Quel point de chute pour Thomas Lemar la saison prochaine ?

Placé sur la liste des transferts par l’Atlético Madrid, Thomas Lemar (26 ans) pourrait changer d’air cet été, alors que son contrat chez les Colchoneros se termine en juin 2023.

À 26 ans, Thomas Lemar arrive à un tournant décisif de sa carrière (Icon Sport)

Selon les informations du journal L’Équipe, l’international français serait sans nouvelles des dirigeants de l’Atlético quant à une éventuelle prolongation de contrat. Recruté contre 72 millions d’euros à l’AS Monaco après le mondial 2018, Thomas Lemar serait sur la liste des transferts du club espagnol, déterminé à ne pas perdre libre son attaquant la saison prochaine. Alors, quels points de chute pourraient redonner vie à la carrière de l’ancien caennais ?

En Ligue 1 pour se relancer ?

Un éventuel retour en Ligue 1 n’est pas inenvisageable pour Thomas Lemar. Parmi les clubs disposant de moyens financiers importants et en manque d’ailiers, l’Olympique Lyonnais fait figure de candidat idéal. Dans le système de Peter Bosz, alors que les Gones ne disputeront aucune Coupe d’Europe, Lemar pourrait se relancer chaque week-end en championnat. Lyon et Lemar ont un point en commun, celui de devoir réaliser une grande saison conforme aux attentes placées en eux. Le deal pourrait donc être bénéfique aux deux parties.

Si l’OM disputera la Ligue des Champions la saison prochaine, sa capacité financière est peut-être moins importante que celle de l’OL. Les Phocéens semblent aussi mieux armés – pour le moment – sur le front offensif. Dans les semaines à venir, la situation pourrait tout de même évoluer, et Lille ou Monaco pourraient aussi s’intéresser à la situation du Madrilène. Le Paris Saint-Germain ne semble avoir aucun intérêt à réaliser cette opération, tout comme le joueur qui a besoin de temps de jeu.

La Liga doit lui convenir

Mais Thomas Lemar n’a pas encore dit au revoir à l’Espagne. En difficulté à l’Atlético, le jeu de la Liga semble pourtant en adéquation avec ses qualités intrinsèques. Sur le plan sportif, l’imaginer dans un club comme Villarreal, sous la houlette d’Unai Emery, relèverait d’un magnifique challenge. Dans l’un des deux clubs de Séville, Lemar pourrait aussi voir sa carrière redécoller, notamment au Betis qui disputera l’Europa League et qui aura besoin de se renforcer.

La Real Sociedad n’a en revanche pas l’habitude de réaliser ce genre de transferts. Le club de Saint-Sébastien est plus à l’aise avec des joueurs basques et des étrangers d’un standing inférieur à celui de Lemar. Le Real Madrid et le FC Barcelone ne sont bien sûr pas des clubs dans lesquels Lemar aurait l’opportunité de se relancer.

Difficile de redémarrer en Premier League

Dans le plus grand championnat du monde, il n’est pas forcément évident de reprendre sa carrière en main. La Premier League est avant tout une ligue dans laquelle un joueur signe lorsqu’il est en phase d’ascension. Y compris dans des clubs ambitieux mais moins huppés, tels que West Ham, Wolverhampton ou Leicester, Lemar devrait se battre dur pour retrouver de sa splendeur.

Son expérience à l’Atlético peut néanmoins lui être bénéfique sur le plan de l’intensité physique. Le voir comme doublure dans un grand club engagé sur plusieurs tableaux (Arsenal, Tottenham…) pourrait être intéressant. Ces clubs là pourraient avoir intérêt à se pencher sur le cas Lemar, bien que le joueur doit avant tout chercher un projet dans lequel un place de titulaire lui est très régulièrement promise.

Bundesliga et Serie A : deux belles options

Enfin, la Bundesliga est un championnat de premier choix pour relancer un attaquant. Très ouvert, il favorise le jeu et permet de retrouver de la confiance, tout en poursuivant dans l’une des meilleures ligues européennes. Si de nombreux clubs de Bundesliga se renforcent sérieusement en vue de la saison prochaine, difficile d’imaginer Lemar signer dans l’un d’entre eux. Le Borussia Dortmund est déjà bien équipé avec les signatures de Sébastien Haller et de Karim Adeyemi. Le Bayern n’est pas une option et Leipzig, Francfort et Leverkusen recrutent rarement chez des grosses écuries étrangères.

En Serie A, un championnat toujours attractif malgré la difficulté de ces clubs sur le plan continental, Lemar aurait en revanche l’embarras du choix. Que ce soit au Milan, à l’Inter, à la Roma, au Napoli, voire même à la Juve, toutes ces équipes sembleraient en mesure de relancer l’attaquant français. Ambitieuses, elles lui promettraient aussi une place de titulaire régulier, tout en ayant la capacité financière de réaliser le coup.

Pour Thomas Lemar, la situation devrait donc se décanter dans les prochaines semaines et l’enjeu sera avant tout de signer dans un club ambitieux, solide sur le plan financier, et prêt à offrir un statut important à l’attaquant français.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.