Rafael Nadal VS Nick Kyrgios : Qui l’emportera ?

Si Rafael Nadal est l’un des favoris pour le titre, Nick Kyrgios a prouvé son talent sur cette surface rapide. Pour leur dixième rencontre sur le circuit, lequel a le plus de chances de sortir victorieux de ce duel entre feu et glace ?

Rafael Nadal, vainqueur de son duel face à Taylor Fritz
Rafael Nadal, l’un des deux favoris pour le titre affrontera Nick Kyrgios en demi-finale. ©Wimbledon

Feu contre glace

L’un est fait de marbre, l’autre est le plus sanguin du circuit. Entre les deux joueurs, la différence de tempérament est considérable et sur ce point, l’avantage serait plutôt côté Nadal. Constamment d’un calme olympien sur le court, Rafael Nadal ne montre que très peu ses émotions lors d’un match. Jamais une once de colère ou d’agacement n’a été vue sur le visage de l’Espagnol. Cette capacité à rester de marbre est d’ailleurs l’une de ses plus grandes forces et déstabilise souvent ses rivaux, désemparés face à un tel mental.

À l’opposé, Nick Kyrgios est une véritable tornade et utilise sa colère comme principal moteur face à son adversaire. Il est notamment connu pour ses coups de sang et ses gueulantes légendaires vers son box. Si son dernier match était (relativement) calme, son duel contre Stefanos Tsitsipas a mis ses nerfs à rude épreuve. Les spectateurs de ce match ont eu l’occasion à maintes reprises d’entendre résonner la voix de Nick Kyrgios sur le court n°1. Une chose est sûre le concernant, il n’a aucun problème pulmonaire.


Terre battue contre gazon

Ce vendredi, le roi de la terre battue Rafael Nadal rencontrera Nick Kyrgios, maître du gazon. Les deux joueurs se rencontreront pour la dixième fois de leur carrière, et si la balance de la victoire penche du côté de Rafael Nadal, Nick Kyrgios était sorti victorieux de leur seule joute sur gazon. Cette rencontre remonte à 2014, sur ce même tournoi de Wimbledon. Alors âgé de 19 ans, l’Australien était venu à bout du numéro 3 mondial de l’époque en quatre manches accrochées, 7-6, 5-7, 7-6, 6-3 à l’aube des huitièmes de finale.

Bien plus à l’aise sur gazon que sur terre, Nick Kyrgios est un serveur extrêmement efficace, dont les premières balles dépassent fréquemment les 200km/h. Ses 121 aces depuis le début du tournoi peuvent en témoigner. Tout comme son adversaire, il est doté d’un excellent coup droit. Il a d’ailleurs cette capacité impressionnante à déplacer ses rivaux comme il le veut et quand il le veut sur le court. De quoi les transformer en essuie-glaces. Si l’Australien est très résistant lorsqu’il s’agit de longs échanges, sa régularité lui fait souvent défaut. De nature caractérielle, il peut vite s’agacer sur le court et pour Rafael Nadal, le moindre écart est une porte ouverte.

À l’inverse, Rafael Nadal n’est pas le plus puissant au service, même s’il reste dangereux. Son principal atout réside dans son mental. Imperturbable, sa concentration légendaire fait de lui l’un des plus difficiles à battre. Qui plus est, son jeu de gaucher est idéal pour mettre en déroute quiconque se présente devant lui, du moment que ce soit un droitier. Jackpot pour l’Espagnol, Kyrgios est droitier. Il est donc fort probable que Nadal appuie sur le revers de son rival, sachant qu’il s’agit là d’un des points faibles de Kyrgios et que le coup droit de l’Espagnol est l’un des plus redoutables du circuit.

Cependant, tous deux ont un point commun cette semaine : ils sont affaiblis physiquement. D’un côté, Rafael Nadal est sujet à des douleurs abdominales, douleurs qui l’ont quelque peu handicapé face à Taylor Fritz. N’oublions pas son problème au pied, de plus en plus insistant au fil des tournois. De l’autre côté, Kyrgios n’arrive pas non plus frais et pimpant pour cette demi-finale. Lors de ses derniers matchs, une vive douleur à l’épaule droite l’a conduit à demander l’intervention du kiné à plusieurs reprises. Pour autant, cela ne l’a pas empêché d’envoyer des boulets de canon au service. Demandez à Brandon Nakashima.

« Vamos » ©Wimbledon

Ce duel promet d’être intéressant, à condition bien sûr que Rafael Nadal soit en mesure de le disputer et de mettre un terme aux rumeurs d’un possible forfait de l’Espagnol, blessé au pied et aux abdos… Pour voir cette demi-finale, rendez-vous vendredi 8 juillet dès 14h30 !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :