Tour de France – Jakobsen gagne in extremis, Van Aert nouveau Maillot Jaune !

Tour de France – C’était l’étape la plus attendue de ce week-end danois. Assez décevante pendant de nombreux kilomètres, c’est le Grand Belt qui a réveillé tout le monde comme l’on pouvait s’y attendre. Finalement, c’est un sprint royal qui a eu lieu à Nyborg avec la victoire de Fabio Jakobsen. Au jeu des bonifications, Wout Van Aert est le nouveau Maillot Jaune.

Wout Van Aert avec le sourire sur le podium. (Twitter Jumbo-Visma)

Cort Nielsen fait les pois de la montagne !

Le premier attaquant du Tour de France est danois ! Pour une fois, ce n’est pas un français qui est parti à l’attaque dès que Christian Prudhomme a agité son drapeau. C’est Magnus Cort Nielsen qui a voulu marquer le coup sur ses terres. Il est suivi par Bystrom (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et les deux coureurs de la B&B Hotels-KTM, Cyril Barthe et Pierre Rolland. Tous ces coureurs ont le premier maillot de meilleur grimpeur en tête.

C’est la première échappée de ce Tour 2022. (Twitter Le tour de France)

Avec trois côtes de quatrième catégorie, les échappés ont de quoi se départager. Seulement, Magnus Cort Nielsen a fait de ce maillot un objectif sur cette étape et il ne compte pas laisser passer sa chance. La bagarre a lieu dès la côte d’Asnaes Indelukke avec des grosses accélérations de Pierre Rolland puis de Cyril Barthe. Cependant, cela n’est pas suffisant pour empêcher Cort Nielsen de passer en tête. Il a devancé le norvégien Bystrom au sprint. Les deux hommes ne se sont pas relevés au sommet laissant leurs deux compères d’échappée en chasse patate.

Ils se sont donc battus à deux pour les dernières côtes. Ce qui a permis à Cort Nielsen de faire le plein de points. Il s’est même permis de lever les bras en passant en tête de la dernière montée. De son côté, Sven Erik Bystrom peut se consoler avec les points du sprint intermédiaire et le prix de la combativité. Les hommes de tête n’ont jamais eu plus de trois minutes d’avance sur le peloton. Ils n’ont pas pu croire à la victoire d’étape et le norvégien de la Wanty s’est offert un baroud d’honneur en solitaire avant de céder à 31 kilomètres de l’arrivée.

Magnus Cort Nielsen peut lever les bras. Il portera le maillot à pois demain. (Capture d’écran GCN)

Première chute du Tour sur le Grand Belt !

Alors que l’on attendait des bordures tout au long de la journée, c’est une chute qui est venue bousculer le peloton. La tension est maximale à l’entrée du Grand Belt et comme souvent lorsque le peloton est nerveux, des chutes arrivent. A vingt kilomètres de l’arrivée, Yves Lampaert, le Maillot Jaune est tombé. Avec lui, son coéquipier Michael Morkov, le poisson pilote de Fabio Jakobsen mais aussi Alberto Dainese le sprinter de la DSM et Anthony Turgis de la TotalEnergies.

Finalement, Lampaert va réussir à revenir assez vite dans le peloton bien accompagné par Michael Morvok. Plus de peur que de mal pour Maillot Jaune. Auparavant, c’est Rigoberto Uran qui avait été victime d’une chute avant que le peloton n’aborde le Grand Belt. C’est décidément un bien mauvais début de Tour pour le colombien puisque après son chrono raté (109ème à 1’14), il a dû cravacher pour revenir dans le peloton juste avant que les équipes de sprinters n’accélèrent.

Plus de peur que de mal pour Yves Lampaert sur le Grand Belt. (Capture d’écran France TV)

Une nouvelle chute avant la victoire de Jakobsen !

Cette année, c’est à deux kilomètres de l’arrivée que la première vraie chute massive a eu lieu. Plus de la moitié des coureurs du peloton se sont faits retarder mais cela n’a pas d’impact au classement général. On retrouve notamment Florian Sénéchal et Daniel Martinez au sol.

Finalement, tous les sprinters sont présents pour se jouer la victoire au sprint. Alors que Wout Van Aert semblait en mesure de gagner, c’est Fabio Jakobsen qui a surgi au dernier moment pour lui souffler la victoire sur la ligne. Le belge va se consoler avec le Maillot Jaune puisque grâce à sa deuxième place, il empoche une bonification de six secondes ce qui lui permet d’être le nouveau leader du classement général pour une seconde devant Lampaert.

Le danois Mads Pedersen a réalisé un très beau sprint à domicile en terminant à la troisième place. Malheureusement, il a sans doute lancé son sprint d’un peu trop loin. De plus, on peut noter que cela à énormément frotter entre Peter Sagan et Fabio Jakobsen. La chute n’est pas passée loin. Le slovaque termine à la sixième position, une bonne mise en jambes. Côté français, pour son premier Tour de France, Jérémy Lecroq finit à la septième place ce qui est une vraie performance pour le coureur de 27 ans. Hugo Hosfetetter signe aussi un Top 10 solide.

Destins contraires à la Quick-Step. Lampaert doit laisser son Maillot Jaune mais Jakobsen a remporté l’étape. (Wout Beel)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :