Tour de France – Les points clés de la quatorzième étape !

Le Tour de France poursuit sa transition entre les Alpes et les Pyrénées à l’occasion d’une quatorzième étape casse patte qui pourrait bien sourire à nouveau aux baroudeurs. Direction Mende et sa fameuse montée Jalabert !

Les coureurs arriveront au sommet de la montée Laurent Jalabert, baptisée ainsi en l’honneur du champion mazametain, auteur de l’un de ses plus bels exploits sur ces pentes en 1995 !  (PASCAL PAVANI / AFP)

Nouvelle chance pour les baroudeurs ?

24 h après la victoire de Mads Pedersen devant Fred Wright et Hugo Houle, ses derniers compagnons d’échappée, la quatorzième étape du Tour de France entre Saint-Etienne et Mende pourrait à nouveau sourire aux baroudeurs. A travers les routes granuleuses et cabossées de la Haute-Loire, les coureurs vont affronter un parcours en forme de toboggan : pour faire simple, ça ne fait que monter et descendre tout au long des 192 km d’efforts.

Le profil de la 14ème étape de ce Tour de France.

D’ailleurs, si de nombreuses bosses ne sont pas répertoriées, les candidats au classement de la montagne, à l’instar de Simon Geschke, Giulio Ciccone, Nelson Powless ou Pierre Latour, seraient bien inspirés de se glisser dans l’échappée matinale : avec quatre côtes de troisième catégorie et une montée de deuxième catégorie, la quantité de points distribués sera non négligeable.

La montée Jalabert en juge de paix

Bien trop dure pour les sprinters, cette étape pourrait donc se jouer une nouvelle fois entre les membres de l’échappée, qui devrait se former à la pédale dans la côte de Saint-Just-Malmont. Les fuyards auront ensuite l’occasion de s’expliquer sur les terribles rampes de la côte de la Croix Neuve, plus connue sous le nom de la « montée Laurent Jalabert », en surplomb de Mende. Là-haut, « Jaja » avait signé un authentique exploit le 14 juillet 1995, remportant l’étape après une journée en échappée au cours de laquelle il avait fait trembler le roi Miguel Indurain, un temps virtuellement dépossédé de son maillot jaune par l’audacieux français.

La montée Laurent Jalabert sera le juge de paix de cette étape.

Longue de seulement trois kilomètres, cette vilaine vacherie comporte des pourcentages terribles avec deux kilomètres à pratiquement 11% de moyenne. C’est là que les meilleurs grimpeurs devront faire la différence pour distancer les hommes plus rapides, car après le sommet, situé à 1,5km de la ligne, la pente s’inverse jusqu’à l’aérodrome de Mende. Un terrain propice aux retours de l’arrière en cas de tergiversation, et ce ne sont pas Thibaut Pinot et Romain Bardet, piégés ici même par Steven Cummings en 2015, qui diront le contraire !

Pogacar à l’attaque ?

Cette année, il faudra pointer les attaquants en vue sur cette première moitié de Grande Boucle : Lennard Kämna, Luis Leon Sanchez, Mattia Cattaneo, Carlos Verona, Simon Geschke, Dylan Teuns, Fred Wright, Kevin Geniets, Valentin Madouas, Thibaut Pinot (on y croit), Louis Meintjes, Joe Dombrowski, Rigoberto Uran, Bauke Mollema, Pierre Latour, Jakob Fuglsang ou encore Nick Schultz.

L’un des plus beaux fails du cyclisme français a eu lieu sur les hauteurs de Mende en 2015 : en tête, Romain Bardet et Thibaut Pinot se marquent, s’épient, tergiversent et se font surprendre par le come back de Steven Cummings, revenu pleine balle de l’arrière ! Le Britannique leur prend deux mètres, que les deux français n’arriveront jamais à combler… (AFP)

Chez les favoris, cette pente sévère pourrait également donner des idées à Tadej Pogacar, très explosif et capable de faire des différences dans les efforts très courts mais violents, comme à Longwy. Soucieux de reprendre du terrain au maillot jaune Jonas Vingegaard, le Slovène doit exploiter toutes les opportunités pour gommer son retard de 2’22’’ au classement général. D’autant que sur ces pentes, avec de tels pourcentages, le soutien de l’armada Jumbo-Visma sera moins efficace. Romain Bardet et David Gaudu, à l’aise sur ce type de pourcentages, pourraient également se montrer remuants.

Alexis Kopp

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :