5 gagnants et 5 perdants de la tournée d’été du XV de France

Au sortir de la tournée d’été au Japon, quels sont les joueurs qui ont gagné ou perdu du terrain pour les prochaines rassemblements du XV de France ?

Charles Ollivon faisait son retour dans le groupe France (Maxppp)

Les gagnants


Baptiste Couilloud

Finisseur au coup d’envoi des deux tests, Baptiste Couilloud a marqué des points au bénéfice de ses deux entrées convaincantes ! Dynamiteur de défense, il a inscrit l’essai de la victoire lors du deuxième match.

Les prestations de Maximu Lucu étant quelconques, il y a de belles chances pour que le Lyonnais reprenne une place dans les 23 lors de la prochaine tournée d’automne.

Yoan Tanga

Deux matchs très solide au poste de troisième ligne centre qui installent Yoan Tanga comme une option crédible en doublure de Grégory Alldritt, son futur partenaire à La Rochelle.

Discipliné et saignant, Tanga a prouvé qu’il avait les capacités pour relever le défi du niveau international. S’il continue sur sa lancée, il pourra clairement prétendre à une place pour la coupe du monde 2023.

Thibaud Flament

Barré par Cameron Woki en deuxième ligne lors du dernier tournoi, le Toulousain n’a pas dit son dernier mot. Très bon, notamment lors du premier test, il montre au staff qu’il compte bien gagner sa place pour les prochaines échéances.

Intelligent dans ses courses et plaqueur acharné, Flament a réussi son séjour au Japon. À lui de maintenir le cap pour donner des maux de tête à Fabien Galthié.

Yoram Moefana

Excellent lors du premier test, Yoram Moefana est un véritable phénomène du haut de ses 22 ans. Polyvalent, puissant, rapide et technique, il coche toutes les cases pour continuer d’être un joueur important de l’esprit du sélectionneur.

Au regard de son potentiel, il peut devenir un élément important des Bleus lors des prochaines années, et son passage au Japon l’a démontré.

Les perdants


Charles Ollivon

L’exceptionnel Charles Ollivon a peiné à éclabousser la tournée de son talent. Peu d’actions fortes sont à mettre à son crédit, alors qu’il est habituellement omniprésent tant dans le secteur offensif que défensif.

La troisième ligne du Grand Chelem (Cros, Jelonch, Alldritt) garde donc sa longueur d’avance. En cas de pépin, comme avec celui que vit François Cros, Ollivon pourrait tout de même prétendre à un place de titulaire s’il retrouve son rythme d’avant blessure.

Virimi Vakatawa

La saison tronquée de Virimi Vakatawa n’a été démentie au Japon. Le deuxième centre a particulièrement souffert lors de cette tournée, en échec dans son jeu offensif.

Considéré comme l’un des tous meilleurs centre du monde il y a 18 mois, il n’est actuellement que l’ombre de lui-même et devra faire un grosse saison pour retrouver sa place.

Maxime Lucu

Deux matchs difficiles pour le demi de mêlée de l’UBB. Une animation en souffrance et un manque de présence évident sur les défenses ont pénalisé le joueur formé à Biarritz. Son jeu au pied, qui est sa principale force, n’a pas non plus fait de miracles.

S’il reste vaillant en défense, Maxime Lucu a pris une longueur de retard sur l’excellent Baptiste Couilloud et devra mettre les bouchées doubles cet automne.

Matthieu Jalibert

S’il a été très bon par séquences lors du premier test, Matthieu Jalibert a manqué son second rendez-vous face aux Japonais. Souvent approximatif, il n’a pas su faire oublier Romain Ntamack à l’ouverture.

Peut-être attendons-nous trop de ce joueur éblouissant en Top 14 ? Toujours est-il que ce n’est pas cette tournée qui renversera la hiérarchie du poste chez les Bleus.

Demba Bamba

Alors que Uini Atonio a déjà 32 ans, Demba Bamba avait une très grosse carte à jouer pour prendre la succession du Rochelais dans le futur.

Malheureusement, le Lyonnais a été plutôt décevant, manquant toujours de précision dans son jeu. Si sa tenue en mêlée n’a pas été mauvaise, le niveau de l’adversaire dans ce secteur ne permet pas de sauver ses deux tests.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :