial (féminin et masculin). Impressionnant n’est-ce pas ?

Deuxième de la liste avec 332 semaines à la tête du classement WTA, nous retrouvons la grande Martina Navratilova (pro de 1976 à 2006). D’origine Tchèque, la joueuse a obtenu la nationalité américaine en 1981 et signé la majorité de ses exploits sous la bannière étoilée. Perçue par bon nombre de professionnels et de journalistes comme la plus grande joueuse de l’histoire du tennis, elle a remporté pas moins de 59 titres en Grand Chelem (toutes catégories confondues) devenant la deuxième joueuse la plus titrée du tennis féminin. En 2010, la gauchère a révélé être atteinte d’un cancer du sein dont elle s’est (heureusement) complètement remise en peu de temps.

Troisième de ce classement, l’iconique Serena Williams. Entraînée par son père dès son plus jeune âge, Serena Williams n’a pas tardé à monter toute l’étendue de son potentiel. Tout comme sa soeur Venus, Serena est connue pour ses services et son jeu de fond de court surpuissants. Au total, l’Américaine a passé 319 semaines en tant que numéro un mondiale et compte 22 titres du Grand Chelem à son actif (sans compter les 16 supplémentaires en doubles…).


Record de titres en carrière

Toutes époques confondues (ère Open et avant), le record de titres en simple revient à Margaret Smith Court (professionnelle de 1959 à 1977). Joueuse des années 60-70, l’Australienne est la seconde athlète de l’histoire à avoir réalisé le Grand Chelem Calendaire, après Maureen Connolly en 1953. Au total, Margaret Smith Court a remporté 191 titres en simple. Parmi ces titres, comptez 24 tournois du Grand Chelem. Rien que ça.

Avec 168 titres, la joueuse suivante ne vous est pas inconnue. Il s’agit de Martina Navratilova. On vous a déjà dit qu’elle était géniale ? Oui ? Et bien on vous le répète. Parmi ses 59 tournois du Grand Chelem mentionnés plus haut, elle détient le record absolu de succès en doubles dames (31) et est l’une des trois femmes à avoir accomplie le Grand Chelem Total en carrière (simple, dames et double mixte). Navratilova est d’ailleurs réapparue cette année sur la terre battue de Roland-Garros pour le Tournoi des Légendes.

Mais la Tchèque était également connue pour sa rivalité légendaire sur le court avec Chris Evert. L’Américaine est troisième de cette catégorie, avec pas moins de 157 tournois remportés. Elle compte 18 titres du Grand Chelem, tout comme Martina Navratilova, et 4 Masters. Son style de jeu était inhabituel pour son époque (professionnelle de 1972 à 1989), car quand la majorité des joueuses montaient au filet pour raccourcir les échanges, Chris Evert misait sur la puissance et la longueur pour piéger ses rivales.


Nombre de victoires consécutives

Martina Navratilova. La revoilà. Ça faisait trop longtemps qu’on ne l’avait pas mentionnée. Et cette fois, elle détient le record absolu avec 74 victoires consécutives. En 1984, l’Américaine a surpassé chacune de ses adversaires pour réaliser la plus longue série qui soit. En effet, même sur le circuit masculin ce record n’a pu être égalé. Seule Steffi Graf s’est rapprochée de cet exploit entre la saison 1989 et la saison 1990 avec 66 duels remportés à la suite. À la troisième et à la cinquième place de ce classement, on retrouve de nouveau Martina Navratilova, auteur de trois des plus longues séries d’invincibilité.

À la première place mondiale depuis le départ en retraite d’Ashleigh Barty, la Polonaise Iga Swiatek ne laisse que peu d’espace à ses rivales sur le court. Détentrice de 8631 points WTA, elle domine le classement et compte plus de 4000 points d’avance sur la seconde, Anett Kontaveit. Et elle est bien décidée à rester en tête, comme en atteste sa récente victoire à Roland-Garros. Deux ans après son premier sacre sur la terre battue parisienne, Iga Swiatek a fait un parcours sans faute pour se défaire d’une Coco Gauff dépassée par l’enjeu en finale et s’offrir un second titre du Grand Chelem. Grâce à cela, elle prolonge sa série de victoires consécutives et en compte désormais 35.

Avec 35 victoires consécutives, Iga Swiatek égale le record de victoires de Serena Williams. ©Roland-Garros

Avec ce second sacre, Iga Swiatek a toutes les cartes en mains pour entrer réellement dans l’histoire du tennis féminin. La jeune polonaise au talent indéniable parviendra-t-elle à égaler ou même à surpasser ces records légendaires ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :